jeudi 18 octobre 2007

Le théâtre de Besançon : architecture de la musique #1

La Médiathèque de Dole prépare sa participation au mois du film documentaire, un événement national qui se déroule chaque année en novembre. Le thème que nous avons retenu pour cette 8e édition est l'architecture. Pour accompagner cette manifestation, Mediamus présentera régulièrement des oeuvres architecturales importantes dédiées à la musique tels que des opéras, des salles de concert, des conservatoires...
... aujourd'hui le théâtre de Besançon, oeuvre de l'architecte Claude-Nicolas Ledoux.

« Dans mon théâtre on voit partout et on est vu de partout » C. N. Ledoux

Le théâtre de Besançon (1775-1784)
Architecte : Claude Nicolas Ledoux

Au XVIIe siècle, le gouverneur de la Ville de Besançon, le maréchal de Duras, décide de la construction d’un grand théâtre public. L’architecte Claude Nicolas Ledoux est chargé de sa réalisation, les travaux sont financés par le Roi.
Le bâtiment avait initialement la forme d’une croix latine, six colonnes sans base formaient le péristyle de sa façade et s’appuyaient sur un perron auquel on accédait par quelques marches. Sur les côtés, une rampe en pente douce pour rendre l'entrée accessible… aux chaises à porteurs !
L’innovation apportée à ce théâtre tient dans l’aménagement de la salle. Elle a la forme d’un amphithéâtre en hémicycle, avec des étages de loges en retrait les uns par rapport aux autres. Ledoux supprime le cloisonnement des loges. Cette configuration a l’avantage d’élargir le champ de vision du spectateur, à l'inverse des salles de théâtre à l’italienne dites en « cages à poulet ». Ledoux supprime également les surcharges de décoration toujours dans le but d’améliorer le confort acoustique et visuel.
La salle était conçue pour accueillir 2000 spectateurs.
Autre originalité marquante : Ledoux supprime l’avant-scène où s'installait à l’époque l'orchestre masquant ainsi les acteurs au public. Pour pallier ce problème, Ledoux invente ainsi la fosse d’orchestre.
Ce théâtre est considéré comme l’un des édifices les plus importants de l’histoire de l’architecture théâtrale européenne du XVIIIe sicle.
Le bâtiment dans l’esprit de son architecte peut être considéré comme un manifeste pré-révolutionnaire : « Ce qui convient à un Etat républicain, ne convient pas à un Etat monarchique : nos mœurs, nos usages, nos spectacles sont différents. » (1783)
Le théatre fût sinistré par un incendie en 1958 et ne fût pas reconstruit à l’identique.
De l’œuvre de Nicolas Ledoux, seuls les murs extérieurs subsistent aujourd’hui. (source : Jacques Rittaud-Hutinet, Claude Nicolas Ledoux : création et projets, La Taillanderie, 2007)


L’Opéra-Théatre de Besançon accueille chaque année à l’automne le Festival International de musique de Franche-Comté.
http://www.festival-besancon.com/


Autres ouvrages de Jacques Rittaud-Hutinet disponibles à la Médiathèque de Dole :

-Claude-Nicolas Ledoux, L'oeuvre & la vie, La Taillanderie, 2006
-Claude-Nicolas Ledoux : les trois temples, La Taillanderie, 2005
- Encyclopédie des arts en Franche-Comté, avec Chantal Leclerc, La Taillanderie, 2004
- Légende pour un temps futur, Chambéry : Ed. Comp'act, 1997
- Des tréteaux à la scène : le théâtre en Franche-Comté du Moyen-Age à la Révolution, Cêtre, 1988
- La vision d'un futur : Ledoux et ses théâtres, Avant-propos de Serge Antoine ; Préface de Jean-Pierre Jouve, Presses Universitaires de Lyon, 1982

1 commentaire:

Yves Gravelin a dit…

Des images et des vidéos d'une reconstitution en 3D du théâtre de besançon sont disponibles sur ce site :
http://theatreledouxbesancon.blogspot.com/

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...