mercredi 27 février 2008

Casino : J.-S. Bach goes to Las Vegas : musique de films de gangsters #2

Pendant le mois de février, le département Arts de la Médiathèque de Dole propose un panorama des films de gangsters. Le dossier thématique est consultable sur le site portail de la Médiathèque de Dole.

Casino commence par la mort de Sam "Ace" Rothstein, le protagoniste principal. D'autres films fonctionnent également avec cette structure narrative : The Killers (1946), Sunset Blvd.(1950) ou encore DOA (1950).
Le cinéaste dorumentariste William Klein a lui aussi associé dans Messie (1999) la musique baroque sacrée à la ville de Las Vegas, il s'agissait de l'oratorio Messiah, HWV 56 de Georg Friedrich Haendel.

Extrait de la Passion selon St Matthieu, BWV 244 de Johann Sebastian Bach, The Chicago Symphony Orchestra, Georg Solti, dir.

Casino (1995), un film de Martin Scorsese ; avec Robert de Niro, Sharon Stone, Joe Pesci
Le DVD et la K7 VHS sont disponibles à la Médiathèque de Dole.
Le CD de la bande originale du film est en commande.

Revue de presse, revue de blogs



01.Le nombre d'albums CD vendus en France augmente en janvier (numerama.com, 22/02)

02.Geek Music : Compo tout en sons windows (lepost.fr, 22/02)

03.Sébastien Tellier offre au sexe un disque à la fois "classe et bling-bling" (lemonde.f, 22/02)

04.Créez votre label et produisez des artistes d’UniversalMusic avec BeProducer (fr.techcrunch.com, 22/02)

05.Dailymotion implante le filtrage de l'INA (numerama.com, 26/02)

06.Myspace & la musique gratuite (fr.mashable.com, 21/02)

07.Grosse séance de rattrapage (fr.techcrunch.com, 25/02)

08.Intermittents et "numéro d'objet": ce qui va vraiment changer (rue89.com, 23/02)

09.3,5 Go de musique à télécharger gratuitement ! (numerama.com, 22/02)

10.Alarmes sur la culture lettrée (Jean-Michel Salaün, 02/02)

11.Le nouveau SongCooker remixe les vidéos (numerama.com, 22/02)

12.Paris capitale de la world music (telerama.fr, 21/02)

13.«Gallica 2 aura une vocation large» (liberation.fr, 02/02)

14.Le Duc des Lombards, à plus d’un titre (liberation.fr, 20/02)

15.N'est pas bling-bling qui veut (lemonde.fr, 16/02)

16.LiveVideo.com: Yahoo Live en mieux(fr.techcrunch.com, 21/02)

17.Lancement de Jiwa, la nouvelle version de JiwaMusic, nouveau design, fonctionnalités sociales et webradio + Invitations (fr.techcrunch.com, 20/02)

18.MIDEM 2008: Interview de Denis Olivennes, PDG de la FNAC PART 1 et PART 2 (catalyseurs-numeriques.generationmp3.com, 13 et 27/02)

19.La Sacem soupçonne la FNAC de piratage (numerama.com, 27/02)

20.Les baladeurs MP3 bas de gamme sont dangereux pour les oreilles (numerama.com, 27//02)

21.Mininova : l'interview(numerama.com, 26//02)

22.Le podcast de la semaine : "Le making of" par Marc Ysaye, sur Classic 21 (une radio belge de la RTBF) raconte l'histoire de la réalisation des albums pop rock anglo-saxons qui ont marqué les décennies 60 à 90.
Fil RSS de Classic 21
cette semaine : The Ramones

Xavier Serra : "From sound synthesis to sound retrieval and back" : vidéo de la semaine # 36

Conférence de Xavier Serra, directeur du Music Technology Group (http://mtg.upf.edu) Pompeu Fabra University (http://www.upf.edu/), Barcelona. L'équipe du Music Technology Group est notamment à l'origine de la base collaborative de données sonores : FreeSound project

Plan de son intervention :
Introduction : research at the MTG-UPF
Sound synthesis I : Musique concrète, Granular synthesis, Sampling
Sound modeling : spectral processing
Sound retrieval : Music information retrieval
Sound synthesis II : Mosaicing, Concatenative synthesis
Free sound project : Features, Goals
Conclusions


http://video.google.fr/videoplay?docid=1001788948064844735

mardi 26 février 2008

Ennio Morricone "Once upon a time in America" : Musique de films de gangsters #1

Gangsta Music
Pendant le mois de février, le département Arts de la Médiathèque de Dole a proposé un panorama des films de gangsters de Docteur Mabuse (1922) de Fritz Lang, à Goodfellas (1990) de Martin Scorsese en passant par Scarface (1932) de Howard Hawks à la version de Brian de Palma (1983), sans oublier la triologie Godfather (1972, 1974, 1990) de Francis Ford Coppola. Le dossier thématique est consultable sur le site portail de la Médiathèque de Dole. Profitons de cette occasion, pour se souvenir de quelques grands thèmes du genre.

Il était une fois en Amérique [Once Upon a Time in America] (1984), un film de Sergio Leone, avec Robert de Niro, James Woods, Elizabeth McGovern, Joe Pesci, William Forsythe, Jennifer Connelly, [et al.] ; musique de Ennio Morricone(le film est disponible en DVD à la Médiathèque de Dole)

Morricone dirige le Polish Radio Orchestra à Varsovie


Bonus : le thème revisité par Naked City (John Zorn, Joey Baron, Bill Frisell, Fred Frith)

samedi 23 février 2008

Dimitri Chostakovitch : Katerina Ismailova, opéra

Katerina Ismailova, également appelé Lady Macbeth de Mzensk, est un opéra en 4 actes et 9 scènes de Dimitri Dimitrievitch Chostakovitch , il est créé à Leningrad en 1934. Le livret, inspiré d'une histoire de Nicolai Leskov, a écrit par Alexander Preiss et par le compositeur. A sa création, l'oeuvre est bien accueillie par la critique et le public, mais en 1936, lorsque Staline vient assister à une représentation, il est scandalisé par certaines scènes provocantes et quitte le théâtre après le troisième acte. Quelques jours plus tard, le journal officiel La Pravda publie un article titré : "De la boue, pas de la musique", il est question d'une "intrigue vulgaire", d'une musique qui n'est ni "mélodique" ni "mémorisable" mais "perverse" et "discordante". On imagine les sueurs froides du compositeur, qui sera contraint par la suite de faire son auto-critique en public !

La passion d'une femme russe au 19e siècle
Le drame se déroule au milieu du XIXe siècle dans la Russie tsariste. Katerina Izmailova, héroïne esseulée, en quête de passion et de romance, mariée à un riche négociant, mais vivant dans l'ennui de la campagne russe, tient davantage de l'Emma Bovary de Flaubert, que de l'ambitieuse Lady Macbeth de Shakespeare.

Les scènes présentées ici sont extraites du film : "Katerina Izmailova" (1966) de Mikhail Shapiro, avec Galina Vishnevskaya (Katrina), Artyom Inozemtsev (Sergueï), Nikolai Boyarsky (Zinovy).
Galina Vishnevskaya, la Katerina du film est une grande chanteuse soprano, célèbre en Russie, elle fut l'épouse du violoncelliste et chef d'orchestre Mstislav Rostropovich.

Acte I, scène 1
Dans sa chambre, Katerina est accablée par une existence vide, et un mariage sans amour, ni désir. Une longue plainte, où s'exprime toute la tristesse du monde.


Acte I, scène 2
La scène se passe dans la cour de la maison de la famille Ismailov. Les domestiques, en particulier Sergueï, harcèlent la servante Aksinia qu’ils ont enfermé dans un tonneau (c’est probablement un viol collectif qui est ici suggéré) . Katerina les réprimande, en s’en prenant en particulier à Sergueï qui garde un air insolent, la confrontation et la lutte qui s’en suit prend la tournure d’une parade amoureuse que surprendra le beau-père Boris Timofeevitch Ismailov. Celui-ci chasse les domestiques et menace Katerina de raconter l'épisode à son mari.


Acte II, scène 4 : "Ha, si j'avais 10 ans de moins..."
Par la griserie d’un verre d’alcool, Boris Timofeevitch Ismailov, le beau-père libidineux pense à la désirable Katerina et évoque les prouesses de sa jeunesse en comparaison de l'impuissance de son fils.


Acte II, scène 4 : le fouet
Boris, de nouveau témoin de la relation de Katrina et de Sergueï, attrape ce dernier et le fait fouetter, tout en demandant à Katerina de regarder le spectacle de la punition à sa fenêtre.


Acte II, scène 4 : la vengeance
Boris ordonne à Katerina de lui faire à manger. Pour se venger, Katerina empoisonne le repas et bientôt Boris est terrassé par la douleur. Il supplie à l'aide mais Katerina abandonne le vieil homme à son sort, le laissant mourir seul.


Acte II, scène 5 : le crime
La chambre de Katerina. Les amants sont réunis dans le lit conjugal. Katerina croit entendre des pas derrière la porte. Ils comprennent que Zinovi Borisovitch, le mari est revenu à l'impromptu. Sergueï part se cacher.
Zinovi appelle Katerina qui finit par le faire entrer. Le mari soupçonneux la presse de questions : pourquoi le lit est-il préparé pour deux ? Qu'y fait une ceinture d'homme ? Zinovi tente de la battre, Sergueï surgit alors de sa cachette. Katerina empêche la fuite de Zinovi, commence à l'étrangler, Sergueï achève le meurtre du mari, dont il descendra ensuite le corps à la cave. Tout obstacle semble levé à l'union des deux amants.


Acte III, scène 6 : les noces funèbres
Les noces de Katerina et de Sergueï sont montrées en parallèle avec la découverte du cadavre de Zinovi par un ivrogne. Celui-ci court ensuite les dénoncer à la police. Les jeunes mariés seront arrétés le jour même et condamnés à la déportation en Sibérie. [Nous avions déjà présenté cette scène dans une autre version lors d'un précédent article.]


Acte IV, scène 9 : le châtiment
Une colonne pénitenciaire dans une nature désolée. Sergueï est attiré par une autre prisonnière, Sonietka. Celle-ci en l'échange de ses faveurs, lui demande une paire de bas. Sergueï retourne vers Katerina et sous un faux prétexte obtient sa paire de bas. L'extrait suivant commence au moment où les femmes, témoins de la scène entourent Katerina et se moquent d'elle. Hébétée, Katerina se plaint dans un chant déchirant et lugubre (qui fait écho au chant de la première scène).


Acte IV, scène 9 : l'anéantissement
Sur une barge, (on reconnaît la référence au tableau de Géricault) Sonietka tourne autour de Katerina abattue et la nargue. Katerina, furieuse et désepérée se saisit de Sonietka et se jette avec elle dans l'eau glacée. Malgré les tentatives des soldats, les deux femmes se noient. Sur le pont, Sergueï s'endort indifférent.


Дмитрий Дмитриевич Шостакович : "Леди Макбет Мценского уезда" "Катерина Измайлова"
Dmitri Dmitriyevich Shostakovich : "Lady Macbeth of the Mtsensk District" "Katerina Izmailova"

jeudi 21 février 2008

Revue de presse, revue de blogs


Buzzz !
Une nouvelle chronique que nous essayerons de tenir à un rythme hebdomadaire afin de rendre compte des annonces, des tendances, des nouveaux sites qui marquent l'actualité du moment dans le domaine de la musique et des médias en ligne.
Voici donc une première sélection d'une vingtaine d'articles sur des sujets qui ont retenu notre attention ces derniers jours.

01.EMI abandonne les DRM même sur les mobiles (Numerama, 14/02/08)

02.Revisitez la discographie de Pink Floyd (music.2803.com, 10/02/08)
L'adresse du site : http://www.pinkfloyd.co.uk/obtw/

03.Le marché du CD supplanté par les téléchargements en 2012 (Numerama, 20/02/08)
Selon l'estimation du cabinet d'étude Forrester Research

04.Tecktonik, non à la propaganda ! (AgoraVox, 07/02/08)

05.Richard Swift : musique pour androïdes et moutons électriques (fluctuat.net, 13/02/08)

06.Le plan Total Music d'Universal éveille la suspicion aux Etats-Unis (Numerama, 08/02/08)

07.Votre collection de musique accessible n’importe où grâce à JukeFly (Techcrunch, 13/02/08)

08.Escuchar Musicas : recherchez, écoutez, télécharger (leblog.vendeesign.com, 14/02/08)
¿Es legal? :-)

09.Le programme des ECM en voie d’extinction(IRMA, 06/02/08)

10.Les mobiles de l’école 2.0 (InternetActu, 12/02/08)
également sur le sujet Le Figaro

11.Des bornes "musique libre" en médiathèques (Irma, 20/02/08)

12.Taxe pour copie privée : les e-commerçants s'insurgent à leur tour (zdnet.fr, 19/02/08) (sur le même sujet l'article du Monde)

13."Les jours des professionnels à l’ancienne sont comptés" : rencontre avec Jean Michel, consultant en management de l'information (Archimag, 02/08)

14.Musique : la Commission européenne veut étendre la durée de la protection des interprétations (Le monde, 15/02/08) sur le même sujet Libération

15.La réalité alternative au service de la musique (InternetActu, 09/01/08)

16.Songerize - moteur de recherche de musiques propulsé par SeeqPod (blog.accessoweb.info, 06/02/08)

17.Midem 2008 : le téléchargement légal, embellie au milieu d’une année pourrie ? (Zdnet, 26:02/08)

18.Comprendre les pratiques des plus jeunes (InternetActu 05/02/08)

19.Musique cherche futur(lesinrocks.com, 07/02/08)

20.Amazon rachète Audible, un distributeur de livres audio(numerama, 01/02/08)

The Secret History of Silicon Valley : vidéo de la semaine #35

Comment l’Université de Stanford (Palo Alto), la CIA (Central Intelligence Agency) et la NSA (National Security Agency ) ont-elles contribué à la construction et au développement de la célèbre vallée située dans la baie de San Francisco (Californie) ?
Tel est le sujet de la conférence de Steve Blank prononcée le 18 décembre 2007.
Celui-ci rappelle, ou il faudrait plutôt dire révèle, comment la deuxième guerre mondiale (qu’il nomme la 1ère guerre électronique) a permis la création et la croissance exponentielle de la Silicon Valley. Cette vallée que nous connaissons aujourd'hui comme le berceau de l’électronique, de l’informatique, des nouvelles technologies ou encore des actuelles startups du Web 2.0 n'est pas le résultat d'une génération spontanée.
En effet, à partir de 1941, date de l’entrée en guerre des Etats-Unis, la stratégie américaine et anglaise a consisté pour une bonne part à bombarder massivement et de manière incessante, par voie aérienne, les villes, les infrastructures économiques et les unités de productions situées en Allemagne et dans les pays occupés par les forces hitlériennes. L’électronique avec notamment l’utilisation du RADAR jouait un rôle déterminant dans ce jeu du chat et de la souris. Car il s’agissait d’une part de localiser le plus précisément possible les cibles des bombardements, malgré des vols effectués de nuit, ou de jour mais à haute altitude, soit au-dessus des nuages. Et d’autre part, il était crucial de déjouer la défense anti-aérienne allemande, elle aussi dotée en la matière d’une technologie de pointe, avec par exemple des batteries de canons auto-guidées.
Ainsi les universités, les forces armées et les industries militaires ont pendant cette période réuni leurs efforts dans le domaine de la recherche électronique et informatique. Une collaboration qui se poursuivra pendant la Guerre de Corée et pendant la Guerre froide contre l’Union soviétique.

Steve Blank évoque, dans ce contexte, le rôle déterminant de Frederick Terman responsable du programme de recherche militaire qui sera également l’initiateur du développement économique de la région où se créeront des centaines d’entreprises.

Steve Blank a travaillé près de 30 ans, comme fondateur et dirigeant de sociétés spécialisées dans la haute-technologie dans la Silicon Valley : dans le domaine des semi-conducteurs, des jeux vidéo, des ordinateurs personnels et des super-ordinateurs. Il donne des cours dans les Universités de Berkeley, Columbia et Stanford.


http://www.youtube.com/watch?v=hFSPHfZQpIQ

lundi 18 février 2008

U.S. presidential candidates 2.0

Les candidats pour l'investiture à la Présidence des Etats-Unis d'Amérique investissent également toute la gamme des réseaux sociaux et des plateformes de partage de vidéos. Le sénateur républicain John McCain a ainsi deux chaînes vidéo, l'une sur Youtube, l'autre sur Veoh. Il est également présent sur MySpace et Facebook. Son rival Mike Huckabee, n'est pas en reste avec des vitrines sur YouTube, MySpace, Flickr, Facebook, Eventful et Meetup.

C'est également le cas, côté démocrate, pour la candidate Hilary Clinton qui n'a pas sacrifié au social networking (MySpace, Facebook, Youtube, Flickr, Eons).

Mais la palme dans le domaine revient sans conteste à son rival Barack Obama, qui ne propose pas moins de 16 comptes différents ! ( Facebook, MySpace, YouTube, Flickr, Digg, Twitter, Eventful, LinkedIn, BlackPlanet, Faithbase, Eons, Glee, MiGente, MyBatanga, AsianAve, DNC, Partybuilder) Aujourd'hui, avoir un(e) ami(e) futur Président des Etats-Unis, c'est presque donné à tout le monde ! :-)

La 5ème symphonie de Beethoven : de la musique en toute circonstance...

... Parce que la Saint-Valentin ne se célèbre pas tous les jours de l'année


On saluera la performance très précise de Sid Caesar et de sa partenaire Nanette Fabray mimant une dispute conjugale en suivant la partition de la 5ème symphonie de Beethoven. Le sketch a été joué en direct à la télévision dans " Your show of shows" et "Caesar’s hour", deux émissions de divertissement populaires dans les années 50 aux Etats-Unis.

vendredi 15 février 2008

Le guide des fanfares 2008

L'Irma vient d'éditer le Guide des fanfares, un ouvrage réalisé en collaboration avec Jean-Louis Perrier de la Boutique productions.
Plus de 6000 contacts répartis sous différentes rubriques : fiches pratiques, artistes (classement par régions), spectacle, médias, promotion, studio, disque, formations, instrument, conseil, organismes.

Pour la Franche-Comté, 4 formations sont répertoriées : les Barbarazik's (Saint-Laurent-en-Granvaux), Les Prowpuskovic (Besançon), Les Souff'lalu (Saint-Lupicin), Ziyara (Vesoul)
A signaler également, un festival important qui se déroule en octobre à Besançon : Musiques de rues.

Prowpuskovic, au festival Musiques de Rues, à Besançon (2006)


Guide des fanfares / avec la collab. de Jean-Louis Perrier. - Irma, 2008. - 334 p. ; 24 cm. - ISBN 2-916668-05-5 (disponible à la Médiathèque de Dole)

http://www.prowpuskovic.com/
http://www.barbaraziks.fr.fm/
http://soufflalu.over-blog.com/
http://tchekchouka.free.fr/Page_5x.html
http://www.musiquesderues.com/
[Pour rappel, nous avons déjà évoqué dans ce blog le nouvel essor des fanfares en France]

jeudi 14 février 2008

La playlist de la Saint-Valentin

L'équipe du département Arts a composé cette playlist romantique, tel un bouquet de 20 titres imparables susceptibles de transformer la pierre la plus dure en cristaux de sucre candi et le plomb le plus vil en ruban de guimauve multicolore ! [Pour votre santé, évitez de manger trop sucré]
free music
Everybody's got to learn something (The Korgis)
Ne me quitte pas (Yuri Buenaventura)
La vie en rose (Grace Jones)
Blue Hotel (Chris Isaac)
I Just called to say I love you (Stevie Wonder)
Word on a wing (David Bowie)
Kiss of life (Sade)
Ma préférence (Julilen Clerc)
Give you my lovin' (Mazzy Star)
A girl like you (Edwyn Collins)
Quelques mots d'amour (Michel Berger)
Over in love (instrumental) (Tracy Chapman)
Blue Valentines (Tom Waits)
Calling you (Jevetta Steele)
Safe from harm (Massive Attack)
What difference a dayy makes (Barry Malinow)
Follow me follow you (Genesis)
Still loving you (Scorpions)

Bonne journée

mardi 12 février 2008

The Mullinaires : la chorale des vendeurs de cuisine (1953)

Chanson destinée à galvaniser les commerciaux de l'entreprise Mullins Manufacturing Corporation of Warren (Ohio) à la gloire de la marque Youngstown Kitchens et avec une version karaoke!

Paroles : "Here’s the word, here’s the flash / That will roll up loads of cash /Youngtown kitchens are keeping the lead.
Diana style is the key / To our new supremacy / Young kitchens are keeping the lead.
We make more history / In the kitchen industry / Sales records we’ll pile up by the score.
For we’re led the pack / Now we have what others lack / Watch the public come running for more.
Sinks are sleek, cabinets smart / Kitchen new in every part / Youngstown kitchens are keeping the lead.
Built-in look, smart designs / Smoother flowing modern lines / Youngstown kitchens are keeping the lead.
We will make history / With new flexibility / Our kitchens no others can exceed.
Just watch us sell / Give the competition hell / Youngstown kitchens are keeping the lead
"



source : http://www.archive.org/details/Mullinai1953
Et maintenant tous ensemble : "Youngstown kitchens are keeping the lead" !

Dimitri Chostakovitch : "Symphonie n°7 en ut majeur, "Léningrad" (op. 60). 2ème mouvement, Moderato (poco allegretto

"C'est un intermezzo lyrique, assez doux. Contrairement au premier mouvement, il n'a aucun programme. Il y a une pointe d'humour (je ne puis m'en passer !). Shakespeare connaissait la valeur de l'humour dans la tragédie. On ne peut continuellement tenir l'auditoire en état de tension." Chostakovitch
Kirov OrchestraNHK Symphony Orchestra dirigés par Valery Gergiev.
Tokyo International Forum, Tokyo, 2002

Symphonie n°7, 2ème mouvement, 1ère partie


Symphonie n°7, 2ème mouvement, 2ème partie


Sur la 7e de Chostakovitch : Wikipédia, Jean-Christophe Heckers "Lignes d'ombres"

jeudi 7 février 2008

Dimitri Chostakovitch : "Symphonie n°4, en ut mineur (op. 43), 2. Moderato con moto

"Si on me coupait les deux mains, je continuerais d'écrire de la musique, avec un stylo tenu entre les dents." Chostakovitch, cité par Isaac Glikman, "Lettre à un Ami"


Création prévue début 1936, la partition est retirée par le compositeur et n'a lieu que le 30 décembre 1960 par l'Orchestre Philharmonique de Moscou, dirigé par Kirill Kondrachine.

Analyse du 2ème mouvement :
"Détente indispensable après ce qui a précédé, c’est un mouvement de « demi-caractère ». Le thème principal, aux violons, est marqué d’une pointe d’ironie équivoque. L’écriture linéaire, souple, avec des rencontres harmoniques acides, fait alterner le groupe des cordes et celui des bois. Le premier mouvement de force (relatif, comparé à ceux du premier mouvement) est marqué par les sonneries de trompettes sur des intervalles de seconde mineure, tandis que le thème initial retentit en strette aux trombones. Les timbales introduisent un nouvel épisode débutant par des éléments thématiques nouveaux (alto, et violons) et dans lequel, comme précédemment, les cordes alternent avec les vents. Le cœur du mouvement est une fugue , dont le sujet est le thème initial. Un chromatisme resserré aboutit à un nouveau temps de force au rythme scandé par l’ensemble des bois au-dessus d’un motif clamé par les cors. A travers le decrescendo orchestral, la pulsion rythmique (noire – deux doubles croches) se maintient jusqu’à la coda. Dans celle-ci, après des coups légers de castagnettes et de tambour, le premier thème est repris aux violons en sourdine dans un bourdonnement de notes répétées. "
Guide de la musique symphonique, sous la dir. de François-René Tranchefort, Fayard, 1999 (les indispensables de la musique), p. 176.

Le 2ème mouvement de la 4ème symphonie par l'orchestre du Kirov de Saint-Pétersbourg sous la direction de Valery Gergiev


CD disponible à la médiathèque de Dole : Dmitri Shostakovich : "Symphony n°4 in C. Minor, op. 43" (Moscow Philharmonic Orchestra, Kirill Kondrashin, dir., Melodiya : BMG Classic, P 1962, C 1994

mercredi 6 février 2008

Le Moulin de Brainans : Concerts Février/Mai 2008

Mercredi 13 février 08 : LES MALPOLIS - ACTE II (CAVE THEÂTRE A POLIGNY)
Samedi 16 février : X-MAKEENA + SUB GRABBING (ELECTRO)
Samedi 23 février : BROUSSAÏ + SOCIETSKA (REGGAE SKA)
Samedi 01 mars : DESTRUCTION INCORPORATED + HOUSTON SWING ENGINE (ROCK HARD STONER)
Samedi 08 mars : NATTY BASS + L'OEUF RAIDE + MILLIONS (ELECTRO)
Samedi 15 mars : MON CÔTE PUNK + WUÏWA (WORLD)
Samedi 22 mars : OURS + ARNO & LES 'CIENS (CHANSON)
Samedi 29 mars : ZION TRAIN + RAGEOUS GRATOONS (UK REGGAE DUB / WORLD NERVEUSE)
Vendredi 04 avril : F.E.U.#3 & END OF THE WEAK (HIP HOP BATTLE & CONCERTS)
Samedi 05 avril : TRANSGLOBAL UNDERGROUND + GUESTS (SONO MONDIALE)
Jeudi 10 avril : DUB INC. (REGGAE)
Samedi 12 avril : LA PHAZE + UNDERGANG (ELECTROCK'N'ROLL)
Samedi 19 avril : CONFLICT + ASSERT + CUBENSIS + NO FLAG (UK PUNK HXC)
Samedi 26 avril : BERNARD ALLISON + T&MASSON (BLUES USA)
Mercredi 07 mai : SIBOT & SPOEK + KHOD BREAKER + DÄLEK (AFR. DU SUD ELECTRO HIP HOP)
Samedi 10 mai : SAYAG JAZZ MACHINE + FILASTINE + YERBAN KURU (ELECTRO)
Samedi 17 mai : ORANGE STREET + LA CAB FAMILIA (SKA ROCKSTEADY)
Samedi 24 mai : SHAOLIN TEMPLE DEFENDERS & MARTHA HIGH + GROOVY BABY F. B. (SOUL FUNK)
Mercredi 28 mai : LES MALPOLIS - ACTE III (CAVE THEÂTRE A POLIGNY)
Samedi 31 mai : KWAL + LA BLANCHE (L'AUTRE CHANSON)

Plus d'infos :
http://www.moulindebrainans.com/

Mediamus sur le stand-expo de la Commanderie, vendredi 8 février

L'équipe de Mediamus sera au rendez-vous comme l'an dernier dans le Hall de la Commanderie à l'occasion du Carnaval des Rythmes (au programme : Groovy Baby Funky Boost, Les Fils de Teuhpu, Les Tambours du Bronx). Merci à Didier Guéniat, à Anaïs Magnin et à l'équipe de la Commanderie pour cette invitation.

Nous aurons sur le stand un ordinateur portable avec une connection haut-débit pour présenter le blog, le site portail de la Médiathèque de Dole et les collections et services proposés par le département Art. Et ce sera aussi la possibilité de rencontrer le public des concerts et de discuter avec les autres partenaires de la vie musicale doloise et franc-comtoise présents vendredi soir :

L'association Promodégel avec l'équipe du Moulin de Brainans
http://www.moulindebrainans.com/

Troll's Production
http://www.trollsprod.fr/
http://www.myspace.com/trollsprod

Les Caves - Musiques actuelles (Dole)
http://www.dole.org/sitedole/HOTEL_DE_VILLE/CULTURE/bas_musiques_actuelles.html

Soleil Y Fiesta (Besançon)
http://www.soleilyfiesta.com/

L'association Sensation Rock avec Radio Sud
http://www.sensationrock.com/

L'association Plaine de Rock de Saint-Aubin
http://www.rockalissimo.com/
http://www.myspace.com/rockalissimo

L'Association Culture-Education-Formation de l'IUP Denis Diderot de Dijon
http://www.iup-denisdiderot.com/accueil.html

Le collectif "Ensemble Limitons Les Risques"

L'association Couleurs Musiques (Dole)
http://membres.lycos.fr/coulmusic/

Le groupe 16TheDay (Emo, Dole)
http://www.myspace.com/16theday

Le groupe InnerSea (Trip-hop, pop electro, Besançon)
http://www.innerseamusic.com//
http://www.myspace.com/innersea

http://www.myspace.com/lacommanderie
A vendredi

mardi 5 février 2008

Growing Up Online : les adolescents en ligne : vidéo de la semaine #34

Frontline, un magazine d'actualité de la chaîne publique PBS, a consacré un documentaire aux relations qu'entretiennent les adolescents avec les nouveaux médias numériques en ligne, particulièrement les réseaux sociaux comme facebook ou MySpace. Quels usages ? Quels dangers, quelles dérives ? Comment les parents peuvent-ils encadrer des pratiques qui parfois peuvent se révéler destructrices (suicide, dépression, incitation à l'anorexie, exposition de l'univers intime, danger de prédation sexuelle, etc.). Des témoignages de jeunes, d'enseignants et de parents de l'Etat du New Jersey. Ce documentaire est précédé de l'avertissement : "Tonight's program may not be suitable for young children. Viewer discretion is advised."


http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/kidsonline/view/main.html

Anekdoten : "Every step I take"

Mash-up réalisée à partir des archives de Rick Prelinger, une collection constituée de 60 000 films "éphémères (publicités, documentaires pédagogiques ou industriels, films amateurs). Près de 2000 fims appartenant à cette collection sont librement accessibles sur le site Internet Archive.
Le procédé consistant à récupérer des pellicules existantes pour créer un nouveau film est appellé "found footage", il est utilisé par des cinéastes expérimentaux comme Martin Arnold ou Matthias Müller
Anekdoten est un groupe suédois, très influencé au départ par l'univers sonore de King Crimson, cette formation a su trouver au fil des albums une identité originale. Leur dernier disque "A time of day" est sans doute l'un des plus beaux CD de l'année 2007.


http://www.anekdoten.se/
http://www.myspace.com/anekdoten
http://www.myspace.com/frvescent

Sur Rick Prelinger et sa collection
http://en.wikipedia.org/wiki/Rick_Prelinger
http://www.archive.org/details/prelinger

lundi 4 février 2008

Darius Milhaud : "Le boeuf sur le toit"

ou "The Nothing-Happens Bar" [Le bar où rien n'arrive]
Au départ, cette oeuvre de Milhaud, composée en 1919, était destinée à accompagner un film muet de Charlie Chaplin. Mais cette "cinéma-fantaisie" se transforma en ballet, plus exactement en pantomime dont l'interprétation fut confiée à des clowns (Les Fratellini). La vivacité de la musique contraste avec la lenteur du jeu des acteurs pour créer une atmosphère orinique propre au théâtre surréaliste.

"La création, à la Comédie des Champs-Élysées [le 21 février 1920], du ballet Le Boeuf sur le toit sur un argument de Cocteau et des décors de Raoul Dufy constitue l’un des premiers grands succès de Milhaud [...]" (source)

"Le Boeuf sur Le Toit, Op.58" (extrait)
Musique de Darius Milhaud (1892-1974)
Radio Symphony Orchestra Berlin
Matthias Bamert, chef d'orchestre
Adrian Marthaler, réalisateur (1991)

source de la vidéo : http://www.archive.org/details/le_boef_sur_le_toit

Liens :
The Boeuf Chronicles, par Daniella Thompson (les sources brésiliennes de l'oeuvre de Milhaud) (en anglais)
La page riche en ressources iconographiques de digischool, un site pédagogique néerlandais

On peut sans doute imaginer que l'oeuvre de Darius Milhaud, et plus généralement, celle des compositeurs du groupe des Six exerça une influence importante dans la constitution de l'univers musical de Nino Rota, le compositeur attitré de Federico Fellini.

En revanche, tout lien avec une émission diffusée le samedi en première partie de soirée sur une chaîne de la télévision publique ne pourrait être qu'une simple coïncidence. :-)

vendredi 1 février 2008

La musique de film fête son 100ème anniversaire en 2008

B.O.F., pas bof
Si le cinéma parlant est né 1927 avec "The Jazz singer" le film d'Alan Crosland avec Al Jolson, le cinéma sonorisé existait déjà depuis longtemps. Ainsi l'un des premiers films produit avec une musique originale date de l'année 1908, c'est L'assassinat du Duc de Guise de André Calmettes et Charles Le Bargy, dont la partition fut composée par Camille Saint-Saëns (1835-1921). L'oeuvre est disponible chez Harmonia Mundi (HMA1951472)en couplage avec le Carnaval des Animaux, par l'ensemble Oblique (en commande à la Médiathèque de Dole)

La commémoration de cette date événement est parrainée par l’Union des Compositeurs de Musiques de Films (UCMF).

Mise à l'honneur à la Médiathèque de Dole tout au long de cette année, la musique de film sera également le thème que nous avons choisi pour le prochain mois du film documentaire en novembre.
Inutile de dire que nous n'avons pas fini de parler sur ce blog de musique et de cinéma, et surtout pas cette année!

Sites ressources sur la musique de film :
Cinézik
Traxzone
IMBd search soundtracks
MovieMusic

La playlist de février


free music

1. Bebel Gilberto : "Tanto tempo", Six degres, 2000
2. America : "America's greatest hists", Warner Bros., 1975
3. Léo Ferré : "Than you Satan",Barclay, 1961
4. Miles Davis : "Ascenseur pour l'échafaud", Fontana, 1957
5. Frank Zappa : "Uncle Meat", Rykodisc, 1969
6. High Tone : "Wave digger", Jarring Effects, 2005
7. Prince : "Sign 'O' the times", Warner Bros, 1987
8. Souad Massi : "Raoui", Island, 2001
9. Gustav Holst : "The planets" (New York Philharmonic, Leonard Bernstein), Sony, 1990
10. Johnny Cash : "At Folsom prison", Sony Music, 1968
11. Charlie Parker : "Livre-CD" (de Christian Gauffre et Jean-Louis Chautemps), Vade-Retro, 1997
12. General Elektriks : "Cliquety kliqk", Label bleu, 2003
13. Orchestre National de Barbès : "Poulina", Virgin, 1999
14. Van Halen : "Van Halen [1er album]", Warner Bros, 1978
15. James Brown : "Sex Machine : the very best of", Polygram, 1970
16. Marcel et son orchestre : "Crâne pas t'es chauve", Meso, 2002
17. Aretha Franklin : "Lady soul", Atlantic records, 1968

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...