vendredi 30 mai 2008

Revue de presse, revue de blogs

photo : Ponctuation (détail) par Amaryllis

1. V. Reding (Commission européenne) : "Tirer l'Europe des télécoms vers le haut" (Vnunet TV, 30/05)
Aux Assises du Numérique, annonce du lancement d'Europeana, la Bibliothèque numérique européenne pour novembre. Les interventions sur Dailymotion

2. TechCrunch en français » Soundflavor veut devenir le IMDB de la Musique (Techcrunch, 30/05)

3. L’expérimentation permanente ? (InternetActu, 30/05)

4. Il faut repenser les lois de protection des droits d’auteurs (Techcrunch, 29/05)

5. Le CNFPT met un livret individuel de formation à la disposition des collectivités (La Gazette des Communes, 29/05)

6. Musique : MT9, un format multipiste candidat à la succession du MP3 (ZDNet, 28/05)

7. Internet ou l'alchimie des multitudes (Le Monde, 27/05)
Présentation du livre de Francis Pisani et Dominique Piotet : "Comment le Web change le monde", sorti aux Editions Pearson que le service presse nous a gracieusement adressé. L'expression "Alchimie des multitudes" fait écho à "la sagesse des foules" pour désigner les nouvelles tendances d'un web participatif et collaboratif.

8. Sarkozy va proposer à l'UE de diminuer le taux de TVA dans trois domaines (Le Post, 27/05)

9. La British Library envahie par des adolescents peu respectueux (actualitte.com, 27/05)
Une info lue sur Desperate Librarian Housewife

10. Chiffres clés : les internautes en France (ZDNet, 27/05)

11. Les stars du disco remplissent les salles (Le Figaro, 27/05)

12. TELECHARGEMENT : Le projet de loi Olivennes serait assez dissuasif (NouvelObs, 27/05)
[Un article diffusé sur le site du journal dont le directeur n'est autre que... Denis Olivennes, bien sûr.]

13. Colloque Nouveaux publics en bibliothèques : chantier en cours (XGBlognotes, 27/05)
Annonce du colloque organisé à Colmar les 22 et mardi 23 septembre 2008.

14. La “Gen Y” change le web (Transnets, 26/05)

15. Loi contre le téléchargement : SVM se mobilise (Echos du Net, 21/05)

16. Deezer ajoute Universal Music à son catalogue de musique en ligne (ZDNet, 14/05)

17. VIVRE DU JAZZ : Enquête sur les conditions économiques d’exercice du "métier" de musicien de jazz aujourd’hui en France (IRMA, 05/05)

mardi 27 mai 2008

Le saviez-vous ? vidéo de la semaine # 41

"Nous formons des étudiants à des métiers et des technologies qui n'existent pas encore... pour résoudre des problèmes qui ne se posent pas encore."

Le saviez-vous ? (Did You Know? 2.0 version française)


Il s’agit de l’adaptation française réalisée par La Vitrine de la seconde version de "Did you Know? Shift Happens", cette présentation de Karl Fish et Scott McLeod avait été réalisé en 2006 dans une école secondaire du Colorado pour provoquer un débat sur les enjeux éducatifs du 21e siècle. (réf.) Soutenue par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) du Québec et le Collège de Bois-de-Boulogne, La Vitrine Technologie-Éducation a pour mission de promouvoir et de soutenir l’intégration des technologies de l’information et des communications (TIC) dans l’enseignement. La Vitrine propose ainsi un podcast, avec dont elle a déjà réalisé 14 épisodes :
Le logiciel libre / Le portfolio numérique / Les TIC, vraiment efficaces ? / Assembler des ressources avec SCORM / Le Web 2.0 / Les centres d’aide à la réussite / La production de matériel didactique / Les conditions propices aux TIC / Google Earth en pédagogie / La baladodiffusion en classe / La formation technopédagogique des enseignants.


source : http://www.youtube.com/watch?v=1m3pyy-69K8

lundi 26 mai 2008

Steal this film II : la version sous-titrée en français

Volez ce film (... en plus il est offert)
En début d'année, nous avions déjà présenté les deux volets de Steal this film, ce film réalisé par The League of Noble Peers, sympathisants à la cause du site suédois The Pirate Bay. A l'époque, il n'était proposé que dans une version sous-titrée en anglais. Il est à présent consultable en version sous-titrée en français sur la plateforme Vimeo. Ce film prolonge le débat sur le droit d'auteur et la culture alternative du partage de fichiers en développant les arguments des utilisateurs de Peer-to-Peer sous la forme d'un plaidoyer parfois tendancieux mais toujours conséquent.



Information donnée sur Le Blog à Ollie, et reprise par Les Catalyseurs Numériques

La piraterie intellectuelle, ferment de la circulation des idées
Les bibliothécaires et les amateurs de livres anciens seront particulièrement sensibles à un passage du film pendant lequel des historiens du livre replacent le phénomène de contrefaçon des oeuvres dans le contexte de la France de l'ancien régime, entre les 15ème et 18ème siècle, en insistant sur son rôle d'émancipation intellectuelle.

Extrait (de la 6ème à la 13 minute) de la traduction que nous avions réalisée il y a quelques mois :
"[...] Le monde aime voir l'ère numérique contemporaine comme une sorte de phénomène unique, séparé de ce qui l'a précédé. Mais il faut bien se souvenir que ça ne l'est pas. Ce n'est pas un phénomène séparé. Il faut le voir comme un moment où les choses s'accélèrent, mais ces choses qui ont déjà eu lieu dans le passé. Avant l'arrivée de la presse dans l'Europe du 16e siècle, l'information était limitée et assez facile à contrôler.
Pendant des milliers d'années, la culture des scribes choisissait les personnes qui avaient le code pour transmettre les connaissances à travers le temps et l'espace. Nous avions à faire à une économie basée sur la rareté.
Le public d'alors était affamé de livres. Il y a des images du 16e siècle montrant des livres enchaînés, surveillés des gardes armés, protégés par des portes blindées.
L'imprimerie amena avec elle une abondance d'informations menaçant le contrôle sur les idées qui était possible grâce à la rareté.
Daniel Defoe nous parle de Johann Fust, partenaire de Gutenberg, arrivant à Paris au 15e siècle avec un chargement de bibles. Lorsque les bibles furent examinées et la similitude exacte de chaque livre découverte, les Parisiens se ruèrent sur Fust l'accusant de magie noire. S'apprêtant à tout bouleverser, cette nouvelle technologie de communication était vue comme étant l’œuvre du diable.
Toute les villes et états européens annoncèrent haut et fort qu'ils allaient contrôler l'information le plus possible. Les imprimeurs furent chassés s'ils imprimaient les textes interdits. On parle de la persécution d'auteurs mais c'était vraiment les imprimeurs qui ont le plus souffert. Au fur et à mesure que l'imprimerie se développe en Europe et en Amérique son rôle social crucial devient clair. L'imprimerie est associée à la rébellion et l'émancipation.
Au 17e siècle, le gouverneur de la Virginie, Gouverneur Berkeley écrit à ses supérieurs en Angleterre disant: "
Remercions Dieu que nous n'aillons pas de presses en Virginie, et nous n'en n'aurons jamais tant que je serai gouverneur". C'était un réaction à la guerre civile anglaise et à la guerre des pamphlets, on appelait ceux-ci des balles de papier.
Au 18e siècle en France, l'idée de base de la censure était que c'était un privilège, une loi privée. Une maison d'édition avait le droit d'éditer un certain texte, en d'autres mots de nier ce droit aux autres pour être le seul à détenir ce privilège.
Ce que vous avez, c'est une administration centralisée pour contrôler l'industrie du livre, utilisant la censure et utilisant le monopole des éditeurs établis. Ils s'assuraient que les livres qui circulaient dans la société étaient autorisés, étaient les éditions autorisées, mais aussi sous le contrôle de l'état et celui du Roi ou du Prince. Il y avait un système de censure très élaboré mais en plus, il y avait un monopole de la production dans la guilde des libraires de Paris qui avait pouvoir de police. La police elle même avait des inspecteurs spécialisés dans l'industrie du livre. Si vous mettez tout ça ensemble l'état était très puissant lorsque venait le temps de contrôler les textes imprimés.
Non seulement tous ces contrôles furent incapables d'empêcher la distribution de pensées révolutionnaires, mais son existence même inspira la création de nouveaux systèmes de distribution pirate.
Ce qui est clair, c'est qu'au 18e siècle la puissance de l'imprimerie se répand partout. Il y a des maisons d'édition, des presses qui entourent la France avec ce que j'appelle un "
croissant fertile" des douzaines et des douzaines d'entre-elles produisent des livres qui passent les frontières en contrebande diffusant partout dans le royaume à travers un système clandestin de distribution.
On connaît un cas d'un éditeur des Pays-Bas qui prenait la liste des livres mis à l'index et l'utilisait comme programme de publication parce qu'il savait que ces livres allaient bien se vendre. Les pirates avaient des agents à Paris et partout ailleurs qui leur envoyaient des listes de nouveaux livres qu'ils pensaient allaient bien se vendre. Les pirates faisaient systématiquement, et j'utilise le mot bien que ce soit un anachronisme, de "la recherche de marché". Ils le font, je l'ai vu dans des centaines, des milliers de lettres. Ils sondent le marché. Ils veulent savoir ce qui est en demande.
Et la réaction de la part des éditeurs sur le territoire français est bien entendu, extrêmement hostile. Et j'ai lu plusieurs de leur lettres. Elles sont remplies d'expression telles que "boucaniers" ou "personnes sans honte, ni moralité". Mais en fait, plusieurs de ces pirates étaient de bons bourgeois, bien établis à Lausanne, à Genève, ou à Amsterdam et qui se voyaient simplement comme des hommes d'affaires. Après tout, il n'y avait pas d'accords internationaux sur les droit d'auteurs et ils satisfaisaient à la demande.
Certains imprimeurs avaient des activités clandestines. S'ils imprimaient du matériel subversif ils pouvaient cacher leur presse assez vite. Si on avait des problèmes avec les autorités, on les mettait sur des radeaux pour les amener dans une autre ville. C'était très mobile.
En effet, vous aviez deux systèmes en guerre l'un contre l'autre.
Et c'est ce système de production à l'extérieur de la France qui est crucial pour le Siècle des Lumières. Ce nouveau réseau d'informations éclaira le monde et prépara le chemin pour la Révolution. Il compromettra tellement l'ancien régime que ce pouvoir, celui de l'opinion publique deviendra une des causes principales de la chute du gouvernement en 1787-1788. La Bastille à Paris était une prison pour les pirates. Mais dans les années qui précédaient la Révolution, les autorités avaient abandonné l'idée d'emprisonner les pirates. La circulation des idées et de l'information était trop forte pour être arrêtée.
[…] "
Eclairant parallèle, n'est-il pas ?

source : http://www.stealthisfilm.com/Part2/

Le Capharnaüm des vidéos musicales : la collecte de la semaine #9

"L’âme qui n’a point de but établi, elle se perd : car, comme on dit, c’est n’être en aucun lieu, que d’être partout.
Quisquis ubique, Maxime, nusquam habitat *
Dernièrement que je me retirai chez moi, délibéré autant que je pourrai, ne me mêler d’autre chose que de passer en repos et à part ce peu qui me reste de vie, il me semblait ne pouvoir faire plus grande faveur à mon esprit, que de le laisser en pleine oisiveté, s’entretenir soi-même, et s’arrêter et rasseoir en soi : ce que j’espérais qu’il peut meshuy faire plus aisément, de venir avec le temps plus pesant, et plus mûr. Mais je trouve,
Variam semper dant otia mentem**
qu’au rebours, faisant le cheval échappé, il se donne cent fois plus d’affaire à soi-même, qu’il n’en prenait pour autrui ; et m’enfante tant de chimères et monstres fantasques les uns sur les autres, sans ordre et sans propos, que pour en contempler à mon aise l’ineptie et l’étrangeté, j’ai commencé de les mettre en rôle, espérant avec le temps lui en faire honte à lui-même."
Michel de Montaigne, Essais, Livre premier, chapitre VIII (vers 1570)
* Martial, Epigrammes : « Celui qui habite partout n’habite nulle part. » Cf. aussi Sénéque, Lettres à Lucilius, XXVIII.
** Lucain, chant IV : « L’oisiveté toujours disperse l’esprit. »
Meshuy : désormais
Mettre en rôle : mettre en registre, consigner, enregistrer, écrire


Alice In Chains Nutshell (1996)

Avec Nirvana, Soundgarden et Pearl Jam, Alice In Chains fut dans les années 90, l'un des groupes les plus importants du mouvement grunge. Le concert enregistré pour l'émission MTV unplugged sera la dernière apparition publique du chanteur Layne Thomas Staley (1967-2002).
Article Wikipedia
http://www.aliceinchains.com/

Chavela Vargas La Llorona

Chavela Vargas est une chanteuse originaire du Costa-Rica
Articles Wikipedia (français, anglais, espagnol)
La vidéo a été réalisé à partir d'extraits du film Frida (2002) de Julie Taymor avec Salma Hayek, inspiré de la vie d'artiste mexicaine Frida Kahlo. La Llorona (femme qui pleure en espagnol) est une célèbre légende mexicaine, thème de nombreuses chansons.

Ecstasy of St.Theresa Neon

Ecstasy of Saint Theresa (EOST) est un groupe tchèque dont la musique mèle trip-hop, dance et dream pop.
Page MySpace, Article Wikipedia

Suely Mesquita Catástrofe

Suely Mesquita est une chanteuse, auteure et compositrice brésilienne
Page MySpPace
http://www.suelymesquita.com.br/

Κρίστη Στασινοπούλου Τα Μυστικά των Βράχων (Les secrets des roches)

Kristi Stassinopoulou est une chanteuse grecque.
Page MySpace
http://www.krististassinopoulou.com/

vendredi 23 mai 2008

Ces saxophonistes ont fait l’histoire du jazz


Illinois Jacquet dans le film D.O.A. (1949)



Instrument conçu par Adolphe Sax en 1842, le saxophone fait ses premières apparitions dans les harmonies fanfares de la Nouvelle-Orléans aux environs de 1914, juste avant la naissance «officielle » du jazz dont un premier enregistrement attesté, celui de l'Original Dixieland Jass Band, date de 1917. Après des débuts timides, les instruments rois à l'aube du jazz étant plutôt la trompette, le trombone et la clarinette, le saxophone va progressivement s’intégrer dans les différentes formations musicales avant d'en devenir l’instrument emblématique, mais celà par le fait même qu’il sera adopté par des interprètes d’exception capables de mettre en valeur toutes ses potentialités.
Cet article accompagne une présentation dans la salle Arts de la Médiathèque de Dole de DVD musicaux consacrés aux grands saxophonistes de jazz.



Sidney Bechet (1897-1959)
C'est le premier grand soliste, reconnaissable à l'effet de vibrato qu'il produit avec son saxophone soprano. C’est lors d’une tournée à Londres que le musicien créole, originaire de la Nouvelle-Orléans, clarinettiste de formation, découvre et acquiert ce nouvel instrument dont il maîtrisera très vite la technique. Il posera alors les bases d’une musicalité qui fera école, suscitant de nombreux disciples dont Johnny Hodges, saxophoniste alto dans le Big Band de Duke Ellington pendant plus 40 ans. Après avoir parcouru le monde avec la célèbre « Revue Nègre » Sidney Bechet s’installera en France en 1949 où il fit les beaux jours de Saint-Germain-Des-Prés et de la ville d’Antibes qui lui érigea une statue. Il fut très populaire en France dans les années 50 avec "Petite fleur", à une époque où le style Dixieland connaissait un revival.
>Sidney Bechet By The Old Mill Stream (1958)
http://www.youtube.com/watch?v=u0oQC1cRpbs
>Sidney Bechet Petite Fleur
http://www.youtube.com/watch?v=pBpLFKfP3A4

Coleman Hawkins (1904-1969)
Dans les années 30, à l’époque des big bands, Coleman Hawkins fut un créateur prolixe au swing ravageur. Après une solide formation musicale (piano, violoncelle, clarinette et saxophone basse) Coleman Hawkins dit « Bean » opte pour le saxophone ténor. Ses connaissances théoriques et le son puissant et rude qu’il produit feront de lui « le père du saxophone ténor ». Il dominera tous ses rivaux, à l’exception Lester Young, un autre géant surnommé le Prez, qui lui à l'inverse développera un style très subtil et velouté (smooth).
>Coleman Hawkins Crazy Rhythm (1965)
http://www.youtube.com/watch?v=hs3FdRVGNS4
>Lester Young et Billie Holiday
http://www.youtube.com/watch?v=1IyuG_2jXsE

Charlie Parker (1920-1955)
"Bird" passa son enfance à Kansas City, une ville qui dans les années 30 était avec New York et Chicago une des capitales du Jazz. Charlie Parker a pu ainsi écouter les meilleurs musiciens et formations du pays comme Count Basie, et Lester Young. Il sera très influencé par le jeu du pianiste Art Tatum. Après une rencontre déterminante avec le saxophoniste Buster Smith qui sera son professeur et son mentor, Bird se rend à New York où il inventera en 1942 une nouvelle façon de jouer, nommée Be-bop en compagnie d’autres musiciens de légende comme le trompettiste Dizzy Gillespie, le pianiste Thelonious Monk, le guitariste Charlie Christian et les batteurs Max Roach et Kenny Clarke.
>Charlie Parker Celerity
http://www.youtube.com/watch?v=XFx9ZBlBUuc

Eddie "Lockjaw" Davis (1922-1986)
Disciple de Sonny Stitt, adepte du be-bop, Eddie Lockjaw Davis fait ses armes avec le trompettiste Fats Navarro puis il rejoint le Big Band de Count Basie avant de mener une brillante carrière personnelle.
>Eddie Lockjaw Davis with Count Basie
http://www.youtube.com/watch?v=qoAAkqg1NyU

Gerry Mulligan (1927-1996)
Soliste, compositeur, arrangeur et orchestrateur, Gerry Mulligan est un des créateurs du «Cool Jazz».
>Gerry Mulligan & Ben Webster "Go home" (1962)
http://www.youtube.com/watch?v=kk7l1Z_mgKE



Illinois Jacquet (1922-2004)
Jean-Baptiste Jacquet, originaire du Texas, est un représentant majeur des « honkin’tenors » (ténors hurleurs). A la croisée des genres (entre blues et jazz ) il connaît ses premiers succès avec l’orchestre de Lionel Hampton. Au sein de cette formation il développe un jeu expressif et puissant. Il joue également avec d’autres formations prestigieuses, celle de Cab Calloway et celle de Count Basie. Dans les années 80, il crée son propre Big Band, joue avec le Président Bill Clinton et acquiert le statut de "monument national".
>Illinois Jacquet Jive crazy extrait du film D.O.A. (1949)
http://www.youtube.com/watch?v=Qiew_wDTMuU

Dexter Gordon (1923-1990)
Il est considéré comme un brillant instrumentiste faisant la transition entre la tradition et l’avant-garde. On retient également de lui sa participation marquante dans le film "Autour de minuit" (1986) de Bertrand Tavernier, une histoire inspirée par les vies tragiques du pianiste Bud Powell et du saxophoniste Lester Young.
>Dexter Gordon Blues walk (1964)
http://www.youtube.com/watch?v=JskkIv9GRK0

Stan Getz (1927 1991)
Stan Getz joua des les orchestre de Jimmy Dorsey, Benny Goodman. Mais il se révèle véritablement au sein de l’orchestre de Woody Herman considéré alors comme l’une des principales formations du jazz West Coast. Au début des années 60, il rencontrera un succès international en colaboration avec João Gilberto en popularisant la bossa nova, ce « nouveau truc » à la mode venu du Brésil.
>Stan Getz Lush Life
http://www.youtube.com/watch?v=zTf9BxJSyCc
>Stan Getz & Astrud Gilberto The Girl from Ipanema (1964)
http://www.youtube.com/watch?v=nKLhEV5kwOk

Eric Dolphy (1928-1964)
Eric Dolphy jouera avec les musiciens les plus novateurs de son époque. D'abord avec Charles Mingus, puis avec Ornette Coleman et John Coltrane, y pratiquant le saxophone alto, la flûte traversière, la clarinette, et la clarinette basse. Il participera à l'éclosion du Third stream, ce troisième courant qui tentait de faire la synthèse entre le jazz et la musique classique. Improvisateur émérite, il cherchera sa propre voie, toujours aux limites de la tonalité. Mort à 36 ans, il n'aura pas le temps de concrétiser toutes ses recherches.
>Eric Dolphy 245
http://www.youtube.com/watch?v=sgzFnXszRzM
>Eric Dolphy en solo au sein de la formation de Charles Mingus, Oslo (1960)
http://www.youtube.com/watch?v=pKDAbp9m5yw

John Coltrane (1926-1967)
Lorsqu’en 1955 Miles Davis (qui est alors dans sa période jazz modal) l’engage dans son quintette, John Coltrane est déjà un musicien très expérimenté. Mais cet épisode va servir de catalyseur et, à l’instar de Sonny Rollins, Coltrane va rentrer dans une période de recherche effrénée sur la verticalité, en poussant les structures harmoniques jusqu’aux limites de l’éclatement. En 1960, il rencontre le pianiste McCoy Tyner et le batteur Elvin Jones, les conditions sont désormais réunies pour entamer une véritable (r)évolution qui passera par un retour aux sources africaines puis se renouvellera sans cesse dans une quête spirituelle transcendante. Musicien à la carrière fulgurante, John Coltrane laisse un très riche héritage aux nouvelles générations.
>John Coltrane Naima (1965)
http://www.youtube.com/watch?v=q6WwuxqXPOg

Ornette Coleman (né en 1930)
Les titres de ses enregistrements sont éloquents quant au projet musical: "Something else", "Tomorrow is the question !", "The art of the improvisers", "The shape of jazz to come", "Change of the century". Autre créateur du free jazz, cet artiste novateur a toujours été à la recherche de toujours plus de liberté. Il repoussera ainsi les limites de l’improvisation en modifiant les structures harmoniques, rythmiques et mélodiques, allant jusqu’au supprimer le thème des morceaux, en élaborant un principe de composition, que d'aucuns jugent fumeux, qu'il baptisera "harmolodie". Il développera ainsi toute une palette sonore composée d’effets de bruits et de différents procédés techniques inouïs, lesquels lui attireront parfois les foudres de la critique.
Ornette Coleman 4tet (1987)
http://www.youtube.com/watch?v=5wPbg3J8pDQ
Ornette Coleman Quartet Roma (1974) #1
http://www.youtube.com/watch?v=na_3r_bf5gA

Sonny Rollins (né en 1930)
Pratiquant d'abord le saxophone alto, il fut influencé par le rhythm and blues de Louis Jordan, puis passé au saxophone ténor, ses maîtres furent Coleman Hawkins, Charlie Parker et le pianiste Thelonious Monk. Sonny Rollins fut une importante figure du hard bop, un mouvement en réaction contre les égarements commerciaux du jazz. S. Rollins passera ensuite par une période de remise en question empruntant les voies du free jazz, avant de réinvestir les répertoires créole et caribéen. Voir l'article biographique sur EspritsNomades.
>Sonny Rollins Tenor madness
http://www.youtube.com/watch?v=S46dhVcYWpY

Archie Shepp (né en 1937)
"Je suis jazz c’est ma vie"
Creusant le sillage laissé par des expérimentateurs du free jazz l'ayant précédé : John Coltrane, Ornette Coleman et Albert Ayler, Archie Sheep, militant du mouvement "black power", restera toute sa carrière durant très impliqué dans la lutte de la communauté afro-américaine pour l'obtention de ses droits civiques. Il s’intéressera ainsi à la musique du peuple noir sur le territoire américain mais aussi en Afrique, collaborant également avec la nouvelle génération des artistes du hip-hop.
>Archie Shepp chante Mama Rose
http://www.youtube.com/watch?v=CHD7B3wJxz0
>Archie Shepp Quintet Body & Soul
http://www.youtube.com/watch?v=1nLsbsqASxk

Rahsaan Roland Kirk (1936-1977)
Electron libre, Roland Kirk jouait de plusieurs instruments à la fois (saxophones de différentes tessitures, flûte traversière, flûte à bec, clarinette, et instruments à vent insolites comme le manzello et le stritch.) Ce musicien, imprégné de blues et soul music explora les terrains du free jazz en prônant l’universalisme. Ses concerts restent dans les mémoires comme des moments de fêtes inoubliables. Voir aussi : Rahsaan Roland Kirk - biographie sur Néosphères
>Sound (1966-67), extrait d'un court métrage de Dick Fontaine réunissant également le compositeur John Cage
http://www.youtube.com/watch?v=AUYtlMuN_V4

Wayne Shorter (né en 1933)
Wayne Shorter fut peut être le premier à sortir de l’impasse dans laquelle John Coltrane avait emmené le jazz. Engagé en 1959 dans la formation d' Art Blakey's Jazz Messengers, il rejoint ensuite Miles Davis et participe avec lui aux premières tentatives de fusion entre le jazz et le rock vers la fin des années 60 (In a Silent Way, Bitches Brew ), très vite il fonde avec le pianiste Joe Zawinul, Weather Report qiu restera comme le groupe phare du genre dans les années 70. Wayne Shorter a également enregistré tout au long de sa carrière de nombreux albums solos.
>Weather Report Midnight Sun
http://www.youtube.com/watch?v=-4hWcKCvtjI

Branford Marsalis (né en 1960)
Issu d’une famille de musiciens, c'est le frère du grand trompettiste Wynton Marsalis. En tentant une synthèse entre le jeu de Wayne Shorter et celui de John Coltrane, Branford Marsalis trouve progressivement sa propre voie, et apparaît dès les années 80 comme un musicien moderne et novateur.
>Branford Marsalis Cherokee
http://www.youtube.com/watch?v=CPEgesK0KKQ

James Carter (né en 1969)
Originaire de Detroit, James Carter poursuit sa formation à Chicago auprès de l’apôtre de la Great Black Music, Lester Bowie, fondateur du Chicago Art Ensemble. Il trouve aussi son inspiration en écoutant des enregistrements du guitariste Jimmy Hendrix. James Carter a développé ainsi une technique exubérante et spectaculaire portant l’héritage de ses prédécesseurs. Voir aussi : Notice de Jacques Anquetil, Repères musicologiques, Médiahtèque de la Cité de la Musique.
>Joshua Redman et James Carter : Straight no chaser ; Now's the time (Live At Carnegie Hall)
http://www.youtube.com/watch?v=n-00h49-YDE

Source : François et Yves Billard, Histoires du saxophone, Climats, 1995

jeudi 22 mai 2008

Les festivals de musique de l'été 2008 en Franche-Comté

Festival de Pierralyne à Foncine le Haut
Le vendredi 30 Mai
avec l’Ensemble vocal Innominata
http://www.pierralyne.fr/




Zik en Tête à Marnay (70)
Les 30 et 31 mai
avec Ska-Perlipopette ; Irie Team ; Maggy Bolle ; Opÿum ; Seven of Nine ; No Signal ; Spline et la mauvaise herbe ; Fizcus
http://www.zikentete.com/





Electroclique à Besançon et à Brainans
Du 4 au 8 juin
Le festival des musiques électroniques et des arts numériques de Franche Comté
avec Dj Hype, Mad Professor, Hilight Tribe, Suburbass, Daisy, Dilemn et Crystal Distortion
http://www.electroclique.com/


L’Anniversaire de la Gosse à Montigny-les-vesoul (70)
Les 6, 7 et 8 juin
avec Time Acome, vainqueur Tremplin, Ben Mazué, Koacha, Mademoiselle K ,Caravan Palace, Manjul & Takana Zion, Rouler Pinder, vainqueur tremplin, Felipecha, Siméo,
In the club, Da Silva, Orange Blossom, Beat Torrent, Nadamas, B Roy et sa bande, The Shoepolishers, Mariam Jo Burg, Ours, Bardan, The Booze
http://www.lanniversairedelagosse.com/


Le Festival de Musique du Haut-Jura
du 7 au 22 juin
avec l'Ensemble 415 et Chiara Banchini, l' Ensemble Obsidienne et Emmanuel Bonnardot ; Montserrat Figueras ; Orchestre National de Lyon avec Renaud et Gauthier Capuçon ; La Grande Chapelle (Madrid) ; Gabrielli Consort -et Paul Mc Creesh, etc.
http://www.festivalmusiquehautjura.com/

Jazz et musique improvisée en Franche-Comté
Du 13 au 28 juin
avec Ute VÖLKER, David CHIESA ; Marc BARON, Bertrand DENZLER, Jean-Luc GUIONNET, Stéphane RIVES ; Emilie LESBROS ; Lionel GARCIN ; Peter BRÖTZMANN, Zlatko KAUCIC, Jean-Luc CAPPOZZO ; Joe McPHEE, Daunik LAZRO, Raymond BONI, Claude TCHAMITCHIAN, etc.
http://aspro.impro.free.fr/

Festi’Rêves à Censeau (39)
Du 20 au 29 juin
http://monsite.orange.fr/festireves/




Rencontres et Racines à Audincourt (25)
Les 28 et 29 juin
Avec Djemdi ; The Washing Machine Cie ; Ska Cubano ; Tiken Jah Fakoly ; Roy Paci & Aretuska, Rageous Gratoons ; Ridan, etc.
http://www.audincourt.com/modules.php?name=News&file=print&sid=55




Les Eurockéennes Territoire de Belfort (90)
Les 4, 5 et 6 juillet
avec Arno ; Ben Harper ; Cat Power ; dEUS ; Gossip ; Keny Arkana ; Massive Attack ; Camille ;CSS (Cansei de ser sexy) ;Daniel Darc ; N*E*R*D ;Sébastien Tellier ;The Dø ;
The Wombats ;Babyshambles ;Ez3kiel ;The Offspring
http://www.eurockeennes.fr/


Le festival Bouche à Oreille (Petite Montagne, Moirans, Orgelet, Saint-Julien)
du 18 au 29 juillet
avec Les Tit'Nassels ; Ensemble 415 ; Les Maîtres Tambours du Burundi ; Les Fatals Picards, etc.
http://www.festival-jura.com/



Festival Musique et mémoire : Scène baroque Massif des Vosges (70)
Du 18 juillet au 3 août
avec l'Ensemble 415, Le Poème Harmonique, Les Cris de Paris, la Simphonie du Marais, Alla Francesca, Discantus, Ludus Modalis, Jean-Charles Ablitzer, Chiara Banchini, Romina Basso, Bruno Boterf, Jörg-Andreas Bötticher, Pascal Contet, Vincent Dumestre, Serge Goubioud, Brigitte Lesne, Geoffroy Jourdain, Pierre Hamon, Claire Leffiliâtre, Arnaud Marzorati, Marc Mauillon, Hugo Reyne
http://www.musetmemoire.com/

Festival Rock La Guerre du Son à Landresse (25)
Les 18 et 19 juillet
Avec MASS HYSTERIA ; KILL THE YOUNG ; SNA FU ; KIEMSA ; THE MOONRAISERS ; SUBWAY ; SORRY OR YESTERDAY
http://laguerreduson.jimdo.com/



Festival de la Paille (Métabief)
Les 1 & 2 août
avec LES TETES RAIDES, SAYAG JAZZ MACHINE, LES CAMELEONS, LEAD ORPHANS, STENO-P, THE REBEL ASSHOLES, RUSTIK BASS, LUKE, MADEMOISELLE K, KALY LIVE DUB, SEMTAZONE, TENNISOAP, LES LOKATAIRES, IRIE TEAM, SOMADAYA
http://www.festivalpaille.fr/

Frog n'Rock à Bouverans (25)
le 14 août
Avec Benja, Weepers Circus, Austin Newcomers, et al.
http://www.frognrockfestival.com/


Rockalissimo à Saint Aubin
le 23 août
avec Blankass, Vegastar, Maat, etc.
http://www.rockalissimo.new.fr/

Olivier Messiaen : "Le merle noir, pour flûte et piano"

Le merle noir est l’une des nombreuses oeuvres d’Olivier Messiaen (1908-1992) dédiées au chant d’oiseaux. Il s’agit en effet d’une préoccupation essentielle dans l’œuvre de ce compositeur très empreint de mysticisme, dont on célèbre cette année le centième anniversaire Il y consacra d'ailleurs un monumental Traité de rythme, de couleur et d’ornithologie (1949-1992), 7 tomes édité chez Leduc. On retrouve ainsi la transcription des chants d'oiseaux au centre de l'opéra Saint François d’Assise (l'intégralité du 6 ème tableau : le prêche aux oiseaux) estimée par beaucoup comme l'oeuvre maîtresse de Messiaen.

Olivier Messiaen, Le merle noir
Matti Helin, flûte
Jussi Siirala, piano


"Ecrite en 1951 pour le concours du Conservatoire de Paris, cette pièce, qui s'est rapidement imposée au répertoire des flûtistes, se signale surtout par la référence précise à un chant d'oiseau [...] Le choix du merle noir est d'autant plus important qu'il s'agit d'un des trois oiseaux dont le chant est le plus cité par Messiaen [...] et qui ne réapparaîtra dans pas moins de six partitions importantes pour orchestre [...] La forme repose sur une section principale, introduite par une cadence de flûte (« un peu vif, avec fantaisie ») et suivie d'un dialogue entre deux instruments (« presque lent, tendre »), qui sera redonnée un seconde fois avec des variantes, avant qu'une brillante conclusion (« vif ») ne vienne achever la pièce."
Guide de la musique de chambre, sous la dir. de François-René Tranchefort, Fayard, 1998 (Les indispensables de la musique), p. 589

CD disponible à la médiathèque de Dole : Olivier Messiaen, Quatuor pour la fin du Temps ; Le Merle noir (Erich Gruenberg ; Gervase De Peyer ; William Pleeth ; Michel Béroff ; Karlheinz Zöller ; Aloys Kontarsky), EMI Classics, 1991

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Messiaen
http://fr.wikipedia.org/wiki/Merle_noir

lundi 19 mai 2008

Le Capharnaüm des vidéos musicales : la collecte de la semaine #8

" Resté seul, j'ai voulu m'occuper des affaires de l'État. J’ai découvert que la Chine et l'Espagne ne sont qu'une seule et même terre et que c'est seulement par ignorance qu'on les considère comme des pays différents. Je conseille à tout le monde d'écrire « Espagne » sur un papier ; cela donnera : « Chine. » Mais j'ai été profondément affligé d'un événement qui doit se produire demain. Demain, à sept heures, s'accomplira un étrange phénomène : la terre s'assiéra sur la lune. Le célèbre chimiste anglais Wellington lui-même en parle. J'avoue que j'ai ressenti une vive inquiétude, lorsque je me suis imaginé la délicatesse et la fragilité extraordinaire de la lune. On sait que la lune se fait habituellement à Hambourg, et d'une façon abominable.
Je m'étonne que l'Angleterre n'y fasse pas attention. C'est un tonnelier boiteux qui la fabrique et il est clair que cet imbécile n'a aucune notion de la lune. Il y met un câble goudronné et une mesure d'huile d'olive ; il se répand alors sur toute la terre une telle puanteur qu'il faut se boucher le nez. De là vient que la lune elle-même est une sphère si délicate et que les hommes ne peuvent y vivre. Pour l'instant elle n'est habitée que par des nez.
Et voilà pourquoi nous ne pouvons voir nos nez : ils se trouvent tous dans la lune.
Quand j'ai pensé que la terre, matière pesante, pouvait réduire nos nez en poudre en s'asseyant dessus, j'ai été saisi d'une angoisse telle que j'ai enfilé mes bas et mes chaussures et me suis rendu en hâte dans la salle du conseil d'État pour donner ordre à la police d'empêcher la terre de s'asseoir sur la lune. Les grands à tête rasée que j'avais aperçu en nombre dans la salle du conseil d'État sont des gens très intelligents. Quand je leur ai dit : « Messieurs, sauvons la lune, car la terre veut s'asseoir dessus », ils se sont tous précipités à l'instant pour exécuter ma volonté souveraine et beaucoup ont grimpé aux murs pour attraper la lune ; mais à ce moment est entré le grand chancelier. En le voyant, tous se sont enfuis. Comme je suis le roi, je suis resté seul. Mais le chancelier, à ma stupéfaction, m'a donné un coup de bâton et m'a reconduit de force dans ma chambre. Si grand est le pouvoir des coutumes populaires en Espagne ! "
Nikolaï Vassilievitch Gogol, Le Journal d'un Fou (1835)


Arab Strap Here we go

Groupe de rock originaire d'Ecosse séparé en 2006.
Page wikipédia, Page MySpace
http://www.arabstrap.co.uk/

Banda El Recodo Tengo una ilusion

L'un des plus célèbres orchestres mexicains.
http://www.bandaelrecodo.com.mx/


Здравствуйте, я ваша тётя!

Extrait du téléfilm russe " Bonjour, Je suis ta tante ! " (1975) de Viktor Titov avec dans le rôle titre Aleksandr Kalyagin.

Zdob Si Zdub The gypsy and the ufo

Zdob Si Zdub originaire de Moldavie mélange le rock hardcore avec les cuivres des fanfares d'Europe de l'Est.
http://www.myspace.com/zdubii

The Tubes Town without pity (1974)

The Tubes est un groupe de rock cabaret de San Francisco qui a connu une certaine célébrité à la fin des années 70 et au début des années 80. Article Wikipedia
http://www.thetubes.com/

samedi 17 mai 2008

Revue de presse, revue de blogs

Dames (1934) de Ray Enright (extrait)


01. Mai 68, la révolution en chantant (Libération, 17/05)

02. GrandCrew - Diffusion gratuite de concerts intégral ( bientôt sur le Web ) (Accessoweb, 16/05)

03. Accès aux produits culturels numériques en bibliothèques : économie, enjeux et perspectives, débat-conférences organisé par Bibliomédias le 15/05/08 (Liber Libri, 16/05)

04. La musique équitable en débat(s) (Blog de Gildas Lefeuvre, 16/05)


05. Medici.tv, c'est parti !(Les catalyseurs numériques, 16/05)
Un nouveau concurrent pour MusiClassics.fr.

06. Ubanana uCan le baladeur MP3 idéal pour la nage - Numerama (Numerama, 15/05)

07. PODCAST VIDEO Interview de Gregory Jost - Responsable France de Last FM (Les Catalyseurs Numériques, 14/05)

08. Copie privée : l'industrie culturelle refuse une pause sur la taxe (Numerama, 14/05)

09. La guitare jazz (Agoravox, 14/05)

10. Les instruments bizarres (3) : Glassharmonica et « Cristal Baschet » (Agoravox, 14/05)

11. Wikipedia : Larousse contre-attaque (Libération, 13/05)

12. Confusion autour de l'enseignement de l'histoire des arts à l'école (Le Monde, 13/05)

13. AccuTunes - un autre moyen d'écouter de la musique en ligne (Accessoweb, 11/05)

Les instruments bizarres (2) : l’arpeggione (Agoravox, 12/05)

14. La gratuité (Desperate Librarian Housewife, 11/05)
L’impact de la gratuité sur la fréquentation des bibliothèques : synthèse de Yvonnic

15. Le succès des Nuits sonores doit beaucoup à ses lieux magiques (Le Monde, 10/05)

16. Et si le P2P amorçait une révolution communiste ? (Numerama, 09/05)

17. La RIAA croit toujours en un retour en force des DRM (Numerama, 09/05)

18. Shanachietour 2007, an investigation in best practise libraries in the USA (Vagabondages, 09/05)

19. Les instruments bizarres (1) : la trompette marine (Agoravox, 09/05)

20. Instruments à vents dans les voiles du jazz (Agoravox, 07/05)

21. Ne tirez pas sur le pianiste de jazz ! (Agoravox, 05/05)

22. Domaine public vs. domaine protégé : Le patrimoine sonore, la mémoire collective en danger (Blog de Gildas Lefeuvre, 04/05)
Entretien avec Patrick Frémeaux, de Frémeaux & Associés

23. Je veux acheter ma musique, c'est possible ? (Presse Citron, 30/04)

"Le Jura révèle ses artistes" : un disque compact édité par le Conseil Général du Jura et le Moulin de Brainans

Le Conseil Général du Jura vient d'éditer un disque compact promotionnel à 12 000 exemplaires intitulé Le Jura révèle ses artistes. Le but de cette entreprise est de faire découvrir cinq formations du département. Celles-ci ont été sélectionnées à partir de trente trois candidatures. L’association Promodégel et la Scène de Musiques Actuelles Le Moulin de Brainans étaient associées à l’opération. Les groupes figurant sur ce CD sont : Zam’s, Arno et les ’Ciens, The Washing Machine Cie, Skeamp et Yodi.

Zam’s (chanson) : Depuis 1999, les 6 musiciens du groupe originaire de Beaufort, près de Lons, se produisent sur les scènes régionales. Leur répertoire est composé de chansons mêlant rock et folk.
Leurs deux albums Accords et Âmes et Plus vivants que jamais sont proposés notamment sur le site Jamendo.
http://www.zams.fr/

Arno et les ‘Ciens : (chanson) : Arno Lorentz, est un auteur compositeur et interprète de Poligny qui joue depuis 1996. Sa discographie est déjà riche de quatre albums. S'entourant de musiciens expérimentés, il confectionne une chanson dans la mouvance "nouvelle scène" empreinte d'humour et de réalisme.
http://arnoetlesciens.musicblog.fr/

Skeamp (metal) : Le groupe s’est formé en 2004 dans les locaux de l'association Intervention Rock à Moirans en Montagne, près de Saint-Claude. Les 6 musiciens de Skeamp jouent un rock massif et percutant dans le style néo-métal fusion.
http://www.myspace.com/skeamp

The Washing Machine Cie (blues rock)
Une chanteuse qui posséde un indéniable grain de voix, et un harmonica blues attestent d'un feeling puisé aux racines de la musique américaine. Avec 1er album Ladies and Gentlemen sortit en 2006 (on l'avait salué), le groupe a déjà donné plus d’une centaine de concerts. Un signe.http://www.myspace.com/thewashingmachinecie
http://wmcie.site.voila.fr/index.html

Yodi (electro) : Impliqué dans la culture électronique depuis 1995, Yodi accompagne ses musiques de vidéos psychédéliques. Le musicien appartient au collectif Citron Vert, une association partenaire du festival Electro-Clique, festival des musiques électroniques et des arts numériques de Franche Comté.
http://www.myspace.com/therustikbass

Cette excellente initiative du Conseil Général du Jura est destinée à se renouveler cette année. Pour la 2ème édition 2008, les lauréats du tremplin seront sélectionnés à la fin du mois de mai, et cette fois à partir de plus de soixante candidatures. Les gagnants auront l'opportunité de se produire dans un concert intitulé Mytreml1 Made in Jura. Celui-ci se déroulera à Juraparc (Lons-le-Saunier) le samedi 11 octobre à partir de 21 h.
Contact : Céline Trossat tremplinmusical@cg39.fr

mercredi 14 mai 2008

Mai 68 en films et en chansons : une sélection documentaire

Le musée des Beaux-Arts de Dole, en collaboration avec l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, présente l’exposition : LES AFFICHES DE MAI 68 du 9 mai au 31 août 2008. (Article de Harry Bellet : "Expositions : dans l'atelier révolutionnaire des affichistes de Mai 68", Le Monde, 08/05)

Pour accompagner cette exposition, le département Arts de la Médiathèque de Dole propose une sélection d’œuvres musicales et cinématographiques porteuses de l'agitation contestataire et de l'utopie qui se sont concrétisées par les manifestations de Mai 68 mais dont les idéaux continueront à se propager pendant les années 70.

free music

Quelques chansons en playlist : Crève salope / Machin Chose, paroles de Renaud. Il est cinq heures / paroles de Jacques Le Glou d'après la chanson de Jacques Dutronc et Jacques Lanzmann. Vietnam 67 / Colette Magny. Le déserteur / Mouloudji. Ma France / Jean Ferrat. Fais pas ci, fais pas ça / Jacques Dutronc. Les anarchistes / Léo Ferré. Camarade / Jean Ferrat. Parachutiste / Maxime Le Forestier. La vie s'écoule la vie s'enfuit / paroles de Raoul Vaneigem . Hécatombe / Georges Brassens. La libération de l'homme et de la femme / Julos Beaucarne. Hexagone / Renaud. Les bureaucrates se ramassent à la pelle. San Francisco / Maxime Le Forestier. Au printemps de quoi rêvais-tu ? / Jean Ferrat.

lundi 12 mai 2008

Le Capharnaüm des vidéos musicales : la collecte de la semaine #7

Une nuit (il y a longtemps, j’allais encore au lycée) je tournais l’aiguille des ondes courtes. Des voix remplaçaient d’autres voix, s’enflant un peu, se perdant dans le flux et le reflux du fading, et j’avais l’impression, je me souviens, que c’était aussi le ciel étoilé, le ciel vide. Il y a un dire parmi les hommes, une parole sans fin, mais n’est-ce pas une manière aussi vaine et répétitive que l’écume, le sable ou tous ces astres vacants ? Quelle misère que le signe ! Quelle certitude pourtant, à des heures, d’y avancer comme à l’avant d’un bateau, ou d’un autocar dans les dunes, existant plus que lui puisqu’on peut le voir se former, et comme s’ouvrir puis se perdre ! Pensant ainsi je continuais à tourner l’aiguille. Et à un moment je sentis que je venais de dépasser quelque chose qui, bien que mal perçu, déjà éveillait ma fièvre et me forçait à revenir en arrière. Je rétablis ce que je venais de franchir dans sa primauté précaire, - qu’était-ce donc ? Un chant, mais aussi les tambourins et les fifres d’une société primitive. Et maintenant des voix d’hommes, très rauques, puis celle d’un enfant, intensément sérieuse cependant que le chœur se tait, et l’ensemble à nouveau, rythmes heurtés, ébranlements, grondements. Autour de quoi une impression, subjective ou non, je ne sais, mais extraordinaire, d’espace.
Yves Bonnefoy, L’Arrière-pays, Skira, Flammarion, 1972 (Champs. Les sentiers de la création ; 113)


Autechre Gantz Graf

Groupe de musique électronique de Sheffield
Article Wikipedia

The Black Dog Sudden Intake (Orlando Voorn Remix)

Trio de musiciens (Ken Downie, Ed Handley,Andy Turner) de la scène électronique anglaise.
Article wikipedia
http://www.dogsquad.co.uk/tbd/

Fluorescent Grey Organic cadence

Artiste de musique électronique californien
Page MySpace

Squarepusher My Red Hot Car (Girl)

Thomas Jenkinson, alias Squarepusher est un artiste de musique électronique anglais.
Article Wikipedia

The Tuss Synthacon9

L'identité de la formation The Tuss reste mystérieuse. Il pourrait s'agir d'un autre nom d'emprunt d'Aphex Twin (Richard David James) qui collectionne les pseudonymes.
Article Wikipedia en anglais, en français.
La vidéo est une mash-up réalisée à partir d'images du film Sayat nova (1968) (en anglais "Color of the Pomegranate" = la couleur des grenades) de Serguei Paradjanov (1924-1990), l'immense cinéaste arménien dont l'univers esthétique est assez proche celui de Pasolini et de Tarkovski.

vendredi 9 mai 2008

Revue de presse, revue de blogs

Girl Crazy (1932) de William A. Seiter



01. Le traducteur de Google gère maintenant 253 combinaisons de langage (Accessoweb, 08/05)

02. Sous les pavés les images (URFIST? 08/05)
A propos du site de INA consacré à Mai 68

03. Nine Inch Nails en Creative Commons (Les Catalyseurs numériques, 08/05)

04. Expositions : dans l'atelier révolutionnaire des affichistes de Mai 68 [Le Monde, 07/05)
A propos de l'exposition "Affiches de l'Atelier populaire des beaux-arts". Musée des beaux-arts de Dole. Du 9 mai au 31 août.

05. L'idéal de la chanteuse Barbara Carlotti (Le Monde, 07/05)

06. Jimmy Giuffre, musicien de jazz (Le Monde, 07/05)

07. des amis qui nous veulent du bien...si, si, ne fuyez pas! (Bib en folie, 06/05)
[A propos de la tournée LBI Shanachietour à l'ENSSIB (youtube), et aussi de la DOK, une bibliothèque expérimentale à Delft aux Pays-Bas, dont l'équipe a adopté "une positive attitude". :-)]

08. 200 morceaux sur GTA IV ! Rockstar met le paquet pour la B.O. (Numerama, 06/05)
La liste ici. Sur le même sujet ZDNet.

09. LeKiosque.fr veut révolutionner la lecture de magazines de presse, sur internet (Techcrunch, 06/05)

10. Pro ou perso ? Le grand flou (homo-numericus, 06/05)

11. Le groupe Justice fait stresser le Web (libération, 06/05)
[Après Luc Besson et Mathieu Kassovitz, c'est au tour du groupe Justice de pratiquer la "banlieue-xploitation". Une hypothèse sur la cause de la rage du groupe d'ados en razzia : la laideur des blousons qu'on leur fait porter pour la circonstance, tel l'uniforme d'un improbable gang échappé du film The Warriors de 1979. Aussi kitsch et glam que les costumes des acteurs de l'opéra-rock Starmania dans lequel Johnny Rockfort, le redoutable chef des Etoiles Noires chantait "Quand on arrive en ville". Une pitoyable campagne de marketing viral qui pourrait bien décrédibiliser les artistes qu'elle voulait promouvoir.]

12. Hachette rachète Numilog (Livres hebdo, 05/05)
"le numéro un de l’édition française se dote d’une infrastructure pour distribuer en formats numériques la production éditée par le groupe..." Sur le même sujet l'article du Monde.

13. Les grands orchestres ciblent le jeune public (Le Figaro, 05/05)

14. Musique environnementale (Fluctuat, 03/05)

15. Musique hybride et projet têtu (le Monde 02/05)
[Les frères Belmondo et le Brésilien Milton Nascimento]

16. Bootlegs : Des forums au dancefloor (Ecrans, 02/05)
[Pour rendre le titre plus compréhensible, il s'agit d'un entretien avec DJ Moule à propos des mash-up, maintenant c'est plus clair, non ? :-)]

17. L'Italie fête la musique contemporaine française (Le Monde, 02/05)

18. Les recommandations du CNRS où l’aporie institutionnelle? (L guide des égarés, 01/05)
A propos des "Recommandations pour l’utilisation des services gratuits sur Internet" pubié par le CNRS

19. Pour une écologie informationnelle (Internetactu, 24/04)

20. Le « médiagate » : Analystes, experts, médias et industrie de l'influence (davduf,blog de Hervé Le Crosnier 22/04)

La playlist de Mai




Aim : Cold water music, Grand Central Records, 1999 (dowtempo/hip-hop)

Cocoon : My friends all died in a plane crash, Sober & Gentle : Discograph, 2007 (pop folk)

Eric Bibb : Diamond days, Dixiefrog, 2006 (blues folk)

Hot Chip : Made in the Dark, EMI, 2008 (electro pop)

Jurassic 5 : Feedback, Interscope, 2006 (hip-hop)

Kate Nash : Made of Bricks, Polydor, 2007 (pop folk)

Marc Ribot Y Los Cubanos Postizos : The Prosthetic Cubans, Atlantic Recording, 1998
(guitare latin jazz)

Mattafix : Rhythm and Hymns, virgin 2007 (downtempo, soul, hip-hop)

Nathan Haines : Sound travels : a restless soul production, Chill funk, 2000 (jazz electro soul

Soul, Sound & Sax (compilation), Cristal, 2007 (jazz)

The Herbaliser : Fabriclive.26, Fabric Records, 2005 (Hip-hop, Electro)

The Killers : Sam’s town, Universal, 2006 (pop rock)

The Rough Guide to Latin Funk (avec Jose Conde Y Ola Fresca, Joee Bataan, Antibalas...), World Music Network, 2007

The Rough Guide to the music of Brazil (avec Chico Buarque, Carlinhos Brown with Tata Monale, O Karaiva...), World Music Network, 2007

Tom Zé : Fabrication defect : Com defeito de fabricaçao, Luakabop, 1998 (Brésil)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...