vendredi 31 juillet 2009

une pause


Mediamus débranche sa prise réseau quelques jours, pour aller perdre son temps et prendre l'air. Bonnes vacances aux uns, bon courage à ceux qui travaillent. A bientôt.

Cet été la médiathèque de Dole reste ouverte :
Horaires d'été du 7 juillet au 29 août
Mardi, Mercredi, Samedi : 10h30 - 12h30 / 14h - 17h
Jeudi, Vendredi : 14h - 17h

Revue de presse, revue de blogs : l'actualité de la semaine

Robert Schumann
Scènes d'enfants, op. 15, 1.Gens et pays étrangers





02. Microsoft et Yahoo! annoncent un accord de partenariat pour contrer Google, Le Monde, 29/07
[Voir aussi : Technotes, Ecrans.fr]

03. Soyons sérieux avec le scandale des quotas..., New Wave Hooker, 29/07
[Voir aussi : Rue89, Marianne2]

04. Etats généraux des musiques du monde en septembre à Paris, Rue89, 29/07

05. Arnaud Rebotini fait machine arrière, Le Monde, 29/07

06. Fin d'une époque, fin de Chorus, Viva Musica, 29/07
Voir aussi : Digitalmeme, Télérama

07. Le compositeur de jazz George Russell est mort, Citizen Jazz, 28/09
[voir aussi NY Times, Libération, Qobuz]

08. L’internet quand on a quelque chose à vendre, Owni.fr, 28/07
[La présentation de Pierre Bellanger, président-fondateur de Skyrock en 8 parties sur Youtube]

09. Music Bloggers Roundtable Redux, The Morning News, 28/07
[Table ronde réunissant les auteurs de 6 blogs musicaux : Largehearted Boy, Said the Gramophone , Cocaine Blunts & Hip Hop Tapes,Fluxblog, The Tofuhut, Soul Sides]

10. Le “Cocktail iTunes” : une bonne dose de majors, un zest d'Apple ITEspresso, 28/07
[Sur le sujet : Fluctuat]

11. Lettre d’e-veille mai – juin – juillet 2009, XGalaup Blognotes, 27/07

12. The NML reaches 500,000 Tracks: We Celebrate!
[La Discothèque Naxos intègre à présent 500 000 pistes sur son catalogue en ligne]

13. The Music Streams That Soothe an Industry, New York Times, 26/07
[La musique en streaming qui apaise l'industrie]

14. Rencontre avec le Parti Pirate suédois, Framablog, 26/07

15. C’était l’été à la médiathèque et tout était si calme..., Le blog de la Médiathèque de Vaisse, 24/07
[Le Lipdub de la médiathèque municipale de Lyon. La définition de Wikipédia : Un lipdub (= lèvres - doublage) désigne une vidéo réalisée en plan séquence et en playback par des particuliers, et généralement destinée à une diffusion sur Internet.]

16. Royaume-Uni : le live et le sponsoring compensent le recul du disque, ZDNet - Digital Jukebox, 21/07

Petit test d'été de culture musicale

Si vous cherchez un exercice pour stimuler votre cerveau et tester vos connaissances musicales voici un petit jeu où il s'agit d'identifier les surnoms des grandes symphonies du répertoire. Vous avez 7 minutes pour répondre à 30 questions :



Pour beaucoup, à commencer par nous, il s'agit aussi d'un exercice... d'humilité :-)

http://www.sporcle.com/games/namedsymphonies.php (via westportlibrary.org)

Le Capharnaüm des vidéos musicales : collecte #49

Quand le ciel gris de Saint-Pétersbourg s’enveloppe du voile de la nuit et que le monde des fonctionnaires a achevé son repas, qui selon son penchant gastronomique, qui selon le poids de sa bourse ; quand chacun cherche à faire diversion au grattage des plumes de bureau, aux soucis et aux affaires que l’homme se crée si souvent inutilement, il est tout naturel que l’on veuille consacrer le reste de sa journée à quelque distraction personnelle. Les uns vont au théâtre, les autres se promènent et prennent plaisir à regarder les toilettes, les autres adressent à quelque étoile qui se lève à l’horizon modeste de leur ciel bureaucratique quelques paroles flatteuses et bien senties. D’autres enfin vont voir un collègue qui occupe au troisième ou au quatrième un petit appartement composé d’une cuisine et d’une chambre, cette dernière ornée de quelque objet de luxe convoité depuis longtemps, une lampe ou tout autre article de ménage acheté au prix de longues privations.
Bref, c’est l’heure où chaque employé jouit d’une façon ou d’une autre de ses loisirs : ici on fait une partie de whist, là on prend le thé avec des biscuits bon marché ou l’on fume une grande pipe de tabac. On raconte les cancans qui courent dans le grand monde, car le Russe a beau être dans n’importe quelle condition, il ne peut détourner sa pensée de ce grand monde où circulent tant d’anecdotes curieuses comme, par exemple, celle du commandant à qui l’on vint apprendre en secret qu’un malfaiteur avait mutilé la statue de Pierre le Grand en coupant la queue de son cheval.
Dans ces moments de récréation et de répit, Akaki Akakievitch restait fidèle à ses habitudes. Personne n’eût pu dire qu’il l’avait rencontré rien qu’une fois le soir en société. Quand il était harassé de copier et n’en pouvait plus, il se couchait et songeait aux joies du lendemain, aux belles copies que le bon Dieu pourrait lui envoyer à faire.

Nicolaï Gogol, Le manteau (1843) [extrait], traduit du russe par Léon Goldschman et Ernest Jaubert, La Bibliothèque électronique du Québec (site, pdf). A écouter en livre audio sur Littérature audio.com


The Tielman Brothers Black Eyes (Les Yeux Noirs) (1960)

The Tielman Brothers, d'abord nommés The Timor Rhythm Brothers, et The Four Tielman Brothers est un groupe constitué par quatre frères originaires d'Indonésie et rapatriés aux Pays-Bas en 1957. Entre 1960 et 1963, les membres du groupe étaient : Andy Tielman (guitare solo, chant), Reggy Tielman (2ème guitare solo, chant), Franky Luyten (guitare rythmique, chant), Ponthon Tielman (guitare basse, chant), Loulou Tielman (batterie, chant). Comme les Shadows, ou plus généralement de nombreux groupes de rockabilly ou de surf rock, ils jouaient un rock instrumental : l'instro-rock.
La page sur l'histoire de la famille Tielman sur le site indo-instro-rock (en néerlandais)
Article Wikipédia en anglais

Rebolledo feat Matías Aguayo Pitaya Frenesí

Mauricio Rebolledo (le joueur de batterie) est un DJ originaire du Mexique
Matías Aguayo (le mangeur de glace) est un DJ et un chanteur né à Santiago du Chili, ayant grandi à Cologne et qui vit entre Buenos Aires et Paris.
Pages MySpace : musicacomeme, Rebolledosound

Deerhoof The Perfect Me

The Perfect Me figure sur l'album Friend Opportunity (2007), le groupe était alors constitué par John Dieterich (guitare), Satomi Matsuzaki (chant, basse), Greg Saunier (batterie, chant) comme on peut le voir sur la vidéo suivante tournée en appartement.
Page MySpace, Article Wikipédia en français, en anglais
http://deerhoof.killrockstars.com/

морекорабли (Morekorabli)

Morekorabli est un groupe de noise rock de Saint-Pétersbourg.
Page MySpace. Le groupe propose les titres de son album de 2006 en mp3 sur son site (cliquer sur музыка)
http://www.morekorabli.spb.ru/news/menu.html

Raj Kapoor Kisi Ki Muskurahaton Pe

extrait de Arani (1959), un film de Hrishikesh Mukherjee. Fiche IMDb
Ranbirraj "Raj" Kapoor (1924-1988) était un acteur, réalisateur et producteur de film indien parmi les plus populaires dans son pays.
Article Wikipédia en français, en anglais. Sa filmographie sur IMDB

mercredi 29 juillet 2009

Les Belles Latinas en musique à la Médiathèque de Dole


Dans le cadre d’un partenariat avec le festival Belles Latinas 2009 organisé par l’association Espacios Latinos de Lyon, la ville de Dole propose des rencontres autour de la littérature et du cinéma latino-américains du 9 au 16 Octobre 2009. Sont prévues : une table- ronde réunissant des spécialistes ou artistes de l’ Amérique Latine, des rencontres entre auteurs et collégiens et lycéens, une discussion-débat à la Médiathèque avec les auteurs invités, une dédicace et vente des œuvres à la librairie La Passerelle, des films et des documentaires seront durant la semaine projetés à La MJC, et diffusés à la demande à la Médiathèque de Dole.

Les partenaires du festival Belles Latinas : Le Collège Ledoux, Le Lycée Charles Nodier, La Librairie La Passerelle, La Médiathèque, La Maison des Jeunes et de la Culture, Le Comité Amérique Latine du Jura, L'Institut Régional de l'Image et du Multimédia de Franche Comté (IRMM).

Pour l'occasion, la Médiathèque de Dole a le plaisir de vous inviter à trois concerts les 24/09, 01/10, 08/10 à partir de 20h30 en salle des Passerelles.
L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Les concerts

Olivier Manoury
Le Bandonéon, l’instrument du Tango
24 septembre, 20h30
Au cours de ce concert commenté, Olivier Manoury interprétera des tangos classiques et contemporains, ainsi que quelques unes de ses compositions pour bandonéon solo. Il retracera à travers ces pièces l'histoire du bandonéon, de sa naissance au milieu du XIXe siècle en Allemagne à ses aventures contemporaines, en passant par un siècle de musique argentine.Compositeur, joueur de bandonéon, accompagnateur de chanteurs et de danseurs de tango, Olivier Manoury a participé à de nombreuses tournées et festivals dans toute l'Europe avant de monter ses propres formations.
http://olivier.manoury.free.fr/


Robert Santiago
Escales musicales en Amérique du Sud
Jeudi 1 octobre, 20h30
Cette conférence musicale nous invite à suivre un étonnant itinéraire à travers les musiques populaires d’Amérique latine.Le guide s’appelle Robert Santiago, musicien multi-instrumentiste, passionné des musiques latino-américaines depuis de nombreuses années. Il voyage fréquemment en Amérique latine et rapporte des styles et des formes musicales rarement diffusés en dehors de leur pays d’origine. Les escales proposées permettent de découvrir et d’entendre forro, merengue, vallenato ou sanjuanito que Robert Santiago interprète tour à tour à l’accordéon, au cuatro, au rondador ou au waka-pinkill, ainsi que des enregistrements précieusement choisis de groupes, de chanteurs, d’orchestres, de fanfares, de solistes… qui pratiquent le danzon, le gaga, la cumbia, la bomba del Chota, le huayno, le joropo, le xote et bien d’autres encore. Dépaysement garanti.
http://robertsantiago.free.fr/

Laurent Blanchard, saxophones ; Franck Bonfiglioli, piano ; Stanislas Bujok, percussions ; Jean-Henry Burtey, flûte
« Autour d'Astor Piazzolla »
Jeudi 8 octobre, 20h30
La mélancolie des mélodies et les rythmes tendus caractéristiques de la musique latine des années 50 contiennent les rêves déçus, la solitude, mais aussi le désir et les espoirs d'une vie nouvelle.
Quatre musiciens, professeurs au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Dole proposent un programme autour des oeuvres d'Astor Piazzolla.
Des oeuvres de Heitor Villa-Lobos, Alberto Ginastera et Gilberto Gil complèteront cette soirée.



*
Pendant la durée du festival, une sélection documentaire (livres, DVD vidéo, partitions) et discographique vous sera proposée en Salle Arts pour découvrir les multiples facettes de la musique d’Amérique du Sud.

La musique sud-américaine ne désigne pas un genre en particulier, mais plutôt un ensemble de styles issus du mélange des traditions musicales amérindiennes, africaines, et européennes. Elle correspond dans son sens le plus commun aux musiques populaires et savantes originaires d'Amérique latine interprétées en langue espagnole ou portugaise recouvrant une grande diversité.
Chaque pays du continent sud-américain a ainsi développé une véritable identité musicale :
  • au Brésil : la bossa nova, la samba, la batucada, le choro, …
  • en Colombie : la cumbia, le vallenato,…
  • au Mexique : le boléro, la musique des mariachis, la ranchera, le tejano, …
  • au Pérou, au Chili, et Bolivie : la musique andine jouée à la flûte de pan, avec guitares et tambours, …
  • en Uruguay : le candombé, la milonga, …
  • en Argentine : le tango, le chamamé, …
A suivre...

mardi 28 juillet 2009

Les cours du Pierre-Laurent Aimard au Collège de France

Un pianiste au cœur de la création musicale de ces trente dernières années
Pierre-Laurent Aimard a été l’élève d'Yvonne Loriod au Conservatoire de Paris, il vit dès l'âge de douze ans dans l’entourage d'Olivier Messiaen dont il sera l’un des interprètes attitrés (Vingt regards sur l'enfant Jésus, Turangalîla-Symphonie).
Après une formation également auprès du compositeur György Kurtág, Pierre-Laurent Aimard a 19 ans lorsqu’il est choisi par Pierre Boulez, il sera ainsi pendant 18 ans soliste à l'Ensemble Intercontemporain et participe ainsi à la création de nombreuses œuvres contemporaines dont les sonates de Pierre Boulez, les Klavierstücke de Stockhausen, ou encore les œuvres pour piano de György Ligeti qui lui dédiera plusieurs de ses études.

Un soliste et un concertiste à la renommée internationale
Invité par les plus grands orchestres (Chicago, Cleveland, Boston, San Francisco, Paris, Philharmonie de Berlin, Philharmonia de Londres, Concertgebouw d'Amsterdam), il se produit, sous la direction de Daniel Barenboim, Pierre Boulez, Sergiu Celibidache, Christoph von Dohnányi, Peter Eötvös, Bernard Haitink, Nikolaus Harnoncourt, Zubin Mehta, Seiji Ozawa, Hans Zender. Il se produit également comme soliste ou chambriste aux prestigieux festivals de Salzbourg, Berlin, Cologne, Lucerne, et Paris.

Une discographie abordant différents répertoires
Il a enregistré de nombreux disques dont l'Art de la fugue de Bach, les Études symphoniques de Robert Schumann, des œuvres pour violoncelle et piano de Mendelssohn, Rachmaninov et Richard Strauss, des concertos pour piano de Mozart et de Dvorak, le Triple Concerto de Beethoven, Images et Études de Claude Debussy, mais aussi des œuvres de Maurice Ravel, Elliot Carter, George Benjamin, Charles Ives, Luciano Berio, ... et bien sûr de Pierre Boulez et György Ligeti. (voir sa discographie)

Une seconde carrière de pédagogue
En parallèle de sa carrière artistique, Pierre Laurent Aimard est également enseignant. Il est professeur de piano et de musique de chambre au CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris), et enseigne également à la Hochschule für Musik de Cologne.
En 2009 il occupait la chaire de création artistique au Collège de France :

Bartok et le Perpetuum mobile, extrait du cours de Pierre Laurent Aimard "La forme. Réflexion sur différents types de formes. Forme et mémoire." au Collège de France (27/05/09)

Les enregistrements vidéo des cours et séminaires de R.-L. Aimard sont consultables et téléchargeables sur le site du Collège de France.
Les cours :
  • La programmation : Mise en perspective des œuvres, création de programmes, stratégies pédagogiques
  • Corps et espace : L'interprète et la scène, le corps de l'interprète ; différents types de productions sonores, multiplicité des techniques, projection acoustique
  • Virtuosités : Approches créatives de la virtuosité à travers l'histoire
  • Le comptage du temps - pulsation, rythme : Conceptions et vécus du temps en musique
  • Langage et discours : Relation entre langage parlé et langage musical ; grammaire, articulation, élocution.
  • Le son : Le son, la relation entre les hauteurs sonores (intervalles, harmonies, couleurs), les échelles sonores
  • La forme : Réflexion sur différents types de formes. Forme et mémoire.
Les séminaires
  • Langage et discours : Reconstitution de phrases, sur les traces de Bach, Mozart, Chopin, Kurtag, etc.
  • Le son : Choix de la qualité sonore en fonction d'un style ou d'un contexte (Chopin-berceuse, Debussy-étude, Bartok-musique nocturne)
  • Polyphonies : Comment interpréter différents styles polyphoniques à travers l'histoire (extraits d'oeuvres de Bach, Beethoven, Brahms, Schönberg, Carter, Ligeti, Benjamin)
  • La forme : Jeu de (re-)construction avec Beethoven... et quelques autres




sources biographiques :
fiche du cnsmdp : http://www.cnsmdp.fr/enseign/biograp/aimard_p.htm
biographique sur le site du Collège de France : http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/cre_art/biographie.htm

lundi 27 juillet 2009

Les Coquettes "La licorne" (1968) : chanson de la semaine #13


Il y a longtemps quand la terre était verte.
Il y avait toutes sortes d'animaux, que vous n'avez jamais vus.
Ils couraient librement quand la terre fût née.
Mais le plus beau de tous était la licorne. [...]

Noé regarda dans la pluie qui tombait,
il vit les licornes se cachant, ils se jouaient des tours,
ils se taquinaient pendant que la pluie tombait.
"Oh ces stupides licornes". [...]


Les Coquettes était un quatuor vocal formé par les sœurs Marie-Claire, Marie-Reine, Reina et Réjeanne Mallette qui connut un grand succès au Québec à la fin des années 60.

sources :
Les Coquettes sur le site Rétro Jeunesse 60
Groupes (musicaux) québécois (de 1955 à 1990) sur le site de l'Université de Napierville
Stéphane Venne sur le site Les auteurs et compositeurs de la chanson francophone

samedi 25 juillet 2009

Revue de presse, revue de blogs : l'actualité de la semaine


Claude Debussy Bruyères par Ivan Ilić (source)

01. Música a la biblioteca pública, algunes reflexions professionals, AMPLI, 24/07
[Musique en bibliothèque publique, quelques réflexions professionnelles par Joan Puchades, bibliothécaire à Barcelone. Article en espagnol]

02. Jay-Z nouveau symbole de la puissance américaine ? , Rue89.com, 24/09

03. Musique financée par les marques : le nouveau fantasme ?, Viva Musica, 24/07

04. L’histoire de la concentration majors/indépendants : Rock the Music Industry !, On your cloud, 24/07

05. Deux partitions inédites de Mozart découvertes en Autriche, Nouvel Obs, 23/07
[voir aussi : Rue89]

06. Sur le Net, des journalistes se muent en animateurs pour doper les audiences, Le Monde, 23/07

07 . Droit d’auteur  : Jean Zay le visionnaire, Ecrans.fr, 23/07

08. Dites “33”, sous toutes ses formes, Le Figaro, 23/07

09. Spotify Set to Take America by Storm, Wired, 22/07
[Spotify le logiciel suédois permettant l'écoute de musique en streaming arrive sur le marché américain. Ecrans.fr s'en fait l'écho. Article en anglais]

10. Révolution numérique aux Archives nationales, Le Figaro, 22/07

11. 15 Free Music Activities and Lesson Plans for the Classroom, The Music teachers blog, 22/07

12. Quelques mots sur l'affaire Orelsan, Journal d'un avocat, 21/07

13. Interview | Grosse Caisse, Web TV pour Indie Band, B comme BoxSons, 21/07

14. Olivier Cavé révèle les multiples facettes de Domenico Scarlatti, Le poisson rêveur, 21/07

15. Spotify strikes deal with IODA, adds 2 million more tracks, techcrunch (UK), 21/07
[Spotify signe avec Ioda (Independent Online Distribution Alliance) et ajoute 2 millions de titres à son catalogue. Article en anglais. Voir aussi : Génération Mac]

16. Les DRM sont morts aux yeux de la RIAA, Numérama, 21/07

17. La musique libre n'est pas "libre de droits", IRMA, 21/07

18. Le WiFi et le podcast à l'université, Le monde du blog, 21/07

19. Rock&Folk&mp3, Ecrans.fr, 21/07

20. La voie de la diversité musicale - PB. TRISTAN, L'Amazonie, 21/07

21. Belgica, portail numérique de la Bibliothèque royale de Belgique , Actualitté, 21/07
[Même sujet : Vagabondages]

22. Riposte-graduez avec La Poste !, Ecrans.fr, 21/07
[Extelia, une filiale de la Poste, est chargée du système en charge du mécanisme de riposte graduée.]

23. Could Plushmusic supplant record labels?, The Music Industry Report, 20/07
[Plushmusic va-t-il supplater les labels discographiques ? Plushmusic est une plateforme de vente dédiée à la musique enregistrée en concert : classique, jazz, musiques du monde. Article en anglais]

24. moof: A Free iTunes for the Web?, Mashable, 19/07

25. De la Cumbia vers la Neo-Cumbia en 10 morceaux, Le goûter, 19/07

26. Music Industry Lures ‘Casual’ Pirates to Legal Sites, NYTimes, 19/07

27. Les artistes peuvent-ils quitter le navire des maisons de disque ?
, readWriteWeb, 18/07

28. Top 10 Great Social Sites for Movie Lovers, Mashable, 18/07

29. Le modèle payant va-t-il couler The Pirate Bay ?, Ecrans, 17/07
[Même sujet : techno.branchez-vous]

30. Eighteen Streaming Music Resources, ReadWriteWeb, 14/07
[18 sites de musique en streaming. Article en anglais]

31. Free Music Archive, téléchargez 5000 musiques librement et légalement, Paperblog, 11/04

32. Des poches de résistance face à la crise, Musique Info, [S.d.]
[A propos de la presse musicale]

vendredi 24 juillet 2009

Piccolina downtempo Musikauswahl - verano'09



Les CD sont disponibles à la Médiathèque de Dole

Titre - Musicien "Nom de l'album" (Label, date) [chronique du disque]
> SuzukiTosca "Suzuki" (G-stone, 2000) [chronicart.com]
> Camping JazzChâteau Flight "Puzzle" (Versatile, 2000) [dMmute]
> No name - Etienne De Crecy "Tempovision" (V2, 2000) [the french touch]
> Spooky SambaBuscemi "Our Girl In Havana"(Downsall Plastics, 2001) [virginradio]
> HandsFour Tet "Rounds" (Domino Records, 2003) [trip-hop.net]
>Alles SehenEllen Allien "Berlinette" (B-Pitch, 2003) [dMute]
> MundoSportos Kantes "Act.1" (Catalogue, 2000) [chronicart]
> TonesNova Nova "Café Del Mar - Volumen Tres" (React 1996)
> SuspiriaCarl Craig "More songs about food and revolutionary art" (SSR, 1997) [guts of darkness]
> PescaditoTommy Guerrero "A litttle bit of somethin'" (Mo' Wax, 2000) [Djoul]
> One More NightCan "Ege Bamyasi" (Spoon, 1972) [xsilence.net]
> Everybody loves the sunshine - Ramp (Roy Ayers Music Project)"Café del Mar, volumen dos" (React, 1995) [trip-hop.net]
> Fixed IncomeDJ Shadow "The Private Press" (Mo' Wax, 2002) [xsilence.net]
> HomelandsNitin Sawhney "Beyond Skin" (V2, 1999) [new forms]
> The Look Of LoveDusty Springfield "The very best of" (Mercury, 1998) [music-story]
> The Beach At RedpointBoards of Canada ""Geogaddi" (Warp, 2002) [xsilence.net]
> The HushRae & Christian (feat. Texas) "Northern Sulphuric Soul" (Grand Central/Pias, 1998) [New forms]
> A Gentle DissolveThievery Corporation "The Cosmic Game" (ESL Music, 2005) [pinkushion]
> At Les - Carl Craig "More songs about food and revolutionary art" (SSR, 1997)
> Keeping Pigs TogetherRed Snapper "Our aim is to satisfy" (Matador Records, 2000) [chronicart]
> SlowlyWaldeck "The Night Garden" (BMG, 2001) [mcm.net]
> What Does Your Soul Look LikeDJ Shadow "Endtroducing" (Mo'Wax, 1996) [triphop.net]
> Roygbiv Boards of Canada "Sweet Electro (compilation)" (it sounds different /Pias, 2001) [hexadance]
> Part 1/ IBM 1401 Processing Unit - Jóhann Jóhannsson "IBM 1401, A User's Ma­nual" (4AD, 2006) [krinein.com]
> Alpha and OmegaBoard of Canada "Geogaddi" (Warp, 2002)

mardi 21 juillet 2009

« Qu’est-ce que la punk ? »

1977. Valéry Giscard d'Estaing est Président de la République, Raymond Barre est son Premier Ministre. TF1 est la première chaîne du service public, et Yves Mourousi le présentateur du journal télévisé de 13 heures.

Lancement du reportage par Yves Mourousi : « Je vous propose de découvrir maintenant avec Dominique Bromberger la punk musique. On en a parlé ces derniers jours en France. C’est un phénomène britannique. Découvrons-le ensemble. Qu’est-ce que la punk ? »

Interview de Jean-Jacques Burnel bassiste du groupe The Stranglers à propos du mouvement punk en Angleterre, images de concert au Roxy Club à Londres, interview d'"un sociologue".

source INA.fr : http://www.ina.fr/art-et-culture/musique/video/CAA7700274901/punk-rock.fr.html

Ouvrage disponible à la médiathèque de Dole :
England's dreaming : les Sex Pistols et le punk / Jon Savage ; trad. de l'anglais par Denys Ridrimont. - Paris : Allia, 2002

vendredi 17 juillet 2009

Revue de presse, revue de blogs : actualité de la semaine

Sousa's Band

The Troubadour (1905) [source]


01. 53 conseils et idées pour mieux utiliser Twitter, Webdeux.info, 16/07

02. Le droit d’auteur, frein ou chance pour les bibliothèques ?, S.I.Lex, 16/07
[A propos de l'intervention d'Yves Alix aux dernières Journées des Pôles Associés et de la Coopération de la BnF (pdf)]

03. Prince doublement à l'affiche au Festival de Montreux, Le Figaro, 16/07

04. Hadopi : En sortir pour s’en sortir, Ecrans.fr, 16/07
[Sur le même sujet : Ecrans.fr]

05. iZaRia, un nouveau service de streaming musical, avec téléchargement gratuit en prime, Presse-Citron, 15/07

06. Microsoft : bientôt un service de musique en streaming, Neteco, 15/07
[Même sujet : Numérama, Mashable, ReadWriteWeb, Journal du Net]

07. Désherber sans désherbant, cecitueracela, 15/07

08. Hadopi 2 : Hadopitoyable, Hadopire, Hadopyrrhus, par Jack Ralite, Acrimed, 13/07

09. Toujours plus de surenchère avec U2, Le Monde, 13/07

10. Rencontre avec Antoine Guerber, directeur de Diabolus in Musica, Passée des arts, 13/07

11. 10 Weird Ways to Distribute Music, Epicenter, 13/07
[10 manières inhabituelles de distribuer la musique]

12. Minitel "Rapide et plus sûr qu'Internet", Le Monde du blog, 12/07

13. Top 10 Scientific Music Videos, Wired science, 12/07
(Le top 10 des vidéos musicales sur le thème de la science)

14. Vinyl LPs haven't lost their groove. In fact, albums still are selling at a record-setting pace, Star-telegram, 11/07
["Les disques vinyle n'ont rien perdu de leur groove. En fait, les ventes d'albums atteignent des taux records". Hausse de 100% des vente en 1 an]

15. Fidèles à Johnny, Le Monde, 11/07

16. Irmactu n° 37, juillet

17. Tech Is Too Cheap to Meter: It's Time to Manage for Abundance, Not Scarcity, Wired, 22/06
"Free: The Future of a Radical Price", l'audiobook de Chris Anderson (l'inventeur de l'expression la Longue traîne) à télécharger (285 Mo) librement (en anglais)

18. De l’éducation populaire à la domestication par la « culture », par Franck Lepage, mai 2009

BallDroppings, une expérience de musique amusante



Ping! Pang! Pong!
Pour les plus férus de jeux vidéo, BallDroppings évoquera forcément Electroplankton, le jeu développé et édité par Nintendo en 2005 pour la console DS.
Conçu par l'artiste numérique Josh Nimoy en 2003, BallDroppings est un jeu atypique qui tient résolument de l'expérience interactive. Ici pas de score à battre, pas de scénario à suivre, ni d'énigme à résoudre, le joueur est invité à donner libre cours à sa fantaisie créative, quelle soit graphique ou musicale, en dirigeant la trajectoire de petites balles blanches sur l'écran.

Le principe : Des balles tombent régulièrement du haut de l'écran, et rebondissent sur les lignes que l'on trace à l'aide de la souris. Le rebond des balles génère ainsi une musique aléatoire où la mélodie et la percussion sont déterminées par la physique des éléments en mouvement. [Le jeu devrait même rappeler à certains les cours de physique du lycée : l'énergie cinétique, 1 joule est égal à 1 kilogramme mètre carré par seconde au carré, etc. :-)].

La hauteur du son résulte de la vitesse de chaque balle au moment où elle frappe la ligne : plus la balle va vite, plus le son est aigu. De même le rythme est donné par la fréquence et le nombre des rebonds. Il est possible d'ailleurs de jouer avec ces paramètres en variant plus ou moins la fréquence de chute des balles (ball drop rate) et l'intensité de la pesanteur (gravity) : plus la balle sera lourde, plus elle prendra de la vitesse dans sa chute, et plus son impact sur la ligne produira un son aigu).
En jouant sur ces différentes variables, on peut construire un univers sonore à son goût, ou simplement s'amuser à agencer les lignes de manière à faire rebondir les balles le plus longtemps possible pour les garder dans le cadre de l'écran !

Le jeu en ligne : http://balldroppings.com/js/
Le site http://balldroppings.com/

via : New Wave Hooker, Ecrans.fr, Musicolalie

Le Capharnaüm des vidéos musicales : collecte #48

C’est ainsi qu’un jour, comme ils roulaient à travers la campagne, la voiture avait longé de charmantes vallées entre lesquelles des coteaux couverts de forêts de sapins s’avançaient presque jusqu’à toucher la route ; et Diotime, en les montrant du doigt, avait dit : « Qui t’a donc, belle forêt, bâtie si haut dans les airs ?... » Bien entendu elle citait le poème, sans même seulement faire allusion à la chanson, car cela lui eût semblé banal et vulgaire. Ulrich lui répliqua : « Le Crédit foncier de la Basse-Autriche. Vous ignoriez, cousine, que toutes ces forêts appartiennent au Crédit foncier ? Le Maître que vous alliez célébrer est un inspecteur forestier attaché audit établissement. La nature est ici le produit planifié de l’industrie forestière ; les entrepôts bien alignés d’une fabrique de cellulose, ainsi qu’on peut en juger au premier coup d’œil. »
Telles étaient ses réponses. Qu’elle parlât de beauté, il lui parlait de tissu adipeux qui étaie l’épiderme ; qu’elle parlât d’amour, il évoquait la courbe annuelle qui matérialise la hausse et la baisse des courbes des naissances. Qu’elle parlât des grandes figures de l’art, il s’engageait dans l’enchaînement qui relie ces figures entre elles. En réalité c’était toujours la même chose : Diotime commençait comme si Dieu avait déposé la perle humaine, au septième jour, dans la coquille du monde, sur quoi Ulrich lui rappelait que l’homme était un amas de petits points posé sur la croûte d’un globe nain. Il n’était guère aisé de comprendre à quoi il voulait en venir ; sans doute visait-il ainsi tout cet l’univers de grandeur auquel Diotime se sentait associé ; Diotime, elle, y voyait avant tout la prétention blessante d’en savoir toujours plus que les autres.

Robert Musil
, L’homme sans qualités, tome 1, traduit de l’allemand par Philippe Jaccottet, Le Seuil, 1995 (Point), pp. 352-353.

Отряд имени Валерия Чкалова ВВС (Air)

Отряд имени Валерия Чкалова (L'équipe nommée Valery Chkalov) est un duo constitué par Michael Михайлюк et Alexander Sinitsyn (source rockanet.ru)
ACCA (Assa)(1988) est un film de Sergei Solovyov. L'action se déroule en Crimée au milieu des années 80. On peut y entendre d'autres groupes russes de la fin de l'ère soviétique comme Аквариума (Aquarium), Браво (Bravo), Кино (Cinéma).
Article Wikipédia en russe à propos du film
Article Wikipédia en russe à propos de la bande son


José Mário Branco 1900 (carta a Anton Tchekhov)

José Mário Branco est un musicien, chanteur et compositeur portugais né à Porto en 1942.
Article Wikipédia en portugais

Fink This Is The Thing

Fin Greenall, alias Fink est un musicien et chanteur originaire de Brighton. Issu la scène électro, il est édité par le label Ninjatune. Le titre This Is The Thing figure sur Distance And Time (2007). Son dernier album Sort Of Revolution est sorti en 2009.
Article Wikipédia en anglais, Page MySpace
http://www.finkworld.co.uk/fink/

Acoustic Ladyland (feat. Coco Electrik) Cuts & Lies

Acoustic Ladyland est un groupe de rock jazz anglais basé à Londres. Il est constitué par Seb Rochford (batterie), Tom Herbert (basse), Tom Cawley (claviers) et Peter Wareham (saxophones). Leur disque Last Chance Disco (2006) est édité chez Label bleu, distr. Harmonia Mundi : critiques de Chronicart, de Citizen Jazz.
Page MySpace
Page MySpace de Coco Electrik, chanteuse electro-pop londonienne.

Sofia Rei Koutsovitis, Edward Perez Alma del Pueblo

Sofia Rei Koutsovitis est une chanteuse originaire de Buenos Aires résidant à New York. Elle chante en anglais, en espagnol et en portugais. Elle mélange le jazz avec les rythmes traditionnels d'Amérique du Sud : la chacarera, la zamba et la vidala d'Argentine, le festejo et le lando du Pérou, le candombe d'Uruguay, la cumbia et le bullerengue de Colombie, et divers genres musicaux brésiliens. Son dernier disque Sube Azul (2009) est édité en Europe par World Village, distr. Harmonia Mundi.
Page MySpace, Page Facebook
http://www.sofiamusic.com/

Un numéro sensationnel... Une performance spectaculaire... Un véritable tour de force musical...

Concerto pour piano et orchestre nº 1 en si bémol mineur op. 23, 1er mouvement de Piotr Ilitch Tchaïkovski
"Sviatoslav Richter and Rita", sketch des Monty Python


Voix off : "Here to play Tchaikowsky's first piano concerto in B Flat Minor is the world-famous soloist Sviatoslav Richter. During the performance he will escape from a sack, three padlocks and a pair of handcuffs."

Et voici le soliste de renommée mondiale Sviatoslav Richter venu interpréter le premier concerto en si bémol mineur de Tchaïkovski. Pendant la représentation, il va se libérer d'un sac, de trois cadenas et d'une paire de menottes.

http://pythonline.com/
http://www.youtube.com/MontyPython

samedi 11 juillet 2009

Revue de presse, revue de blogs : actualité de la semaine musicale et numérique


Victor Military Band
The Memphis Blues (July 15, 1914)(source)

01. Summer Songs, Art-Rock, 11/07

02. Selon KKR et Bertelsmann, la musique peut encore rapporter, Le Monde, 10/07

03. Degiheugi - the broken symphony (TRIP HOP) , Alternative sound, 10/10
[Album de trip-hop proposé en téléchargement libre et gratuit]

04. Bibliothèques sur Delicious, Vagabondages, 10/07

05. Skyrock censure Overblog, Ecrans, 10/07

06. L'utilisation du lecteur exportable est-il une atteinte au droit d'auteur ?, Numérama, 10/07

07. Loi HADOPI : Cycle de débats NKM : les producteurs de musique expriment en choeur leur solitude, SVMlemag, 09/07

08. Vu et entendu : Metallica, arènes de Nîmes 07/07/2009, Disco34, 09/07

09. La musique du cerveau, Fluctuat, 09/07

10. Daily50, le classement quotidien des clips sur Dailymotion, numérama, 09/07

11. Polémique autour d'OrelSan dans les bibliothèques parisiennes, Livres Hebdo, 08/07

12. L'INA brouille l'image, et c'est dommage Affordance, 08/07

13. Analekta : l'exemple à suivre, Le poisson rêveur, 08/07

14. Les Web radios américaines s'entendent sur les droits d'auteur, Le journal du Net, 08/07

15. C'est la saison turque : nos quatre coups de cœur musicaux Rue89.com, 08/07

15. Jeux vidéo : Criticator distribue les bonnes et les mauvaises notes Presse-Citron, 08/07

16. Fink : "Sort of revolution", mais tranquille... , Inactuelles, 07/07

17. VLC Media Player passe à la version 1.0 Techno.branchez-vous, 07/07

18. A Belfort, la surprise vient de la techno française, Le Monde, 06/07

20. Cette semaine : Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Nantes, Numérama, 06/07

21. Shine 4U de Carmen & Camille : le plus libre des tubes de l'été 2009, Framablog, 05/07

22. La recette des Francofolies : l'amour de la langue et de la fête, Le Monde, 04/07

23. Summer of the 80's : toute la musique des années 80 sur Arte cet été, Fluctuat, 04/07

24. Jamendo n’échappe pas à la redevance, Ecrans.fr, 03/07

25. USI 2009 : Joël de Rosnay prédit la généralisation des échanges pair à pair, Le Monde Informatique, 03/07

26. Kitsch, club, pop, électro... les hits de l'été 2009 en vidéo, Fluctuat, 03/07

La 33ème sonate de Beethoven...

Hallo, die Sonne scheint, leuchtet, glänzt
Dans le contexte d'un 1er avril [hypothèse de départ déjà problématique], nous aurions pu préparer, en prenant un ton sérieux et compassé, une petite mystification pour tenter de vous faire croire quelques instants à la découverte d'une partition inédite de Ludwig van Beethoven, retrouvée à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
L'authenticité de cette partition, après bien sûr d'âpres polémiques au sein de la communauté des musicologues, entraînant une inévitable kyrielle d'expertises et de compte-expertises, aurait été finalement attribuée au grand compositeur allemand, et aurait comme surnom alternativement, selon différentes sources attestées, celui de "Oberst Bogey-Marsch", ou encore de "die Sonne scheint", car l'œuvre serait inspirée d'un poème de Goethe ou de Schiller "Hallo, die Sonne scheint, leuchtet, glänzt".

Concernant l'œuvre, en poursuivant la blague, nous aurions pu préciser qu'il s'agissait de la trente-troisième sonate composée par le compositeur romantique, trente-troisième, car on ne tiendrait évidemment pas compte des trois sonates pour piano WoO 47, composées en 1783 et dites Sonates à l’Électeur [un peu d'érudition ici puisée directement à la source de Wikipédia serait sensée endormir la vigilance du lecteur et renforcer la crédibilité de notre propos].

Pour finir nous aurions présenté l'œuvre prétendument écrite en 1824, comme une exhortation à la lumière, à l'allégresse, au progrès du monde et à la concorde des peuples, œuvre maîtresse tout à la fois crépusculaire et radieuse, de la même veine et du même esprit parce que contemporaine de la Symphonie N 9 en Ré Mineur Op 125 "Hymne A La Joie", symphonie aujourd'hui devenue l'hymne de l'Union Européenne [ce dernier détail étant véridique], etc., etc., etc., etc.

Mais nous sommes en plein mois de juillet [sans doute la chaleur est-elle en partie responsable de la nature résolument farfelue de ce présent billet ], aussi trêve de balivernes et de plaisanteries, voici brièvement de quoi il est question ici :

L'acteur et musicien anglais Dudley Moore (1935-2002) membre de la troupe comique Beyond the Fridge pastiche, lors d'une représentation au début des années 60 le style de Beethoven, et développe sous la forme d'une sonate à la manière du compositeur les 8 notes du thème musical du film de David Lean Le pont de la rivière Kwaï (1957).

Dudley Moore pastichant le style de Beethoven



Colonel Bogey March, un pont entre Beethoven et Annie Cordy
Le film et sa musique signée par Malcolm Arnold connurent un succès international à la fin des années 50, en France c'est Annie Cordy qui en enregistra l'adaptation.
Le thème du film resté fameux n'est pas une musique originale, il s'agit en fait d'une marche militaire intitulée Colonel Bogey March composée en 1914 par le Lieutenant F. J. Ricketts. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'air avait déjà servi de support à une chanson satirique Hitler Has Only Got One Ball.


Annie Cordy Hello... le soleil brille
d'après le thème du film "Le Pont de la rivière Kwaï"(1958)

Hello le soleil brille brille brille
Hello tu reviendras bientôt
Là-bas dans ton village
Au vert cottage
Plein de chants d'oiseaux


Trompetterkorps der Koninklijke Marechaussee
[La Fanfare de la police militaire royale des Pays-Bas]
interprétant Colonel Bogey March


sources et références :
Colonel Bogey March
http://en.wikipedia.org/wiki/Colonel_Bogey_March
http://www.mvdaily.com/articles/1999/04/bogey.htm
DudleyMoore
http://en.wikipedia.org/wiki/Dudley_Moore
Beyond the Fringe
http://en.wikipedia.org/wiki/Beyond_the_Fringe
Ludwig van Beethoven
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludwig_van_Beethoven
Annie Cordy
http://www.lehall.com/galerie/journeefemme/031_cordy.htm
Le pastiche musical : http://membres.lycos.fr/spirales/past.html
Les formes musicales de la parodie et du pastiche http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/caief_0571-5865_1960_num_12_1_2166#

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...