samedi 29 août 2009

Revue de presse, revue de blogs : l'actualité numérique et musicale de la semaine


Morton Feldman Deux pièces pour trois pianos
par
Robert Moran, Loren Rush, Morton Feldman (1969) (source Internet Archive)


01. Blogs musicaux : MOG séduit toujours les investisseurs, Electron libre, 28/08

02. Spotify sur iPhone : Apple donne son accord, CDnet, 28/08

03. Tech Designed for Music Charts Analyzes Stock Market, Epicenter/Wired, 28/08
La technologie de We are hunted (le site qui donne le Top 100 de la musique en ligne en explorant les réseaux sociaux) développé par Wotnews et Native Digital (Australie) est utilisée par Macquarie Edge pour l'analyse boursière.

04. David Guitar hero, Paperblog, 28/08

05. Morton Feldman : "Patterns in a chromatic field", toiles de temps, Inactuelles, 28/08

06. Welcome to the Jungle of the 80's , Art-rock, 27/08

07. MTV and OurStage.com Announce Partnership to Engage Emerging Artists and Their Fans, Prnewswire, 26/08
MTV et OurStage.com annonce un partenariat pour engager les artistes émergents et leurs fans.

08. La colère de Jeanneney contre l’accord Google-BnF par pierre Assouline, La république des Livres, 26/08

09. Twitter on Spotify, Annonce de Spotify, 26/08

10. Les Chanteuses de Refrains, New Wave Hooker, 25/08

11. Longueur d’ondes fête ses 10 ans de mag gratuit, IRMA, 24/08

12. Yahoo gagne son procès contre l'industrie musicale US , Le Journal du Net, 24/08

13. Collection de 3 millions de disques recherche acquéreur désespérément, Le Monde, 24/08

14. 3 sites de musique gratuite, Techno.branchez-vous, 23/008
Les trois sites : Deezer, Wizzmusic, Amazingtunes

15. TWITTER par Sophie Cornière in Bibliothèque(s) n° 45 (juillet 2009), ABF Blog, 22/08

16. Internet et son potentiel démocratique, par Franck Louvrier, Le Monde, 21/08
Cette tribune a suscité plusieurs réponses critiques notamment Fabrice Epelboin sur ReadWriteWeb, Maître Eolas sur son blog Journal d'un avocat et Calimaq, l'auteur du blog S.I.Lex sur Owni

17. What Will Record Labels Look Like in the Future? , Mediashift, 18/08
A quoi ressemblera une maison de disque dans le futur ?

18. Bachata roja, un blues des Caraïbes, Blog de la médiathèque de Lisieux, 18/08

19. Le guide pratique du hippie écolo, Libération, 17/08
A propos du Whole Earth Catalog et son éditeur Stewart Brand dont on peut également consulter un interview en vidéo sur Open Culture

20. Fin du CD et de la musique enregistrée … ce qu’on peut vendre aujourd’hui, La musique est une histoire sans fin, 16/08

21. MXP4 lance ces premiers singles interactifs avec Michael Jackson, Youvox, 21/07
Sur le sujet : Wired/Epicenter

jeudi 27 août 2009

Le Capharnaüm des vidéos musicales : collecte #50

"Des gens naissent avec un instinct prédominant, une vocation ou simplement un désir éveillé, dès qu'ils commencent à parler, à penser.
M. Sacrement n'avait, depuis son enfance, qu'une idée en tête, être décoré. Tout jeune il portait des croix de la Légion d'honneur en zinc comme d'autres enfants portent un képi et il donnait fièrement la main à sa mère, dans la rue, en bombant sa petite poitrine ornée du ruban rouge et de l'étoile de métal.
Après de pauvres études il échoua au baccalauréat, et, ne sachant plus que faire, il épousa une jolie fille, car il avait de la fortune.
[...]
Il se dit : "La Légion d'honneur est vraiment par trop difficile pour un homme qui ne remplit aucune fonction publique. Si j'essayais de me faire nommer officier d'Académie !"
Mais il ne savait comment s'y prendre. Il en parla à sa femme qui demeura stupéfaite.
- "Officier d'Académie ? Qu'est-ce que tu as fait pour cela ?"
Il s'emporta : "Mais comprends donc ce que je veux dire. Je cherche justement ce qu'il faut faire. Tu es stupide par moments."
Elle sourit : "Parfaitement, tu as raison. Mais je ne sais pas, moi ?"
Il avait une idée : "Si tu en parlais au député Rosselin, il pourrait me donner un excellent conseil. Moi, tu comprends que je n'ose guère aborder cette question directement avec lui. C'est assez délicat, assez difficile ; venant de toi, la chose devient toute naturelle."
Mme Sacrement fit ce qu'il demandait. M. Rosselin promit d'en parler au Ministre. Alors Sacrement le harcela. Le député finit par lui répondre qu'il fallait faire une demande et énumérer ses titres.
Ses titres ? Voilà. Il n'était même pas bachelier.
Il se mit cependant à la besogne et commença une brochure traitant : "Du droit du peuple à l'instruction." Il ne la put achever par pénurie d'idées.
Il chercha des sujets plus faciles et en aborda plusieurs successivement. Ce fut d'abord : "L'instruction des enfants par les yeux." Il voulait qu'on établît dans les quartiers pauvres des espèces de théâtres gratuits pour les petits enfants. Les parents les y conduiraient dès leur plus jeune âge, et on leur donnerait là, par le moyen d'une lanterne magique, des notions de toutes les connaissances humaines. Ce seraient de véritables cours. Le regard instruirait le cerveau, et les images resteraient gravées dans la mémoire, rendant pour ainsi dire visible la science.
Quoi de plus simple que d'enseigner ainsi l'histoire universelle, la géographie, l'histoire naturelle, la botanique, la zoologie, l'anatomie, etc..., etc. ?
Il fit imprimer ce mémoire et en envoya un exemplaire à chaque député, dix à chaque ministre, cinquante au président de la République, dix également à chacun des journaux parisiens, cinq aux journaux de province.
Puis il traita la question des bibliothèques des rues, voulant que l'État fît promener par les rues des petites voitures pleines de livres, pareilles aux voitures des marchandes d'oranges. Chaque habitant aurait droit à dix volumes par mois en location, moyennant un sou d'abonnement.
"Le peuple, disait M. Sacrement, ne se dérange que pour ses plaisirs. Puisqu'il ne va pas à l'instruction ! il faut que l'instruction vienne à lui, etc."
Aucun bruit ne se fit autour de ces essais. Il adressa cependant sa demande. On lui répondit qu'on prenait note, qu'on instruisait. Il se crut sûr du succès ; il attendit. Rien ne vint. [...]"
Guy de Maupassant, Décoré [extrait] (1883) [source Athena]

НОМ (Nom) Нина (Nina)

NOM (acronyme de Neforma′lnoye objedine′nie molodio′zhi, qu'on peut traduire à peu près par Association Informelle de la Jeunesse) est un groupe de rock d'avant-garde russe formé à Saint-Petersbourg. Excentrique, et adoptant une démarche expérimentale en s'inspirant du surréalisme et en maniant l'absurde dans la tradition de Nicolas Gogol et de Daniil Kharms, le groupe connut un large succès public à la fin des années 80, son humour transgressif symbolisant l'esprit de libération de la perestroïka, mais son anticonformisme invétéré le cantonnera à une diffusion confidentielle et underground. Les principaux membres du groupe sont Sergey Kagadeev (chant), Andrey Kagadeev (basse), Yuriy Saltykov (chant), Nikolaï Rodionov (flûte, batterie), Dmitri Tikhonov (claviers), Sergey Butuzov (guitare). Le titre Nina est enregistré sur l'album Ultracompact (General records,1995).
Article Wikipédia en anglais.
http://www.nomzhir.spb.ru/

Section 25 Looking from a Hilltop

Section 25 est un groupe de cold wave originaire de Blackpool (Nord-Ouest de l'Angleterre) formé en 1977 par les frères Larry (basse, vocaux) et Vincent Cassidy (batterie). Leurs disques sont édités chez Factory Records, le label de Joy Division, The Durutti Column, et New Order. Le duo sera progressivement rejoint d'abord par Paul Wiggin (guitare) de 1978 à 1982, par le percussionniste Lee Shallcross, puis Angela Flowers et Jenny Ross, au chant et aux claviers. Le titre Looking From A Hilltop figure sur l'album From the Hip (1984).
Article Wikipédia en français, en anglais, Page MySpace.
http://www.section25.com/

Sue Daniels Constant Raving (2001)

Sue Daniels est un jeune artiste belge dont les influences musicales revendiquées sont Nick Drake, Aphex Twins, Leonard Cohen, et Howard Shore.
Le titre a été enregistré avec Mauro Pawlowski, Rudy Trouvé (membre et ex-membre du groupe dEUS), la trompettiste Sigrid van Rosendaal et le guitariste Elko Blijweert.
Sue Daniels est édité par le label Heaven Hotel.

Trettioåriga Kriget Kaledoniska Orogenesen (1974)

Trettioåriga Kriget (litt. Guerre de Trente Ans) est un groupe de rock/metal progressif suédois formé en 1970 à Saltsjöbaden, une ville côtière des environ de Stockholm. Les membres du groupe sont Stefan Fredin, guitare basse, chant ; Dag Lundquist, batterie ; Robert Zima, chant guitare, claviers, Christer Åkerberg, guitare ; Mats Lindberg, claviers, saxophone (depuis 1978), Olle Thörnvall, auteur des textes.
Page MySpace, Article Wikipédia en suédois.
http://www.trettioarigakriget.com


Tin Man Constant Confusion

Johannes Auvinen, alias Tin Man est un californien d'origine finlandaise installé à Vienne. Page MySpace
via BoingPoumTchak!
http://www.tinmanmusic.com/

Le chant du cygne de l'industrie du disque

Dans un article du NY Times, le journaliste Charles M. Blow propose un graphique éclairant sur ce qu'il appelle le chant du cygne (swan songs) de l'industrie de la musique enregistrée en fonction des différents supports : K7, Vinyls, CD, fichiers numériques.
Une bonne nouvelle quand même pour les amateurs de disques, le cd malgré la baisse continuelle du volume de ses ventes détient encore la plus grosse part de marché. [jusque-là tout va bien...]



source : New York Times, 31/07

Mitch Miller & The Gang "Heart of my heart" : chanson de la semaine #15



Heart of my heart, I love that melody
Heart of my heart brings back a memory
When we were kids on the corner of the street
We were rough and ready guys
But oh, how we could harmonise

Heart of my heart meant friends were dearer then
Too bad we had to part
I know a tear would glisten
If once more I could listen
To the gang that sang
Heart of my heart

Heart of my heart
est une chanson écrite par Ben Ryan en 1926 (voir l'article wikipédia en anglais) reprise par de nombreux interprètes dont le crooner Max Bygraves, le rockeur Trini Lopez, le guitariste de country bluegrass Merle Travispar, etc.

Le gang des chandails
Bien avant les soirées karaoké et les jeux vidéo musicaux comme Rock Band, Guitar Hero, SingStar, une certaine forme de divertissement musical interactif existait déjà à la télévision. Au début des années 60, entre 1961 et 1965, les familles américaines pouvaient se retrouver autour de leur poste cathodique pour regarder le programme Sing Along with Mitch et chanter à l’unisson avec The Gang, une chorale d’hommes mûrs vêtus de chemises blanches col pelle à tarte, de chandails en camaïeu beige et de pantalons que l'on suppose bien repassés (et c'est presque cool parce qu'au début le costume cravate était de mise), sous la direction Mitch Miller, un chef de chœur barbichu au sourire sardonique. Le gang n'inspire pas vraiment la terreur, et ferait presque passer Les Compagnons de la Chanson pour un clash Cypress Hill vs Slayer.
Né en 1911, Mitch Miller exerça de nombreuses activités comme artiste et manager, à la fois chanteur, musicien, chef d'orchestre, mais aussi producteur et dirigeant chez Columbia Records.

La bibliothèque du Congrès (Washington) a récemment acquis 300 bobines en kinétoscope au format 16mm de l'émission Sing Along with Mitch. Ces bobines seront conservées au département de l'image animée et du son enregistré et radiodiffusé de la bibliothèque.

source : Library of Congress Blog

samedi 22 août 2009

Revue de presse, revue de blogs


Prokofiev La fée Hiver (Cendrillon)
par
Caela Harrison (source)


01. Numérisation : la Bibliothèque Nationale dans les bras de Google ?, Le Monde du Blog, 18/08
Même sujet : La république des Livres, Le Monde, Ecrans.fr, Le Monde diplomatique


02. Aux Etats généraux de Lussas, Frédéric Mitterrand fait sa déclaration d'amour au documentaire, Le Monde, 18/08

03. MySpace rachète iLike, 20 minutes, 20/08

04. Un owni musical, owni, 18/08
Le fondacteur du site djouls.com présente son nouveau site parisdjs

05. Comment internet s’apprête a redéfinir le monde de demain Read Write Web, 18/08

06. Create Music Playlists, Compilations And Embeddable Music Mixtapes - Guide To Best Online Services
Créez des playlists musicales, des compilations et des mixtapes à insérer : le guide des meilleurs services en ligne, 17/08

07. CMX: un nouveau format pour les albums de musique ?, Futura-sciences, 17/08

08. L'album, espèce menacée (1/2) : la musique en morceaux ; (2/2) : l'expérience numérique totale, Rue89.com/Les Inrocks, 14/08, 18/08
Même sujet : B comme Boxsons

09. I love Scotland, [schizophrène musical], 15/08
Playlist pop écossaise sur le site la médiathèque de la communauté française de Belgique

10. Radiohead porte un coup fatal à l'album, Le Figaro, 13/08
Sur le sujet : Desperate Librarian Housewife

11. Steve Knopper, and the Spectacular Crash of the Record Industry, Music Ally, 13/08
Interview de l'auteur, reporter au magazine Rolling Stone à propos de son dernier livre dont le titre traduit pourrait être Soif d'auto-destruction. Le spectaculaire crash de l'industrie du disque à l'ère du numérique.

12. Préparer une soirée en ligne - Flavor Tunes Blog.Régionsjob, 11/08

13. Apple, Record Labels Diverge Over Next-Generation Full-Album Music Format, Wired/Epicenter, 11/08
Projet Cocktail suite : Divergence entre Apple et les majors du disque sur le prochain format d'album nouvelle génération

14. Le musicien Willy DeVille est mort, Le Figaro, 07/08

15. Benoît Yvert : "On a prédit la mort du livre. Or il est toujours là", Le Monde, màj 06/08

16. Turn on, tune in: John Cage's symphony for 12 radios (=Allumer, éteindre, : La symphonie pour 12 radio de John Cage.), guardian.co.uk home, 06/08
A propos de la création en 1951 au théâtre McMillin de l'Université de Columbia , New York, de la pièce de John Cage Imaginary Landscape No 4 pour 24 interprètes et 12 radios.

17. Musique enregistrée : La différenciation par le support, On Your Cloud, 05/08

18. CitySounds.fm, Soundshunter, 04/08
Présentation du site CitySounds en français sur B comme Boxsons
[principe intéressant construit sur une API de SoundCloud. Mais au final, peu importe la ville, c'est toujours un peu la même electro house !]

19. Comment intégrer la sérendipité, Transnets, 03/08
[Hier il était de bon ton de fustiger le zapping, aujourd'hui on valorise la sérendipité... autre temps, ... ]

20. Leçons d’émancipation : l’exemple du mouvement des logiciels libres, par Hervé Le Crosnier, Acrimed, 03/08

Quand Auto-tune transforme le parler médiatique et politique en R&B

Qualifié de "photoshop de la voix", le logiciel Auto-tune développé en 1997 par Antares Audio Technologies a été conçu pour corriger en principe de manière subtile la hauteur des notes et gommer ainsi les imperfections des prestations vocales et instrumentales afin d'en assurer la justesse.

Mais très vite cet usage de départ a été détourné et les producteurs de dance music ont eu l'idée d'utiliser le logiciel en exagérant délibérément les effets pour fausser la voix des interprètes. Ainsi, Cher en 1998 avec Believe et Eiffel 65, l'année suivante avec Blue (Da Ba Dee) lancèrent la mode de la voix auto-tunée.

L'auto-tune donne aux voix le timbre métallique et saccadé d'un cyborg qui viendrait de griller un fusible. L'effet est très similaire à celui du vocoder popularisé dans les années 70 et 80 notamment par Kraftwerk, Herbie Hancock, Frank Zappa, Giorgio Moroder, Stevie Wonder, Pink Floyd, Laurie Anderson ou Joe Zawinul.

Depuis, de nombreux artistes ont usé (certains diront abusé) de l'auto-tune : Madonna American life (2003) produit par Mirwais, Britney Spears, Black Eyed Peas, Daft Punk, Chris Brown,T-Pain, Puff Daddy, en France Booba, La Fouine, Rohff et même... Eve Angeli ! :-/

Dernier exemple en date, en 2008, le rappeur et producteur de hip-hop Kanye West, [aux prétentions ambitieuses qu'il a depuis démenties] en fait un usage systématique dans l'album Heartless. Cette esthétique revendiquée de manière radicale par l'artiste a remporté dans l'ensemble un bon accueil critique, même si elle a déconcertée certains "fans" du rappeur , en plus d'alimenter une micro-polémique : Jay-Z signant un titre sonnant comme un manifeste Death of Auto-Tune (cf. Fluctuat) pour son prochain album dont la sortie est prévue en septembre.

Le groupe new-yorkais The Gregory Brothers [myspace] formé par Evan Gregory (batterie, chant), Andrew Gregory (guitare, basse, chant), Michael Gregory (batterie, chant), Sarah Fullen (guitare, basse, chant) a acquis une belle notoriété sur le Web en remixant des bribes d'interventions télévisées de journalistes et de personnalités politiques qu'ils ont harmonisés et arrangés dans le style Soul R&B. Dans cette série de sketches vidéo intitulée Auto-tune the News, la palette graphique et les effets d'incrustation d'image sont également de la partie.

The Gregory Brothers
Auto-Tune the News #6: Michael Jackson. drugs. Palin.


Les autres épisodes d'autotune the news sont en ligne sur la chaîne Youtube des Gregory Brothers

Via Bruits et chuchotements et Télérama

mercredi 19 août 2009

I.H.N.A.B.T.B. "Piper" : chanson de la semaine #14

Le groupe russe I.H.N.A.B.T.B. (déjà présenté ici) a mis en musique le premier texte du recueil du peintre, graveur et poète romantique anglais William Blake, Les Chants de l'Innocence et de l'Expérience écrit entre 1789 et 1793.



Piping down the valleys wild,
Piping songs of pleasant glee
On a cloud I saw a child.
And he laughing said to me :

'Pipe a song about a Lamb :'
So I piped with merry chear,
'Piper pipe that song again ;'
So I piped, he wept to hear.

'Drop thy pipe, thy happy pipe,
'Sing thy songs of happy chear.'

So I sung the same again
While he wept with joy to hear.

'Piper sit thee down and write
In a book that all may read.'

So he vanish’d from my sight,
And I pluck’d a hollow reed,

And I made a rural pen,
And I stain’d the water clear,
And I wrote my happy songs,
Every child may joy to hear.

William Blake, Songs of Innocence and Experience (1789-1793), Introduction (reproduction)

I.H.N.A.B.T.B., All egg’s monkey circus EP (2005)
en écoute sur LastFM, à télécharger sur le site du groupe :
http://ihnabtb.com/index.php/music/all-eggs-monkey-circus

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...