samedi 31 décembre 2011

The Great Strauss Salomé Strip Contest

Partant du principe qu'il faut saisir chaque occasion pour parler culture et grande musique, et considérant que l´effeuillage et le spectacle érotique font partie des coutumes accompagnant la Nuit de la Saint-Sylvestre, nous n'avons pas voulu rater ce bon prétexte cette opportunité pour présenter l'un des épisodes les plus marquants de l'opéra moderne: la danse des sept voiles de Salomé. Parole de mélomanes ! :-)

Pour une chanteuse d'opéra, le rôle de Salomé dans l'opéra de Richard Strauss est certainement l'un des plus exigeants : en plus d'accomplir une véritable performance vocale, la soprano doit également exposer son physique, en interprétant avec grâce, aisance et sensualité la célèbre danse des sept voiles. L'exercice est audacieux car il consiste en une véritable mise à nue : Salomé danse devant son beau-père, le roi Hérode, en retirant un à un tous ses voiles et la séquence instrumentale s'étend sur une dizaine de minutes. De nombreuses cantatrices ont refusé de se prêter au jeu, en se faisant remplacer par des doublures, d'autres telles Maria Ewing, Catherine Malfitano ou Karita Mattila ont choisi la hardiesse et sont allées assez loin dans leurs performances. L'opéra de Richard Strauss choqua une partie de l'opinion au début du XXe siècle et plusieurs représentations furent interdites à Londres, Vienne et Salzbourg.


Maria Ewing

Maria Ewing est une cantatrice américaine (soprano / Mezzo soprano) née en 1950... [wikipédia]

Karita Mattila

Karita Mattila est une soprano finlandaise née le 5 septembre 1960... [wikipédia]

Catherine Malfitano

Catherine Malfitano est une soprano américaine née en 1948... [wikipédia]

Ljuba Kazarnovskaya

Ljuba Kazarnovskaya est une soprano russe née en 1958... [wikipédia]

jeudi 29 décembre 2011

The great unknown : chanson de la semaine #79

Anekdoten "The great unknown" (A Time of Day, Virta, 2007)


The Great Unknown

Finally we are on our way
Where no man's gone,
launching deep into the great unknown
Space and time passing by,
but the world outside
is swallowed whole by the starless sky.

I turned the key in the door
It's been a long time a-coming
I've been a long time gone.

I can't believe this is happening to me
We have passed the sun
and something tells me this has just begun.

I turned the key in the door
It's been a long time a-coming
I've been a long time gone.

All the forces of the cosmos lead me on
as we shoot through the galaxy
I'm coming home!
La Grande Inconnue

Enfin, nous sommes sur notre chemin
Là où jamais homme n'est allé,
Lancé au plus profond de la Grande Inconnue
L'espace et le temps défilent,
mais le monde extérieur
est absorbé par le ciel sans étoiles.

J'ai tourné la clé dans la porte
Il en a fallu du temps
J'ai été absent longtemps.

Je n'arrive pas à croire que cela m'arrive
Nous avons dépassé le soleil
et quelque chose me dit que cela vient de commencer.

J'ai tourné la clé dans la porte
Il en a fallu du temps
J'ai été absent longtemps.

Toutes les forces du cosmos me conduisent
Quand nous crions à travers la galaxie,
Je reviens à la maison!




Wikipédia - en français - en anglais - en suédois -

http://www.anekdoten.se/

dimanche 25 décembre 2011

Joyeux Noël

Jacob de Backer (c.1555–c.1585) - La nativité


Jean-Sébastien Bach - Sinfonia de l'Oratorio de Noël (BWV 248)

samedi 24 décembre 2011

Revue de presse, revue de blogs du 11 au 24 décembre


La symphonie des jouets - Wikipédia -


01. Label PUR : MyMajorCompany et l'INA candidats - Numérama, 24/12

02. Le podcast a trouvé son public - RadioTraque, 23/12

03. Qui a dit que la "french touch" battait de l'aile ? - Le Monde, 22/12

04. Les cinq innovations qui pourraient changer nos vies - Le Figaro, 21/12

05. MySpace bouge encore - Journal du geek, 21/12

06. 10 Useful iPhone and iPad Apps for Music Teachers - Fun Music Company, 21/12

07. 7 usages clés des médias sociaux - Harmony-com, 21/12

08. La MUSIQUE sur senscritique !!!!!!!!§!!:!§!!!? - Gameblog/Antoinesk8 , 20/12

09. Le blanchiment de piratage par iTunes Match est disponible en France - Numérama, 16/12

10. L’art au XXIe siècle sera engagé ou ne sera pas – De la division à l’universalité - Cordes et Âmes, 16/12

11. Bientôt la fin pour Grooveshark ? - Fredzone, 16/12

12. Ces artistes qui « blacklistent » les plateformes de streaming - Electron Libre, 16/12

13. Last.fm Discover : A découvrir absolument - Fine tuning, 14/12

14. Comparatif des radios personnalisées de Spotify, Deezer, Tomahawk et Last.fm - Fine tuning, 13/12

15. La pochette de disque, c'est tout un art ! - le parisien / it's only rock n roll, 13/12

16. Kollector, un mouchard musical mondial - Un monde de sons, 13/12

vendredi 23 décembre 2011

Mozart dans le texte




Dans les termes de Mozart (In Mozart's words) propose un accès multilingue (anglais, allemand, italien, français) à la version annotée de la volumineuse correspondance de Mozart (1756-1791) et de sa famille (environ 1400 lettres) qui sera progressivement mise en ligne. L'entreprise en est encore à son commencement : il est seulement possible aujourd'hui d’interroger la période de 1769 à 1773. Le site offre une base de métadonnées complète pour les références aux dates, personnes, lieux et œuvres musicales citées dans les lettres permettant une recherche sur de multiples occurrences. La correspondance est également entourée d'un riche appareil critique : notes, articles, cartes, documents, peintures, gravures.

Les lettres de la famille Mozart constituent la plus riche et la plus étendue correspondance concernant un compositeur du XVIIIe siècle, sans équivalent également au cours des siècles précédents. C'est une source fondamentale d'information concernant la vie quotidienne et la biographie de Mozart. De nombreux événements, en particulier sa tournée en Europe ou son séjour à Vienne ne sont connus que par ces lettres. La correspondance donne aussi de précieux éléments pour comprendre la genèse, la chronologie des œuvres et leur interprétation (ornementation, tempo, taille des orchestres,...).

Pour Noël, offrez l'adresse d'un beau site !
http://letters.mozartways.com/ via le blog Hangtárnok

"Le petit père Mozart" : extrait de Préparez vos mouchoirs (1978), un film de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu, Patrick Dewaere et Carole Laure

vendredi 16 décembre 2011

Intro-Inspection : chanson de la semaine #77

Le mix ultime pour installer une ambiance fête foraine dans votre salon !

Luna Park Coney Island (source)

Osymyso (Mark Nicholson) est un DJ britannique qui fut salué en 2002 par le New York Times pour avoir composé Intro-Inspection, un morceau réunissant les samples d'intro de plus de cent chansons très connues. Le résultat est un gigantesque télescopage de 50 années de pop music.

Maintenant, pour une immersion plus complète dans l'expérience "Simulation de fête foraine, l'agoraphobie à domicile", voici quelques recommandations :
  1. Préparer des frites, des beignets (chichi, churros), et pourquoi pas des chouchous (une recette à la portée de tous à base de sucre, de beurre et de cacahuètes), ainsi que quelques grillades (merguez, saucisses). Ne pas démarrer la ventilation de la hotte aspirante, pour bien garder saveurs et parfums.
  2. Pas facile de trouver des feux d’artifice en plein mois de décembre, en remplacement on aura soin de réserver les pétards à friction trouvés dans les papiers de papillotes afin de disposer le moment venu d'un stock raisonnable pour une série de détonations festives.
  3. Pour un effet quadriphonique , mettre en marche les appareils électroménagers de concert un peu partout dans la maison : aspirateur dans la chambre, lave-linge au sous-sol (en programme long, essorage sur 1200 t/m), sèche-cheveux dans la salle de bain, four à micro-ondes (dont les sonneries à répétition sont toujours très fulminantes) et/ou mixeur blender dans la cuisine, etc.
  4. Allumer son téléviseur en choisissant un programme de jeu d’avant JT (au choix sur une chaîne privée ou publique). Grâce au replay, il est possible à présent d’y accéder à toute heure.
  5. Ouvrir, dans un autre onglet de son navigateur, le soundboard (panel de sons) Instants ! Fun ! et cliquer compulsivement et au hasard sur un peu tous les boutons.
  6. Démarrer les vidéos ci-dessous.

Sensation "La fête foraine dans votre salon" garantie ! :-)

Osymyso Intro-Inspection (part 1)


Osymyso - Intro-Inspection (part 2)


101 in 1 : 1. Boney M - Rivers Of Babylon ; 2. The Troggs - Wild Thing ; 3. Lionel Richie - Hello ; 4. Simply Red - Fairground ; 5. The Beatles - Hey Jude ; 6. Ultravox - Vienna ; 7. The Righteous Brothers - Unchained Melody ; 8. The Beach Boys - I Get Around ; 9. Soft Cell - Tainted Love ; 10. Queen - Bohemian Rhapsody ; 11. Bob Marley - No Woman, No Cry ; 12. Elvis Presley - Hound Dog ; 13. Bran Van 3000 - Drinkin' In L.A. ; 14. Nena - 99 Luftballons ; 15. The Cure - The Lovecats ; 16. Britney Spears - ...Baby One More Time ; 17. Lou Reed - Walk On The Wild Side ; 18. Barry White - Can't Get Enough Of Your Love, Babe ; 19. Spandau Ballet - True ; 20. The Shangri-Las - Leader Of The Pack ; 21. Grandmaster Flash - The Message ; 22. Spice Girls - Wannabe ; 23. All Saints - Pure Shores ; 24. Survivor - Eye Of The Tiger ; 25. Flying Pickets - Only You ; 26. INXS - Need You Tonight ; 27. Dexys Midnight Runners - Come On Eileen ; 28. Fatboy Slim - Praise You ; 29. Men At Work - Down Under ; 30. MARRS- Pump Up The Volume ; 31. Marvin Gaye - I Heard It Through The Grapevine ; 32. Frankie Goes To Hollywood - Relax ; 33. The KLF - 3 a.m. Eternal ; 34. Kylie Minogue - I Should Be So Lucky ; 35. The Human League - Don't You Want Me ; 36. Whitney Houston - I Will Always Love You ; 37. Gloria Gaynor - I Will Survive ; 38. Isaac Hayes - Shaft ; 39. Henry Mancini - The Pink Panther Theme ; 40. Duran Duran - Is There Something I Should Know ? ; 41. Deee-Lite - Groove Is In The Heart ; 42. Eurythmics - Sweet Dreams (Are Made Of This) ; 43. Yello - Oh Yeah ; 44. Blur - Song 2 ; 45. New Order - Blue Monday ; 46. Madness - Baggy Trousers ; 47. The Kinks - You Really Got Me ; 48. Guns N' Roses - Sweet Child O'Mine ; 49. The Surfaris - Wipe Out ; 50. The Offspring - Pretty Fly (For A White Guy) ; 51. The Prodigy - Firestarter ; 52. Aqua - Barbie Girl ; 53. The Monkees - I'm A Believer ; 54. Sex Pistols - Anarchy In The U.K. ; 55. Charlene Duncan - I've Never Been To Me ; 56. The Rolling Stones - (I Can't Get No) Satisfaction ; 57. Pulp - Disco 2000 ; 58. Baz Luhrmann - Everybody's Free (To Wear Sunscreen) ; 59. The Trammps - Disco Inferno ; 60. Madonna - Like A Prayer ; 61. T'Pau - China In Your Hand ; 62. Depeche Mode - Just Can't Get Enough ; 63. Stardust - Music Sounds Better With You ; 64. Eminem - My Name Is ; 65. Lulu - Shout! ; 66. Chaka Khan - I Feel for You ; 67. ABBA - Take A Chance On Me ; 68. Huey Lewis & The News - The Power Of Love ; 69. Adamski - Killer ; 70. Michael Jackson - Bad ; 71. Eric Idle - Always Look On The Bright Side Of Life ; 72. Suzanne Vega - Tom's Diner ; 73. Pet Shop Boys - West End Girls ; 74. Roy Orbison - Oh, Pretty Woman ; 75. Stevie Wonder - I Just Called To Say I Love You ; 76. David Bowie - Let's Dance ; 77. Free - All Right Now ; 78. Nirvana - Smells Like Teen Spirit ; 79. Bee Gees - Stayin' Alive ; 80. Desmond Dekker - Israelites ; 81. Snap! - The Power ; 82. Men Without Hats - The Safety Dance ; 83. Etta James - I Just Wanna Make Love To You ; 84. Iggy Pop - Lust For Life ; 85. The Who - My Generation ; 86. Berlin - Take My Breath Away ; 87. UB40 - Red Red Wine ; 88. Nancy Sinatra - These Boots Are Made For Walkin' ; 89. Tom Jones - It's Not Unusual ; 90. Chuck Berry - Johnny B. Goode ; 91. S Club 7 - Bring It All Back ; 92. Procol Harum - A Whiter Shade Of Pale ; 93. The Hollies - He Ain't Heavy, He's My Brother ; 94. John Lennon - Imagine ; 95. The Orb - Little Fluffy Clouds ; 96. Bonnie Tyler - Total Eclipse Of The Heart ; 97. 10CC - I'm Not In Love ; 98. Heaven 17 - Temptation ; 99. Frank Sinatra - My Way ; 100. Fleetwood Mac - Albatross ; 101. The Doors - The End.


7. Réarmer le disjoncteur, aérer en grand.

source :
Osymyso - wikipédia -

samedi 10 décembre 2011

Salomé : opera incipit #5

Salomé est un opéra composé par Richard Strauss, sur un livret en allemand d'Hedwig Lachmann, adapté de la pièce d'Oscar Wilde écrite en français. L'oeuvre fut créée à Dresde, au Königgliches Opernhaus, en 1905.
L'histoire de Salomé est tirée des Évangiles : Salomé, fille d'Hérodiade accepte de danser devant Hérode, son beau-père. En échange, le tétrarque de Galilée s'engage à exaucer le voeu qu'elle formulera. Sur les instances de sa mère, Salomé réclamera la mise à mort du prophète Jean-Baptiste, et la tête du prophète lui sera apporté sur un plateau.
Variante dans l'opéra de Strauss : Salomé s’éprend d'une passion folle pour Jochanaan (Jean-Baptiste) , et tente de le séduire, mais comme celui-là la repousse en la maudissant (ce n'est pas un Saint, pour rien :-)) Salomé demandera sa mort par dépit. Elle embrassera les lèvres de la tête coupée. Et devant l'horreur de la scène, Hérode ordonnera sa mise à mort. Fin du drame.

Suivant l'analyse de Marie Christine Vila : "Orientalisme, érotisme, personnage féminin monstrueux : le thème d'Hérodias et de Salomé a tout pour séduire les artistes du XIXe siècle." En effet, il inspira ainsi Mallarmé (Hérodiade), Flaubert (Hérodias), Gustave Moreau (Salomé dansant devant Hérode), Massenet (Hérodiade) et Oscar Wilde dont la pièce fut créée à Paris en 1896 avec Sarah Bernhardt.

Salomé est un opéra en un acte et quatre scènes, que l'on a qualifié de "poème symphonique avec voix" car c'est une oeuvre dense et compacte, mais requérant un orchestre de plus de cent musiciens pour son exécution.

Comme le souligne Bruno Peeters, "avec les quatre premières répliques de l'opéra, Strauss résume idéalement l'action et surtout la personne de Salomé. Tout y est : beauté, nuit, lune, femme, tombeau, danse, mort."

Siegfried Jerusalem (Herodes), Gwyneth Jones (Herodias), Deborah Voigt (Salome), Evgeny Nikitin (Jochanaan), John Tessier (Narraboth)... [et al.] ; Verbier Festival Orchestra ; Valery Gergiev, dir. - Salle des Combins, Verbier (Suisse), 2010

(Une grande terrasse dans le palais d’Hérode. Elle donne sur la salle de festin. Des soldats sont accoudés sur le balcon. A droite il y a un énorme escalier. A gauche, au fond, une ancienne citerne entourée d’un mur de bronze vert. Clair de lune.)

Narraboth
Wie schön ist die Prinzessin Salome heute Nacht!

Page
Sieh' die Mondscheibe,wie sie seltsam aussieht.
Wie eine Frau, die aufsteigt aus dem Grab.

Narraboth
Sie ist sehr seltsam.
Wie eine kleine Prinzessin, deren Füße weiße Tauben sind.
Man könnte meinen, sie tanzt.

Page
Wie eine Frau, die tot ist.
Sie gleitet langsam dahin.

Erster Soldat
Was für ein Aufruhr!
Was sind das für wilde Tiere, die da heulen?

Zweiter Soldat
Die Juden. Sie sind immer so.
Sie streiten über ihre Religion.

Erster Soldat
Ich finde es lächerlich,
über solche Dinge zu streiten.

Narraboth
Wie schön ist die Prinzessin Salome heute Abend!

Page
Du siehst sie immer an.
Du siehst sie zuviel an.
Es ist gefährlich,
Menschen auf diese Art anzusehn.
Schreckliches kann geschehn.
[...]
Narraboth
Comme la princesse Salomé est belle ce soir!

Page
Regardez la lune. La lune a l’air très étrange.
On dirait une femme qui sort d’un tombeau.

Narraboth
Elle a l’air très étrange. Elle ressemble a une princesse qui a des pieds comme des petites colombes blanches.
On dirait qu’elle danse.

Page
Elle est comme une femme morte.
Elle va très lentement.

Premier soldat
Quel vacarme!
Qui sont ces bêtes fauves qui hurlent?

Deuxième soldat
Les Juifs.
Ils sont toujours ainsi.
C’est sur leur religion qu’ils discutent.

Premier soldat
Je trouve que c’est ridicule de discuter sur de telles choses.

Narraboth
Comme la princesse Salomé est belle ce soir!

Page
Vous la regardez toujours.
Vous la regardez trop!
Il ne faut pas regarder les gens de cette façon .
Il peut arriver un malheur.
[...]


Version proposée à la médiathèque de Dole
Salomé : opéra en 1 acte / Richard Strauss, comp. ; d'après Oscar Wilde ; Hildegard Behrens, José Van Dam, Agnès Baltsa, chant ; Wiener Philharmoniker ; Herbert von Karajan, dir. - EMI Classics. - 2 disques compact + 1 livret

Sources
Marie Christine Vila, Quatre siècles d'opéra, Larousse, 2000
Bruno Peeters, Salomé, première d'entre toutes les femmes ?, ForumOpera.com
Salomé (opéra) - Wikipédia

Revue de presse, revue de blogs : du 27 novembre au 10 décembre 2011


Johannes Brahms
Sonate pour piano en fa mineur, Op. 5
Marco Tezza, p (archive.org)


01. Nos quinze coups de coeur en 2011 - Le fond de l'air est french, 09/12

02. LeWeb’11 : Spotify annonce Spotify Radio - Fredzone, 09/12
A lire aussi sur Étreintes digitales Spotify lance une radio

03. Les applications vont-elles tuer le Web? - 20 minutes, 09/12

04. L’usage des TIC par des publics en difficulté sociale - Silicon Maniacs, 09/12

05. Les Tops albums 2011 de la presse et des webzines - Hop Blog, 08/12

06. L’industrie du Copyright - Un siècle de mensonge - Framablog, 08/12

07. La diversité culturelle dans l’industrie de la musique enregistrée en France (2003-2008) - Ministère de la Culture, Département des études, de la prospective et des statistique, culture études, 2011-5

08. Pour le SNEP, « iTunes Match ne pose aucune difficulté » - PC INpact, 06/12

09. All Songs By : Recherchez et trouvez facilement une chanson sur Youtube - Mistipi, 06/12

10. Le label PUR attire trois nouveaux services légaux - Numérama, 06/12
Il s'agit de Mioozic, MusicMe, et IKiosque

11. Comment contourner le système de filtrage Facebook pour rendre visible vos contenus? - Don't believe the Hype, 06/12

12. Quel avenir pour le disque ? : le rachat d'EMI (1/2) - ces artistes qui se font label (2/2) - Les Inrocks, 05-06/12

13. L'ordinateur personnel est mort pour laisser place à des prisons dorées ? - Framablog, 03/12

14. "Sur iTunes, auteurs, compositeurs et éditeurs se partagent 7 centimes d'euro" - Nouvel Obs, 02/12

14. Android est très en retard sur iOS - Musique tactile, 30/11
"Le problème de latence dans Android empêche les éditeurs de développer des applications musicales du même niveau que sur iPhone ou iPad."

15. Spotify fait rentrer la musique dans la nouvelle dimension des applis et des API - Électron libre
Sur le sujet, à lire aussi Finetuning : API Spotify : pétard mouillé ?, et Gularu : Tests des Applis Spotify en Preview , Fredzone Screencast : Spotify Apps, Écrans Spotify, la planète des apps

16. Les pratiques musicales à l’ère des TIC - Marsouin, 28/11

17. Dossier app iphone iPhon.fr : 10 applications pour les amateurs de musique - Iphon, 27/11

18. Zombies, jeux vidéo et musique classique - Le Figaro, 27/11
Que ne faut-il faire pour inciter la jeunesse à acheter écouter du classique...

19. The Worst Classical Album Covers Of All Time. Ever. Really. - kusc, 16/11
[Les pires pochettes d'albums de musique classique de tous les temps. Si, si. Vraiment.]

vendredi 9 décembre 2011

Papa (Psychose) : chanson de la semaine #76

Messieurs Richard de Bordeaux & Daniel Beretta - (Papa) Psychose (Barclay, 1968)
La chanson figure sur la compilation Wizzz! : Psychorama français 66-71, chez Musiques hybrides/Delabel/Virgin, 2001

"Il faut voir un psychanalyste (papa !)
Tu cries "papa!" toutes les nuits (papa !)
À ton âge c'est un peu triste (papa !)
Si tu dois crier ça toute ta vie (papa !)
La nuit j'ai peur, j'ai des angoisses (tais-toi !)
Je vois des serpents et des camions (tais-toi !)
Je me regarde dans la glace (tais-toi !)
Je n'y vois que des bulles et des ronds (tais-toi !)
Papa ! Tagadagadagadaga [...]"



Sources :
Daniel Beretta Article Wikipédia
(Papa) Psychose Fiche Bide & Musique
Messieurs Richard de Bordeaux & Daniel Beretta
Discographie sur Encyclopédisque

dimanche 4 décembre 2011

Mariana Correia & Fado Fatum, bouquet final d'Une Saison au Portugal

La salle des Passerelles de la Médiathèque de Dole était archicomble, samedi 3 décembre. Le public s'était déplacé en nombre pour assister au récital de Mariana Correia et de l'ensemble Fado Fatum. Ce concert acoustique était donné en clôture d'Une Saison au Portugal.
Les cordes des guitaristes accompagnèrent avec beaucoup de maîtrise et de musicalité, la voix de la fadiste, toute à la fois puissante et d'une sensibilité à fleur de peau.
On ne pouvait rêver plus belle démonstration d'un genre musical qui a acquis ces dernières années une popularité internationale. Une reconnaissance consacrée la semaine dernière par l'Unesco qui a inscrit le fado au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.




Fadista - MARIANA CORREIA
Samuel Cabral - guitare portugaise
Carlos Santos Machado - guitare classique
Mário Correia – guitare basse acoustique

http://www.fadofatum.com/

Regresso ao lar : chanson de la semaine #75

Dans Porto de mon enfance (2001) de et avec Manoel de Oliveira, il est une chanson qui ouvre, ponctue et ferme le film. Une romance chantée a capella en voix off par une femme que l'on devine âgée. Le générique nous apprendra qu'il s'agit de Maria Isabel de Oliveira, l'épouse du réalisateur. Regresso ao lar (Retour au foyer) a été écrit par le poète Guerra Junqueiro (1850-1923), et mis en musique par António Viana (assez probablement José Vianna da Motta (1868-1948)). Retour au foyer porte le projet d'un film annoncé en exergue : "Évoquer des moments du passé lointain, c’est voyager hors du temps. Seule la mémoire peut le faire. C’est ce que je vais tenter."

Le court métrage suivant a été réalisé dans le cadre d'un projet pédagogique pour faire découvrir ou revisiter la poésie de Guerra Junqueiro. Réalisateur : Flávio Pires, Production : Mafalda Castelo-Branco, Directeur de la photographie: Tiago Carvalho, Edition : Nuno Castilho. Acteurs : Armando Oliveira et Laura Falcão.




Ai, há quantos anos que eu parti chorando
deste meu saudoso, carinhoso lar!...
Foi há vinte?... Há trinta?... Nem eu sei já quando!...
Minha velha ama, que me estás fitando,
canta-me cantigas para me eu lembrar!...

Dei a volta ao mundo, dei a volta à vida...
Só achei enganos, decepções, pesar...
Oh, a ingénua alma tão desiludida!...
Minha velha ama, com a voz dorida.
canta-me cantigas de me adormentar!...

[...]

Como antigamente, no regaço amado
(Venho morto, morto!...), deixa-me deitar!
Ai o teu menino como está mudado!
Minha velha ama, como está mudado!
Canta-lhe cantigas de dormir, sonhar!...

Canta-me cantigas manso, muito manso...
tristes, muito tristes, como à noite o mar...
Canta-me cantigas para ver se alcanço
que a minha alma durma, tenha paz, descanso,
quando a morte, em breve, ma vier buscar!
Il y a temps d’années que je suis partie en larmes
De mon cher et doux foyer !
Vingt ans ?… Trente ?… Je ne sais plus…
Vieille nourrice qui me regardes
Chante-moi des chansons pour me rappeler !…

J’ai fait le tour du monde et de la vie…
Je n’ai trouvé que fausseté, déception et douleur…
Ame ingénue si souvent déçue !
Vieille nourrice d’une voix dolente.
Chante-moi des chansons pour m’endormir !…

[…]

Comme il y a longtemps sur le sein bien aimé
J’arrive mort, mort laisse-moi reposer!
Ah, comme ton petit a changé!
Vielle nourrice comme il a changé!
Chante-lui des chansons pour dormir et rêver!...

Chante-moi des chansons, tout doux, tout doucement...
Tristes, très tristes, comme la mer la nuit...
Chante-moi des chansons que je voie
Si mon âme s’endort s’apaise et repose
Quand la Mort bientôt, viendra me la chercher!




Merci à Lili et Lulu, du blog Je pleure sans raison que je pourrais vous dire qui nous a aidé à identifier la chanson.

vendredi 2 décembre 2011

Music Spy Club, des musiques à l'écoute à la Bibliothèque de Vapor Vell : vases communicants #12

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Ampli (le blog des bibliothécaires musicaux catalans) se sont invités mutuellement chaque premier vendredi du mois durant l'année 2011, chacun publiant sur le blog de l'autre. Aujourd'hui, pour le dernier numéro de la saison, nous accueillons Director Wilkins qui nous parle du club des espions musicaux.


La Bibliothèque de Vapor Vell (Barcelone) organise depuis 2006 des séances d'écoute collective, à raison de 8 rendez-vous par an. Ces séances sont animées chaque fois par le spécialiste d'un courant musical (pop, jazz, musiques de film, avant-garde, folk, contemporain, electronica, rock,...)

L’évènement s'appelle le MUSIC SPY CLUB, il fut présenté lors de la dernière table ronde des bibliothécaires musicaux en octobre 2011 (compte rendu de VDL consultable ici) : Le MUSIC SPY CLUB est un cycle d’auditions de musiques actuelles lors desquelles des morceaux sortis dans les 12 derniers mois sont écoutés et commentés avec la participation de critiques musicaux, de journalistes, de musiciens… Le but est de mettre en valeur, parmi l’avalanche des produits dominants, les travaux représentatifs de la musique moderne. Les séances sont libres.
C'est une action culturelle qui signale la bibliothèque comme un espace de proximité et d'échanges, où les usagers et les acteurs de la vie musicale locale peuvent intervenir et participer.

La dernière session en date, le 21 novembre 2011, était animée par SERGIO MERINO, agitateur culturel extrême, qui possède une incroyable culture musicale et qui a opté pour le côté sauvage et imprévisible des musiques improvisées, domaine où le risque est toujours présent. Un homme-musique dont les références sont aussi étranges qu'encyclopédiques.



Playlist
1) Chorrindo. Naná Vasconcelos
2) Groovin'. Eugene Chadbourne
3) Funhouse Glockwork. Ingrid Laubrock's Anti-House
4) Sleeping Deep in the Moss. Mikolja Trzaska Clarinet Quintet
5) Radar (The Day The Earth Stood Still). Secret Chiefs
6) Gregal. Agustí Fernandez & Joan Saura
7) Top Secret by The Ethiopian Princess Meets The Tantric Priest
8) Slow Down Furry Dub. New Zion Trio


Sur Ampli : Vasos comunicants # 12: Evolver.fm proposa un repertori de 1700 aplicacions musicals

jeudi 1 décembre 2011

Evolver.fm propose un répertoire de 1700 applications musicales

Dans un article polémique The Web Is Dead. Long Live the Internet paru dans Wired en août 2010, Chris Anderson et Michael Wolff annonçaient la mort du web, remplacé par un Internet des applications. L’évolution du marché de l'informatique semble en partie leur donner raison, qui enregistre une baisse des ventes d’ordinateurs, et le succès retentissant des appareils mobiles à écran tactile dont Apple se révèle le champion incontesté (Ipad, Ipod touch), en concurrence avec les constructeurs challengers Archos, Samsung, Acer, HTC, Asus, etc.

Car désormais la pratique de la musique numérique ne se limite plus à la seule écoute passive. En témoigne la sortie récente d’applications offrant des contenus multimédia (Björk: Biophilia [sans rapport avec un yaourt au bifidus :-)], Le Carnaval des animaux, etc.) mais aussi des programmes donnant à l’utilisateur de nouveaux moyens pour jouer, découvrir et même créer.

L’équipe d'Evolver.fm, qui considère également que les applications musicales représentent la deuxième phase de la révolution numérique (la première phase étant constituée par la diffusion du format MP3) vient de lancer un répertoire d'applications musicales particulièrement complet.



La liste signale et présente au total plus de 1700 applications, en provenance de plusieurs plateformes, principalement destinées aux Iphone, Ipod touch, Ipad, aux appareils tournant sous Android, ou encore accessibles directement sur le web.

Ces applications sont réparties en 4 activités principales, selon que l’utilisateur désire écouter, jouer, découvrir ou créer. Chacune de ces catégories étant elle-même divisée en sous-catégories :

Écouter
Ambiant / Relaxation - Compilations / playlists - Cartes de vœux / Fêtes - Casiers virtuels - Logiciels de lecture - Radios - Services de streaming - Visualiseurs sonores
Jouer
Jeux - Générateurs de sons - Karaoke - Commandes de son / Égaliseurs - Sonneries de téléphones - Sélections de Bruitages - Vidéos / Photos - Réalité augmentée
Découvrir
Applications développées par des artistes - Découverte - Éducatif - Événements - Paroles - Identification musicale - Magasins de musique - Actualité - Musique sociale
Créer
Composition de chansons - DJ et samples - Effets - Instruments - Marketing / Promotion - Enregistrement - Remix - Création de sonneries - Outils et utilitaires

On peut également consulter la sélection proposée par les éditeurs (editor’s pick) présentée sur la colonne de droite.



source : Evolver.fm Launches Music App Directory

dimanche 27 novembre 2011

Ò Malhão Malhão !

Fin novembre, lorsque la température descend à 4°, et que l'humidité installe sur le décor un brouillard persistant, le groupe Espérance prend place, le temps d'un samedi après-midi, sur l'esplanade de la médiathèque de l'Hôtel-Dieu pour une démonstration de danses et de chants traditionnels portugais, et réchauffe l'atmosphère de ses rythmes et de ses couleurs.



Un grand merci à l’association des familles portugaises d'Auxonne, à ses membres, à ses danseurs et danseuses, petits et grands, à ses chanteuses et à ses musiciens, pour son aimable participation à la Saison au Portugal.

Muito obrigado :-)

samedi 26 novembre 2011

revue de presse, revue de blogs : du 13 au 26 novembre 2011

Frédéric Chopin par Eugène Delacroix (1838)
Mazurka en La mineur, Op. 17, No. 4
Ivan Moravec (archive.org)


01. Grooveshark : la nouvelle version est là ! - Fredzone, 25/11

02. A quoi ressemble un label francilien? - IRMA, 25/11

03. iPad et enseignement : retour d’expérience - Tablette tactile, 24/11

04. Jazz : mort du batteur poète Paul Motian - L'Humanité, 24/11

05. Montserrat Figueras, voix éteinte de la mélancolie - Le Monde, 24/11

06. Le Cloud peut-il sauver l’industrie musicale ? - Frenchweb, 23/11

07. Trop concentrée, l'industrie du disque ? - Trends.be, 23/11

08. Musique numérique: on a testé le son Hi-Fi - L'Express / L'expansion, 22/11

09. Le Streaming audio - Jeff64Blog, 21/11

10. Universal porte plainte contre le site de streaming Grooveshark - Le Monde, 21/11

11. Le marché de la musique prend-il le bon chemin ? - Pcinpact, 19/11

12. Anthropologie sonore, interview de Patrick Romieu - Des Arts Sonnants, 18/11

13. Des ventes d'albums en hausse aux États-Unis - Musique info, 17/11

14. Retour sur l’annonce du Google Music Store : description, chiffres… - Le blog des nouvelles technologies, 17/11

15. Barcelone 2011 – Voyage d’étude des bibliothécaires musicaux : La transcription des interventions et du débat - VDL le blog, 17/11

16. SNEP : Moins de vente de musique, moins de nouveaux titres à la radio - Satmag, 16/11

17. Facebook, l'ultime voie pour l'industrie musicale ? - Inaglobal, 15/11

18. Musiques de Pub : les tendances 1er semestre - Creaminal

19. Philippe Bailly ; «L'exception culturelle ne fonctionne plus» - Le Figaro, 07/11

mardi 22 novembre 2011

Youkali : chanson de la semaine #74

Kurt Weill composa l'instrumental Tango (tango habanera) en 1934 pour la pièce de Jacques Duval Marie Galante. Des paroles furent ajoutées en 1935 écrites par Roger Fernay avec le titre Youkali. La chanson fut chantée par de nombreuses interprètes dont Lys Gauty, Dee Dee Bridgewater, Ute Lemper, Teresa Stratas, Patricia O'Callaghan, Nathalie Stutzmann, et ici par Shara Worden (My Brightest Diamond).



C'est presque au bout du monde
Ma barque vagabonde
Errant au gré de l'onde
M'y conduisit un jour
L'île est toute petite
Mais la fée qui l'habite
Gentiment nous invite
A en faire le tour

Youkali, c'est le pays de nos désirs
Youkali, c'est le bonheur, c'est le plaisir
Youkali, c'est la terre où l'on quitte tous les soucis
C'est dans notre nuit
Comme une éclaircie
L'étoile qu'on suit,
C'est Youkali !
Et la vie nous entraîne
La sente quotidienne
Mais la pauvre âme humaine
Cherchant partout l'oubli
A pour quitter la terre
Su trouver le mystère
Où nos rêves se terrent
En quelque Youkali

Youkali, c'est le pays de nos désirs
Youkali, c'est le bonheur, c'est le plaisir
Youkali, c'est la terre où l'on quitte tous les soucis
C'est dans notre nuit
Comme une éclaircie
L'étoile qu'on suit
C'est Youkali !

Mais c'est un rêve, une folie
Il n'y a pas de Youkali !

vendredi 18 novembre 2011

La saudade du cinéma portugais


Jeudi 17 novembre, dans le cycle d'une Saison au Portugal, Thierry Rousseau, formateur à l’ IRIMM (Institut Régional de l’Image et du Multimédia de Franche-Comté) animait une conférence sur le cinéma documentaire portugais au Forum Marcel Aymé de la Médiathèque de l’Hôtel-Dieu de Dole.
Trop méconnu, hormis par la figure tutélaire de Manoel de Oliveira, le cinéma portugais a souvent pour objet la quête d'une mémoire, la collecte des vestiges d'un passé à recomposer (Porto de mon enfance), c'est aussi un cinéma qui enquête sur le monde tel qu'il est. Il scrute et dévisage la réalité sociale et économique avec un regard documentaire pour mieux dire la souffrance des êtres. (Les mutants de Teresa Vilaverde, Dans la chambre de Vanda de Pedro Costa).

La petite musique du cinéma portugais

Porto de mon enfance (Porto da minha infância) de Manoel de Oliveira


Les mutants (Os mutantes) de Teresa Vilaverde


Une présentation du cinéma portugais est proposée sur le site de la médiathèque de Dole

Stravinski en studio

Nous avons présenté récemment L'histoire du soldat, une oeuvre scénique à mi-chemin entre un opéra de poche et un conte musical, écrite par Stravinski en 1917. Le compositeur en tira d'abord une suite instrumentale pour piano, clarinette et violon en 1919, puis l'année suivante, une seconde suite reprenant l'orchestration initiale : violon, contrebasse, basson, trompette, trombone, clarinette et percussions. Il dirigea l'enregistrement de cette dernière version dans les studios de Columbia en 1955.


Générique de début : Columbia Records presents : A recording session with a composer, Igor Stravinsky. The greatest living composer of the Twentieth century is Igor Stravinsky. He is also a spirited conductor of his works. Stravinsky’s performances, like his scores are major documents. (Le plus grand des compositeurs vivants est Igor Stravinski. Il est aussi un chef d’orchestre plein de fougue. Les exécutions d’Igor Stravinski comme ses partitions sont des documents majeurs.)





Générique de fin : David Oppenheim, recording director and clarinet ; Alexander Schneider, violin ; Loren Glickman, bassoon ; Robert Nagle, trumpet ; Erwin Price, trombone ; Alfred Howard, percussion ; Julius Levine, double-bass ; Camera Direction : Lisa Larsen, Niels Rasmussen ; Editin Aram Avakian, Henry Freeman ; Produced by Columbia Records (1955)

Pigalle : chanson de la semaine #73

Ciao Artista !

Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil des ministres italien interprétant Pigalle. La chanson fut créée en 1947 par le chanteur Georges Ulmer (1919-1989), il l'avait co-écrite avec Géo Koger, sur une musique de Guy Luypaerts.




On y croise des visages
Communs et sensationnels,
On y parle des langages
Comme à la tour de Babel
Et quand vient le crépuscule
C'est le grand marché d' l’amour,
C'est le coin où déambulent
Ceux qui prennent la nuit pour le jour.

Un p'tit jet d'eau,
Un' station de métro,
Entourée de bistrots,
Pigalle

Clochards, cam'lots
Tenanciers de bistrots,
Trafiquants de coco,
Pigalle

P'tit's femm's qui vous sourient
En vous disant : "Tu viens chéri "
Et Prosper qui dans un coin
Discrèt'ment surveill' son gagn' pain,

Hôtels meublés
Discrèt'ment éclairés
Où l'on n'fait que passer,
Pigalle
Et vers minuit
Un refrain qui s'enfuit,
D'une boite de nuit,
Pigalle.


Pigalle - Le Hall de la chanson
Georges Ulmer - Wikipédia
Silvio Berlusconi - Wikipédia

samedi 12 novembre 2011

Revue de presse, revue de blogs du 30 octobre au 12 novembre 2011


Johannes Brahms - Concerto pour piano n°2
Vladimir Horowitz, piano ; NBC Symphony Orchestra.
Arturo Toscanini, dir. (archive.org)


01. La maison de disques Universal rachète EMI - Libération, 11/11
Sur le sujet : NouvelObs

02. Facebook vs Twitter vs Google+ – Le Grand Match de l’Influence - [Naro] minded, 10/11

03. Google est-il suffisant pour réaliser sa veille média ? - press index, 10/11
"Une seule information sur quatre est reproduite à la fois sur le web et sur le papier, quand 33% est disponible uniquement sur le print et 41% uniquement sur le web. Il existe donc une réelle complémentarité entre les deux médias. Tout ce qui se trouve dans les journaux ne se trouve pas systématiquement reproduit dans les sites d’information en ligne et réciproquement. "
[Voici une étude qui devrait du même coup adoucir les angoisses des Cassandre qui annoncent l’obsolescence des bibliothèques, et la fin des bibliothécaires].

04. La lente érosion des inscrits en bibliothèque (et du droit de prêt !) - Enssibrèves, 09/11

05. Facebook Open Graph 2.0 et musique : Spotify sort grand gagnant - PC INpact, 09/11

06. L'inconsistance de l'offre numérique - Vialet, 09/11

07. La pub sauve le disque - Nouvo, 08/11

08. Qobuz lance la première offre de streaming - Frenchweb, 08/11

09. Frédéric Mitterrand : "Nous voulons aller vite" - Le Monde, 07/11
A propos du Centre national de la musique

10. Music Hack Day #11 - Fine Tuning, 07/11

11. Dans Facebook, musique et Open Graph Protocol : Aucune identification de l’artiste ou du titre.. - Don't Believe The Hype, 04/11

12. Yves Gassot (Idate) "Les opérateurs sont-ils condamnés à n'être plus que des distributeurs pour Facebook et Apple ?" - Le journal du net, 04/11

13. Focus du mois : Labels, face à la crise - IRMA, 03/11

14. Et Amazon réinventa la bibliothèque - Ecrans, 03/11

15. Ventes de musiques numériques : bilan complet du 1er semestre - PC INpact, 02/11

16. La Fnac durcit le ton à l'égard des indépendants - Musique Info, 02/11

17. [vidéo] la distribution media, musique, contenu - hubforum, 20/10
avec Julien Codorniou (facebook) et Axel Dauchez (deezer)

L'histoire du soldat : opera incipit #4

Opera incipit, une nouvelle série qui revisite les grandes oeuvres de l'opéra de l'âge baroque à nos jours en commençant par le début... du livret.

L'Histoire du Soldat pourrait être qualifié d'opéra de chambre, tant par sa distribution (3 rôles parlés : le narrateur, le Soldat, le Diable), que par sa formation musicale (7 instruments : clarinette, basson, cornet à pistons, trombone, violon, contrebasse, percussions). Igor Stravinski, réfugié en Suisse après la Révolution russe de 1917, a conçu "une espèce de petit théâtre ambulant" avec l'écrivain suisse Charles Ferdinand Ramuz qui signe le livret. La première de l'Histoire du Soldat fut donnée le 28 septembre 1918 au Théâtre de Lausanne, avec une mise en scène assurée par George et Ludmilla Pitoëff et une direction musicale de Ernest Ansermet. Le mélodrame en deux parties, destiné à être lu, joué et dansé, est d'inspiration faustienne, mais reprend également un conte populaire russe publié par Alexandre Afanassiev : "Le déserteur et le Diable". "La partition de Stravinsky révèle une disparité des genres musicaux aussi surprenante que celle des instruments eux-mêmes : marches militaires et fanfares, paso-doble, tango argentin, valse mécanique de boîte à musique, ragtime, choral" note Jean-Michel Vaccaro (Les voies de la création théâtrale, CNRS, 1978).
L'argument : Un soldat de retour au pays rencontre sur sa route le Diable qui lui propose d'échanger son violon contre un livre magique pouvant prodiguer toutes les richesses.




LE NARRATEUR
Entre Denges et Denezy,
Un soldat qui rentre chez lui...
Quinze jours de congé qu'il a,
Marche depuis longtemps déjà.
A marché, a beaucoup marché.
S’impatiente d’arriver,
Parce qu’il a beaucoup marché.
Voilà un joli endroit...
Si on se reposait un moment ?
Mais le fichu métier qu'on a !
Toujours en route, jamais le sou...
C'est ça ! Mes affaires sens dessus dessous !
Mon Saint-Joseph qui est perdu !
(C’est une médaille en argent doré
Avec saint Joseph, son patron, dessus)
Non, tant mieux !...
Va toujours fouillant,
sort des papiers avec des choses dedans,
des cartouches, sort un miroir,
(tout juste si on peut s'y voir)
mais le portrait, où est-ce qu'il est ?
(un portrait de sa bonne amie
qui lui a donné son portrait)
Il l'a retrouvé, il va plus profond,
il sort de son sac un petit violon.

LE SOLDAT
On voit que c'est du bon marché :
il faut tout le temps l'accorder...

(Le soldat se met à jouer : musique.
Entre le diable qui s'approche du soldat par derrière.)

LE DIABLE
Donnez-moi votre violon.

LE SOLDAT
Non !

LE DIABLE
Vendez-le-moi

LE SOLDAT
Non !

[...]

Version proposée à la médiathèque de Dole :

L'histoire du Soldat / Igor Stravinsky, comp. ; texte de Charles Ferdinand Ramuz ; Roger Planchon, récitant ; Patrice Chéreau, le soldat ; Antoine Vitez, le Diable ; Ensemble Intercontemporain ; Pierre Boulez, direction. - Erato : Warner Music, 1982-1992

mardi 8 novembre 2011

Fado

«...ni gai ni triste. [Le fado] se situe entre les deux.
Il a créé l’âme portugaise qui n’existait pas et qui lorsqu’elle désirait tout n’était pas capable de désirer.
Le fado est la lassitude d’une âme intense, l’air de mépris avec lequel le Portugal considérait le Dieu
en lequel il avait eu confiance mais qui l’avait abandonné. Dans le fado les dieux reviennent, sanctifiés et lointains.»
Fernando Pessoa

Dans le cadre d'Une Saison au Portugal, la chanteuse Mariana Correia & l'ensemble Fado Fatum se produira en récital à la Médiathèque de Dole le samedi 3 décembre à 20h30 (entrée gratuite, sur réservation)

Le Fado est LA chanson traditionnelle Portugaise. Teintée de fatalisme et de nostalgie (saudade), chant monotone, douloureux et enjoué à la fois. On dit que le fado a ses origines depuis le moyen âge sans qu’on sache l’année au juste, ce qui laisse une certaine liberté à notre imagination.Traditionnellement il est accompagné par des accords d’instruments acoustiques, guitare portugaise (douze cordes) guitare classique (six cordes) et guitare basse (quatre cordes). La sobriété de l'accompagnement instrumental impose aux chanteurs un abandon total du corps et de l’âme. Les fados ne sont jamais pareils, leur interprétation dépend fortement de l’état d’esprit de celui qui chante et de la façon dont il sent ceux qui écoutent.(fado fatum)


Dix chanteuses de fado


Afin de faire mieux connaître la richesse et la vitalité de cette tradition musicale emblématique de la culture portugaise, le département Arts de la médiathèque de Dole propose une sélection documentaire sur le fado :

Livres
Le fado / Agnès Pellerin. - Chandeigne, 2009. - 255 p ; 18 cm. - (Serie lusitane)
Voix du Portugal [livre-CD] / Salwa El-Shawan Castelo-Branco, aut., collecteur ; Pascale de Mezamat, trad. - Paris : Cité de la musique (Paris), 1997 (cop.. - 1 livre (167 p.) : ill., couv. ill. en coul ; 18 cm 1 disque compact. - (Musiques du monde)

Partition
Fado português [mus. imprimée] : songs from the soul of Portugal : A collection of popular portuguese fados : music arr. for voice and guitar / compiled and edited by Donald Cohen.

Film
Fado, ombre et lumière [film] / un film de Yves Billon. - 1 cass. vidéo (57 min.) : coul. SECAM ; 1/2 pouce VHS

Disques compacts
A Flor da pele / Joana Amendoeira. - Le Chant du Monde : Harmonia Mundi, 2009
Terra e ar / Bévinda. – Celluloïd, 1996
Post-scriptum / Cristina Branco. - L'empreinte digitale, 2000
Murmurios / Cristina Branco. - L'empreinte digitale, 2002
Canção ao lado / Deolinda. - Sons em trãnsito, 2008
Un parfum de fado = A spirit of fado. vol. 1 / Carlo Do Carmo. - Playasound : Harmonia Mundi, 1992
Fado / Katia Guerreiro. - Milan, 2008
Ritual / Misia, chant. - Erato, 2001
Garras dos sentidos / Misia. - Erato, 1998
Para alem de saudade / Ana Moura. - World Village/Harmonia Mundi, 2007
Leva-me aos fados / Ana Moura. - World Village : Harmonia Mundi, 2009
Fados e guitarradas au Portugal / Amalia Rodrigues. - Accord, 1989
Live in Japan / Amalia Rodrigues. - Musica Latina, 2000
Alma Livre / Dona Rosa. - Jaro/Abeille Musique, 2007
Outro sentido / Antonio Zambujo. - Ocarina/Harmonia Mundi, 2008.
Anthologies :
Variaçoes em Fado : Lisbõa & Coimbra / Maria do Carmo Torres, Salgado Armando Freire, Madalemna De Melo... [et al.]. - Kardum : Harmonia Mundi, 1994
Fado : 1950-1999 / Maria Armanda, Manuel Cardoso Menezes, Ana Rosmaninho,... [et al.]. - Frémeaux & associés, 2000
As senhoras do Fado = Les grandes dames du Fado : Lisbõa 1925-1945 /. - Kartum : Harmonia Mundi

vendredi 4 novembre 2011

Les bibliothécaires musicaux et le festival de jazz de Barcelone : vases communicants #11

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Ampli s'invitent mutuellement le premier vendredi du mois, chacun publiant sur le blog de l'autre. Nous donnons la parole à nos amis bibliothécaires musicaux catalans. Aujourd'hui Director Wilkins.



Dans le cadre de la table ronde qui réunissait plus d'une cinquantaine de bibliothécaires musicaux français et catalans, le lundi 10 octobre 2011, à la Bibliothèque Vapor Vell de Barcelone, a été soulignée la nature hybride de la collection musicale telle qu’elle se présente aujourd’hui dans les bibliothèques :
  • en partie physique : avec les disques compacts, les vinyles, les livres, les partitions, le matériel d’accompagnement (livrets, textes, photos),
  • en partie virtuelle : avec les plateformes émergentes de diffusion sur Internet : les blogs, les sites de streaming, les réseaux sociaux (Facebook, Twittter).

Le Festival de Jazz de Barcelone, qui se déroule actuellement du 20 octobre au 1 décembre 2011, offre l’occasion d’illustrer cette approche : les bibliothécaires musicaux de la Bibliothèque Vapor Vell de Barcelone se sont saisi de cette actualité : tout en participant à la médiatisation du Festival, ils assurent la promotion des ressources et des collections proposées par leur établissement, en disséminant leur présence en ligne et sur les réseaux (sur le site de la bibliothèque, sur le blog Bibarnabloc, sur Twitter, Facebook, et Spotify).
Le Festival de Jazz est d’une ampleur assez remarquable : une centaine de concerts joués dans des clubs modestes comme dans de très grandes salles. En inspectant leurs rayons, les bibliothécaires musicaux ont trouvé de l’or : plus de 70 % des artistes programmés étaient présents dans les collections, souvent avec plusieurs enregistrements.


Retrouvez la playlist du Festival de jazz de Barcelone 2011 sur Spotify : 102 titres, pour plus de 8 heures de musique : assez pour voir la nuit tomber, et peut-être même l’aube se lever (sur la plage de Barceloneta) !

A lire sur le site de l'ACIM : Spotify et les bibliothèques : l’expérience de la bibliothèque Vapor Vell de Barcelone

jeudi 3 novembre 2011

Rébus Rock

Un quiz musical pour mesurer ses connaissances rock [niveau facile]
(Nécessite de posséder quelques rudiments d'anglais. En même temps, il est question de rock ! :-))
source : 9gag, via hangtarnok



Si vous séchez, vous pouvez appuyer sur les touches Ctrl + A pour voir les réponses

Led Zeppelin – Stairway to heaven
Korn - Freak On A Leash
Scorpions - Rock You Like A Hurricane
Radiohead - Paranoid Android
Guns N' Roses - November Rain
Queen - somebody to love
The Beatles - Twist and shout
Bob Marley – No woman No cry [Bob (le bricoleur, the builder) et Marley le chien du film Marley & Me]
Michael Jackson – Earth song [My call jack sun]
Justin Bieber – Baby Baby Baby [le concepteur du quizz n'est manifestement pas fan du jeune chanteur pop ! :-)]

samedi 29 octobre 2011

A kékszakállú herceg vára : opera incipit #3

Opera incipit, une nouvelle série qui revisite les grandes oeuvres de l'opéra de l'âge baroque à nos jours en commençant par le début... du livret.

Le Château de Barbe-Bleue
Béla Bartók composa Le Château de Barbe-Bleue, son unique opéra, en 1911, sur un livret de Béla Balázs, d'après le célèbre conte de Charles Perrault.
L'oeuvre fut créée à l'Opéra de Budapest en 1918.
L'action : Le drame en 1 acte met en scène deux personnages : Barbe-Bleue et sa nouvelle épouse Judith. L'intrigue est rythmée par l'ouverture successive de sept portes sur la demande de Judith.
Dans le prologue parlé, alors que le rideau se lève sur un décor froid et lugubre, le narrateur conseille à l'auditoire de regarder au-delà de l'apparence superficielle des choses.

Extrait vidéo : István Kovács (Barbe-Bleue) ; Klára Kolonits (Judith) ; Hungarian Radio Symphony Orchestra ; György Selmeci (chef d'orchestre) ; Sándor Silló (réalisateur) (2004)


(Hatalmas kerek gotikus csarnok. Balra meredek lépcsô vezet fel egy kis vasajtóhoz. A lépcsôtôl jobbra hét nagy ajtó van a falban; négy még szemben, kettô már egész jobboldalt. Különben sem ablak, se dísz. A csarnok üres, sötét, rideg, sziklabarlanghoz hasonlatos. Mikor a függöny szétválik, teljes sötetség van a szinpadon. Hirtelen kinyílik fent a kis vasajtó és a vakító fehér négyszögben megjelenik a kékszakállú és Judit fekete sziluettje.)

Kékszakállú
Megérkeztünk. – Ime lassad:
Ez a Kékszakállú vára.
Nem tündököl, mint atyádé.
Judit, jössz-e még utánam?

Judit
Megyek, megyek Kékszakállú.

Kékszakállú
(lejön néhány lépcsôt)
Nem hallod a vészharangot?
Anyád gyászba öltözködött,
Atyád éles kardot szíjjaz,
Testvérbátyád lovat nyergel.
Judit, jössz-e még utánam?

Judit
Megyek, megyek Kékszakállú.

(A kékszakállú lejön egészen és visszafordul Judit felé, aki a lépcsô közepén megállt. Az ajtón beesô fénykéve megvilágítja a lépcsôöt és kettôjük alakját.)

Kékzakállú
Megállsz Judit? Mennél vissza?

Judit
(mellre szorított kézzel)
Nem. A szoknyám akadt csak fel,
Felakadt szép selyem szoknyám
(Une grande salle ronde, de style gothique. À gauche, un escalier monte à une petite porte de fer. À droite de cet escalier, sept grandes portes closes, dont quatre face à la rampe et trois face à l’escalier. Point de fenêtres ni d’ornements. La salle ressemble à une caverne sombre, vide, taillée en plein roc. Au lever du rideau, la scène est plongée dans l’obscurité. Soudain, la petite porte s’ouvre et dans le rectangle de lumière, les silhouettes noires de Barbe-Bleue et de Judith apparaissent.)

Barbe-Bleue
Nous voici au but. Ce château de Barbe-Bleue est la demeure. Il fait plus clair chez ton père. Me suis-tu, Judith, ma femme ?

Judith
Je viens, je viens, Barbe-Bleue.

Barbe-Bleue
(descendant lentement les marches)
Le tocsin là-bas résonne, là,
Ta mère en deuil sanglote,
Ton vieux père a pris ses armes
Et ton frère monte en selle.
Me suis-tu, Judith, ma femme ?

Judith
Je viens, je viens, Barbe-Bleue.

(Barbe-Bleue est arrivé au bas et se tourne vers Judith, qui s’est arrêtée à mi-chemin. La lumière de la porte éclaire les deux personnages.)

Barbe-Bleue
Tu hésites ? Tu recules ?

Judith
(portant les deux mains à son cœur)
Non. Ma robe s’était prise,
Un clou l’avait accrochée


Version proposée à la médiathèque de Dole
Le Château de Barbe-Bleue [enr. sonore] = Bluebeard's castle / Béla Bartok, comp. ; livret de Béla Balázs ; d'après le conte de Charles Perrault ; Eva Marton, voix ; Samuel Ramey, voix ; Hungarian State Orchestra ; Adam Fischer, dir.. - CBS, 1988

Référence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Château_de_Barbe-Bleue

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...