samedi 16 avril 2011

Kabylie (1ère partie) : les musiques du Maghreb #2

Dans le cadre du Festival Scènes Méditerranéennes du 3 au 21 mai 2011, nous consacrons un cycle à la découverte des musiques des pays du Maghreb.
Et pour patienter jusqu'au concert d'Idir à la Commanderie de Dole, le 7 mai prochain, nous vous proposons aujourd'hui une première approche de la chanson kabyle et de ses artistes à travers les collections discographiques de la Médiathèque de Dole.


La Kabylie est une région peuplée par près de 6,5 millions d'habitants située dans le nord de l'Algérie, à l'est d'Alger. C'est une région berbérophone, la langue parlée est le Kabyle, ou Taqbaylit ou Tamazight avec un alphabet spécifique appelé Tifinagh.

La culture kabyle a toujours attaché une grande importance à sa tradition orale. Le chant y occupe une place de choix et prend toute sa dimension poétique et identitaire.

Découvrez la playlist Chanson kabyle


Lounès Matoub
Lounès Matoub (1956-1998) (en kabyle : Lwennas At Lewnis écrit en tifinagh ), était un chanteur, parolier, compositeur algérien,. Il a été militant de la cause identitaire Amazigh en Algérie, il a été aussi en première ligne du combat pour la démocratie et la laïcité en Algérie. Il meurt assassiné en 1998.
Kabylie : les plus grandes voix kabyles (Cherifa, Matoub Lounes, Akli Yahiatene, Ait Meguellet), ULM : Universal, 2000

Hanifa
Décédée dans le dénuement en 1981, Hanifa a été la première femme kabyle à oser mettre son image sur une pochette de disque, en 58, n'a pas encore bénéficié d'un hommage à la mesure de son apport à la chanson algérienne.
Barbès Café : Les grandes dames de la chanson kabyle / Chérifa - Hanifa. - Night & Day, 2000

Cherifa Kerfit
Cherifa n w-Akbou, de son vrai nom, Ouardia Bouchemlal, née le 9 janvier 1926 dans le village de Ait Halla (ايت حالة) de la commune de Ilmayen (إلماين) (dans l'actuelle wilaya de Bordj Bou Arreridj) pas loin de Beni Ourtilane en (Petite Kabylie) Algérie, est une chanteuse de musique traditionnelle kabyle.
Berbère blues, Long Distance, 2003

Lounès Kheloui
Egalement orthographié Khaloui, Lunes Xelwi en Kabyle, Lounès Kheloui est l'un des plus grands chanteurs chaâbi de musique kabyle. On le surnomme le Cheikh dans sa région. Il a entre autres travaillé avec le musicien Mohamed Allaoua.
Master of the kabylian chaabi, Long distance, 2003

Marguerite Taos Amrouche
Femme de lettres algérienne francophone, chanteuse berbérophone. Marguerite Taos Amrouche est née en 1913 à Ighil Ali en Petite Kabylie (Algérie). Elle est morte le 2 avril 1976 à Saint-Michel L'observatoire en France. (la-kabylie.com)
Algérie : Chants berbères de Kabylie, Buda Records

Idir
Hamid Cheriet (en kabyle Ḥamid Ceryat), est né en 1949 dans le village d'Aït Lahcène en Grande Kabylie. C'est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien algérien de musique kabyle. Son nom d'artiste signifie d'ailleurs en berbère : « Il vivra ». Écrites en kabyle ou en français, ses chansons ont cependant une portée universelle.
Les chasseurs de lumières, Blue Silver, 1993
La France des couleurs, Sony BMG, 2007

Lounis Aït Menguellet
De son vrai nom Abdenbi Aït Menguellet, est un poète algérien de musique berbère, né en 1950 à Ighil Bouammas, village niché dans les chaînes montagneuses du Djurdjura dans la région de Haute Kabylie au nord de l'Algérie. Lounis Aït Menguellet est certainement l'un des artistes les plus populaires de la chanson berbère contemporaine, c'est un poète qui est devenu l'un des symboles de la revendication identitaire berbère.
Inagan, Blue Silver ; 1999

Djura
Djouhra Abouda est une chanteuse kabyle. Avec des membres de sa famille (Tassadit Abouda, Fatima Abdouda, Malha Abouda, Djamila Abdouda et Djamel Abouda), elle chante au sein du groupe DjurDjura qui fut créé à Paris en 1979, puis elle se consacre à une carrière solo.
Uni-vers-elles, Kondo-Râ, 2002

Houria Aïchi
Née dans les Aurès, elle part étudier la psychologie à Paris dans les années 1970. Elle enseigne la sociologie quand elle commence à se produire sur scène en 1985 pour interpréter des chants traditionnels de son enfance (berceuses, chansons d'amour, etc.), accompagnée d'instruments traditionnels (gasbâ, bendir).
Chants de l’Aurès : chant arabo-berbère, Ethnic : Auvidis, 1990
Cavaliers de l'Aurès = Riders of the, Accords Croisés : Harmonia Mundi, 2008

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...