samedi 2 avril 2011

Louis Aragon : Poètes en musique #10

Cette espèce de douleur que j’ai, que je promène au plus profond de moi, parfois s’éteint, s’endort. On dirait que je ne sais quelle chanson la berce, la vainc, la surmonte. Une chanson pourtant oubliée mais qui se réveille. Une chanson de mon enfance. J’essaie d’en retrouver les mots, la musique. D’où vient-elle ?
La valse des adieux (1972)


La rose et le réséda (1947),
un film de André Michel, assisté par Pierre Alekan, produit par la Coopérative Générale du Cinéma Français, le poème de Louis Aragon est dit par Jean-Louis Barrault, et la musique originale est de Georges Auric. La rose et le réséda, symbole d'une résistance française à l'occupant nazi (le rouge et le blanc, le communiste et le catholique) unie dans le martyr : "Celui qui croyait au ciel, Celui qui n'y croyait pas".




Poète dadaïsme et surréaliste au côté d'André Breton, puis faisant carrière dans le journalisme et adhérant au Parti Communiste, Louis Aragon (1897-1982) s'engagea dans la lutte contre l'occupant nazi et fut avec Paul Éluard et René Char, l'un des chantres de la Résistance (L'Affiche rouge, La rose et le réséda). Si son oeuvre inspira les compositeurs de musique savante (Poulenc, Auric, Duhamel), elle fut surtout portée, diffusée de manière retentissante par la chanson : on compte ainsi plus de cent interprètes d’Aragon. Parmi eux, on retiendra d'abord le remarquable travail de mise en chansons réalisé par Léo Ferré (L'affiche rouge, Est-ce ainsi que les hommes vivent?, L'étrangère) et par Jean Ferrat (Que serais-je sans toi, Aimer à perdre la raison).

Playlist musicale


Playlist : 1. Philippe Léotard : Je chante pour passer le temps ; 2. Bernard Lavilliers : La rose et le réséda ; 3. Sanseverino : L’étrangère ; 4. Georges Brassens : Il n’y a pas d’amour heureux ; 5. La Tordue : La rose et le réséda ; 6. Jean-Claude Pascal : La rose du premier de l’an ; 7. Cora Vaucaire : J’entends j’entends ; 8. Monique Morelli : L’enfant soldat ; 9. Colette Magny : Richard II Quarante ; 10. Catherine Sauvage : Est-ce ainsi que les hommes vivent ; 11. Marc Ogeret : L’affiche rouge ; 12. Isabelle Aubret : Blues ; 13. Zizi Jeanmaire : Nous dormirons ensemble ; 14. Jean Ferrat : Robert le diable ; 15. Francesca Solleville : Que serais-je sans toi ? ; 16. Charles Dumont : Aimer à perdre la raison ; 17. Manu Lann Huel : Il n’aurait fallu ; 18. Jacques Douai : Mon sombre amour d’orange amère ; 19. Jean-Louis Trintignant : La valse des adieux ; 20. James Ollivier : Le figuier ; 21. Hélène Martin : Le feu ; 22. Barbara : Il n’y a pas d’amour heureux ; 23. Juliette Gréco : La rose et le réséda.

Discographie disponible à la médiathèque de Dole
Léo Ferré chante Aragon, Barclay, 1961
Jean Ferrat chante Aragon, 1971
Marc Ogeret chante Aragon, EPM, 1992
Isabelle Aubret chante Aragon, 1993
Ferrat 95, 16 nouveaux poèmes d'Aragon, Disques Temey
Jean-Louis Trintignant, voix ; Daniel Mille, accordéon : Louis Aragon : La valse des adieux, Abacaba : Universal, 2003
Louis Aragon : Il n'y a pas d'amour heureux ? : entretiens avec Francis Crémieux. - Paris : Radio France, 1997


Liste non-exhaustive des compositeurs dont les oeuvres sont inspirées par les poèmes de Louis Aragon (par ordre chronologique)

Francis Poulenc (1899-1963) : Deux Poèmes de Louis Aragon : (1. C ; 2. Fêtes galantes)

Georges Auric (1899-1983) Richard II Quarante ; La rose et le réséda (in Quatre chants de la France malheureuse)

Claude Arrieu (1903-1990), Richard II Quarante, La Rose et le réséda

Léo Ferré (1916-1993) : chante Aragon (1961)

Antoine Duhamel (1925-): Intermède : chanson polyphonique pour choeur mixte a cappella n° 2

Jean Ferrat (1930-2010) : chante Aragon (1971)

Fernand Vandenbogaerde (1946-) : « Myrha » Musique pour un monument à la Paix pour récitant, six percussions, groupes d'enfants avec des galets de marbre et bande magnétique deux pistes, sur des textes de Pablo Neruda, Louis Aragon, James Joyce et Martin Luther King

Michael Levinas (1949-) : Les Aragon : pour mezzo-soprano et 11 instruments : sur des poèmes de Louis Aragon (Contient : "Les Yeux d'Elsa". "C". "Elsa-Valse")

Laurent Petitgirard (1950-): Le fou d'Elsa : cycle de six mélodies : pour voix d'alto et orchestre

Patrick Defossez (1959-) La Messe Noire d'Elsa : pour voix soprano solo

Sources

Je Chante magazine : Aragon 1953-1992 : chronologie des chansons et des disques
http://www.jechantemagazine.com/Dossier_Aragon/Dossier_Aragon/Entrees/2009/12/10_Aragon_1953-1992___chronologie_des_chansons_et_des_disques.html

The Lied, Art Song, and Choral Texts Page
http://www.recmusic.org/lieder/

Le portail de la musique contemporaine
http://www.musiquecontemporaine.fr/

Photographie : Bernardo LE CHALLOUX.
1981 Louis ARAGON présente "La messe d'Elsa" à Lyon
( source : flickr licence cc - by-sa -)

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...