jeudi 18 août 2011

En relisant ta lettre : chanson de la semaine #66

Par des rectifications orthographiques, la raison corrigeant le cœur... comme un parfum de rentrée :-)

Chanson écrite, composée et interprétée par Serge Gainsbourg, éditée sur l'album L'Étonnant Serge Gainsbourg (Mercury, 1961)



En relisant ta lettre, je m'aperçois que l'orthographe et toi, ça fait deux
C'est toi que j'aime (Ne prend qu'un M)
Par-dessus tout
Ne me dit point (Il en manque un)
Que tu t'en fous
Je t'en supplie (Point sur le i)
Fais-moi confiance
Je suis l'esclave (Sans accent grave)
Des apparences
C'est ridicule (C majuscule)
C'était si bien
Tout ça m'affecte (Ça c'est correct)
Au plus haut point
Si tu renonces (Comme ça se prononce)
À m'écouter
Avec la vie (Comme ça s'écrit)
J'en finirai
Pour me garder (Ne prends qu'un D)
Tant de rancune
T'as pas de cœur
Y'a pas d'erreur (Là y'en a une)
J'en mourirai (n'est pas français)
Ne comprends-tu pas
Ça s'ra ta faute
Ça s'ra ta faute (Là y'en a pas)

Moi j'te signale
Que gardénal
Ne prend pas d'E
Mais n'en prend qu'un
Cachet au moins
N'en prend pas deux
Ça te calmera
Et tu verras
Tout r'tombe à l'eau
L'cafard les pleurs
les peines de cœur
O E dans l'O


Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...