dimanche 27 novembre 2011

Ò Malhão Malhão !

Fin novembre, lorsque la température descend à 4°, et que l'humidité installe sur le décor un brouillard persistant, le groupe Espérance prend place, le temps d'un samedi après-midi, sur l'esplanade de la médiathèque de l'Hôtel-Dieu pour une démonstration de danses et de chants traditionnels portugais, et réchauffe l'atmosphère de ses rythmes et de ses couleurs.



Un grand merci à l’association des familles portugaises d'Auxonne, à ses membres, à ses danseurs et danseuses, petits et grands, à ses chanteuses et à ses musiciens, pour son aimable participation à la Saison au Portugal.

Muito obrigado :-)

samedi 26 novembre 2011

revue de presse, revue de blogs : du 13 au 26 novembre 2011

Frédéric Chopin par Eugène Delacroix (1838)
Mazurka en La mineur, Op. 17, No. 4
Ivan Moravec (archive.org)


01. Grooveshark : la nouvelle version est là ! - Fredzone, 25/11

02. A quoi ressemble un label francilien? - IRMA, 25/11

03. iPad et enseignement : retour d’expérience - Tablette tactile, 24/11

04. Jazz : mort du batteur poète Paul Motian - L'Humanité, 24/11

05. Montserrat Figueras, voix éteinte de la mélancolie - Le Monde, 24/11

06. Le Cloud peut-il sauver l’industrie musicale ? - Frenchweb, 23/11

07. Trop concentrée, l'industrie du disque ? - Trends.be, 23/11

08. Musique numérique: on a testé le son Hi-Fi - L'Express / L'expansion, 22/11

09. Le Streaming audio - Jeff64Blog, 21/11

10. Universal porte plainte contre le site de streaming Grooveshark - Le Monde, 21/11

11. Le marché de la musique prend-il le bon chemin ? - Pcinpact, 19/11

12. Anthropologie sonore, interview de Patrick Romieu - Des Arts Sonnants, 18/11

13. Des ventes d'albums en hausse aux États-Unis - Musique info, 17/11

14. Retour sur l’annonce du Google Music Store : description, chiffres… - Le blog des nouvelles technologies, 17/11

15. Barcelone 2011 – Voyage d’étude des bibliothécaires musicaux : La transcription des interventions et du débat - VDL le blog, 17/11

16. SNEP : Moins de vente de musique, moins de nouveaux titres à la radio - Satmag, 16/11

17. Facebook, l'ultime voie pour l'industrie musicale ? - Inaglobal, 15/11

18. Musiques de Pub : les tendances 1er semestre - Creaminal

19. Philippe Bailly ; «L'exception culturelle ne fonctionne plus» - Le Figaro, 07/11

mardi 22 novembre 2011

Youkali : chanson de la semaine #74

Kurt Weill composa l'instrumental Tango (tango habanera) en 1934 pour la pièce de Jacques Duval Marie Galante. Des paroles furent ajoutées en 1935 écrites par Roger Fernay avec le titre Youkali. La chanson fut chantée par de nombreuses interprètes dont Lys Gauty, Dee Dee Bridgewater, Ute Lemper, Teresa Stratas, Patricia O'Callaghan, Nathalie Stutzmann, et ici par Shara Worden (My Brightest Diamond).



C'est presque au bout du monde
Ma barque vagabonde
Errant au gré de l'onde
M'y conduisit un jour
L'île est toute petite
Mais la fée qui l'habite
Gentiment nous invite
A en faire le tour

Youkali, c'est le pays de nos désirs
Youkali, c'est le bonheur, c'est le plaisir
Youkali, c'est la terre où l'on quitte tous les soucis
C'est dans notre nuit
Comme une éclaircie
L'étoile qu'on suit,
C'est Youkali !
Et la vie nous entraîne
La sente quotidienne
Mais la pauvre âme humaine
Cherchant partout l'oubli
A pour quitter la terre
Su trouver le mystère
Où nos rêves se terrent
En quelque Youkali

Youkali, c'est le pays de nos désirs
Youkali, c'est le bonheur, c'est le plaisir
Youkali, c'est la terre où l'on quitte tous les soucis
C'est dans notre nuit
Comme une éclaircie
L'étoile qu'on suit
C'est Youkali !

Mais c'est un rêve, une folie
Il n'y a pas de Youkali !

vendredi 18 novembre 2011

La saudade du cinéma portugais


Jeudi 17 novembre, dans le cycle d'une Saison au Portugal, Thierry Rousseau, formateur à l’ IRIMM (Institut Régional de l’Image et du Multimédia de Franche-Comté) animait une conférence sur le cinéma documentaire portugais au Forum Marcel Aymé de la Médiathèque de l’Hôtel-Dieu de Dole.
Trop méconnu, hormis par la figure tutélaire de Manoel de Oliveira, le cinéma portugais a souvent pour objet la quête d'une mémoire, la collecte des vestiges d'un passé à recomposer (Porto de mon enfance), c'est aussi un cinéma qui enquête sur le monde tel qu'il est. Il scrute et dévisage la réalité sociale et économique avec un regard documentaire pour mieux dire la souffrance des êtres. (Les mutants de Teresa Vilaverde, Dans la chambre de Vanda de Pedro Costa).

La petite musique du cinéma portugais

Porto de mon enfance (Porto da minha infância) de Manoel de Oliveira


Les mutants (Os mutantes) de Teresa Vilaverde


Une présentation du cinéma portugais est proposée sur le site de la médiathèque de Dole

Stravinski en studio

Nous avons présenté récemment L'histoire du soldat, une oeuvre scénique à mi-chemin entre un opéra de poche et un conte musical, écrite par Stravinski en 1917. Le compositeur en tira d'abord une suite instrumentale pour piano, clarinette et violon en 1919, puis l'année suivante, une seconde suite reprenant l'orchestration initiale : violon, contrebasse, basson, trompette, trombone, clarinette et percussions. Il dirigea l'enregistrement de cette dernière version dans les studios de Columbia en 1955.


Générique de début : Columbia Records presents : A recording session with a composer, Igor Stravinsky. The greatest living composer of the Twentieth century is Igor Stravinsky. He is also a spirited conductor of his works. Stravinsky’s performances, like his scores are major documents. (Le plus grand des compositeurs vivants est Igor Stravinski. Il est aussi un chef d’orchestre plein de fougue. Les exécutions d’Igor Stravinski comme ses partitions sont des documents majeurs.)





Générique de fin : David Oppenheim, recording director and clarinet ; Alexander Schneider, violin ; Loren Glickman, bassoon ; Robert Nagle, trumpet ; Erwin Price, trombone ; Alfred Howard, percussion ; Julius Levine, double-bass ; Camera Direction : Lisa Larsen, Niels Rasmussen ; Editin Aram Avakian, Henry Freeman ; Produced by Columbia Records (1955)

Pigalle : chanson de la semaine #73

Ciao Artista !

Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil des ministres italien interprétant Pigalle. La chanson fut créée en 1947 par le chanteur Georges Ulmer (1919-1989), il l'avait co-écrite avec Géo Koger, sur une musique de Guy Luypaerts.




On y croise des visages
Communs et sensationnels,
On y parle des langages
Comme à la tour de Babel
Et quand vient le crépuscule
C'est le grand marché d' l’amour,
C'est le coin où déambulent
Ceux qui prennent la nuit pour le jour.

Un p'tit jet d'eau,
Un' station de métro,
Entourée de bistrots,
Pigalle

Clochards, cam'lots
Tenanciers de bistrots,
Trafiquants de coco,
Pigalle

P'tit's femm's qui vous sourient
En vous disant : "Tu viens chéri "
Et Prosper qui dans un coin
Discrèt'ment surveill' son gagn' pain,

Hôtels meublés
Discrèt'ment éclairés
Où l'on n'fait que passer,
Pigalle
Et vers minuit
Un refrain qui s'enfuit,
D'une boite de nuit,
Pigalle.


Pigalle - Le Hall de la chanson
Georges Ulmer - Wikipédia
Silvio Berlusconi - Wikipédia

samedi 12 novembre 2011

Revue de presse, revue de blogs du 30 octobre au 12 novembre 2011


Johannes Brahms - Concerto pour piano n°2
Vladimir Horowitz, piano ; NBC Symphony Orchestra.
Arturo Toscanini, dir. (archive.org)


01. La maison de disques Universal rachète EMI - Libération, 11/11
Sur le sujet : NouvelObs

02. Facebook vs Twitter vs Google+ – Le Grand Match de l’Influence - [Naro] minded, 10/11

03. Google est-il suffisant pour réaliser sa veille média ? - press index, 10/11
"Une seule information sur quatre est reproduite à la fois sur le web et sur le papier, quand 33% est disponible uniquement sur le print et 41% uniquement sur le web. Il existe donc une réelle complémentarité entre les deux médias. Tout ce qui se trouve dans les journaux ne se trouve pas systématiquement reproduit dans les sites d’information en ligne et réciproquement. "
[Voici une étude qui devrait du même coup adoucir les angoisses des Cassandre qui annoncent l’obsolescence des bibliothèques, et la fin des bibliothécaires].

04. La lente érosion des inscrits en bibliothèque (et du droit de prêt !) - Enssibrèves, 09/11

05. Facebook Open Graph 2.0 et musique : Spotify sort grand gagnant - PC INpact, 09/11

06. L'inconsistance de l'offre numérique - Vialet, 09/11

07. La pub sauve le disque - Nouvo, 08/11

08. Qobuz lance la première offre de streaming - Frenchweb, 08/11

09. Frédéric Mitterrand : "Nous voulons aller vite" - Le Monde, 07/11
A propos du Centre national de la musique

10. Music Hack Day #11 - Fine Tuning, 07/11

11. Dans Facebook, musique et Open Graph Protocol : Aucune identification de l’artiste ou du titre.. - Don't Believe The Hype, 04/11

12. Yves Gassot (Idate) "Les opérateurs sont-ils condamnés à n'être plus que des distributeurs pour Facebook et Apple ?" - Le journal du net, 04/11

13. Focus du mois : Labels, face à la crise - IRMA, 03/11

14. Et Amazon réinventa la bibliothèque - Ecrans, 03/11

15. Ventes de musiques numériques : bilan complet du 1er semestre - PC INpact, 02/11

16. La Fnac durcit le ton à l'égard des indépendants - Musique Info, 02/11

17. [vidéo] la distribution media, musique, contenu - hubforum, 20/10
avec Julien Codorniou (facebook) et Axel Dauchez (deezer)

L'histoire du soldat : opera incipit #4

Opera incipit, une nouvelle série qui revisite les grandes oeuvres de l'opéra de l'âge baroque à nos jours en commençant par le début... du livret.

L'Histoire du Soldat pourrait être qualifié d'opéra de chambre, tant par sa distribution (3 rôles parlés : le narrateur, le Soldat, le Diable), que par sa formation musicale (7 instruments : clarinette, basson, cornet à pistons, trombone, violon, contrebasse, percussions). Igor Stravinski, réfugié en Suisse après la Révolution russe de 1917, a conçu "une espèce de petit théâtre ambulant" avec l'écrivain suisse Charles Ferdinand Ramuz qui signe le livret. La première de l'Histoire du Soldat fut donnée le 28 septembre 1918 au Théâtre de Lausanne, avec une mise en scène assurée par George et Ludmilla Pitoëff et une direction musicale de Ernest Ansermet. Le mélodrame en deux parties, destiné à être lu, joué et dansé, est d'inspiration faustienne, mais reprend également un conte populaire russe publié par Alexandre Afanassiev : "Le déserteur et le Diable". "La partition de Stravinsky révèle une disparité des genres musicaux aussi surprenante que celle des instruments eux-mêmes : marches militaires et fanfares, paso-doble, tango argentin, valse mécanique de boîte à musique, ragtime, choral" note Jean-Michel Vaccaro (Les voies de la création théâtrale, CNRS, 1978).
L'argument : Un soldat de retour au pays rencontre sur sa route le Diable qui lui propose d'échanger son violon contre un livre magique pouvant prodiguer toutes les richesses.




LE NARRATEUR
Entre Denges et Denezy,
Un soldat qui rentre chez lui...
Quinze jours de congé qu'il a,
Marche depuis longtemps déjà.
A marché, a beaucoup marché.
S’impatiente d’arriver,
Parce qu’il a beaucoup marché.
Voilà un joli endroit...
Si on se reposait un moment ?
Mais le fichu métier qu'on a !
Toujours en route, jamais le sou...
C'est ça ! Mes affaires sens dessus dessous !
Mon Saint-Joseph qui est perdu !
(C’est une médaille en argent doré
Avec saint Joseph, son patron, dessus)
Non, tant mieux !...
Va toujours fouillant,
sort des papiers avec des choses dedans,
des cartouches, sort un miroir,
(tout juste si on peut s'y voir)
mais le portrait, où est-ce qu'il est ?
(un portrait de sa bonne amie
qui lui a donné son portrait)
Il l'a retrouvé, il va plus profond,
il sort de son sac un petit violon.

LE SOLDAT
On voit que c'est du bon marché :
il faut tout le temps l'accorder...

(Le soldat se met à jouer : musique.
Entre le diable qui s'approche du soldat par derrière.)

LE DIABLE
Donnez-moi votre violon.

LE SOLDAT
Non !

LE DIABLE
Vendez-le-moi

LE SOLDAT
Non !

[...]

Version proposée à la médiathèque de Dole :

L'histoire du Soldat / Igor Stravinsky, comp. ; texte de Charles Ferdinand Ramuz ; Roger Planchon, récitant ; Patrice Chéreau, le soldat ; Antoine Vitez, le Diable ; Ensemble Intercontemporain ; Pierre Boulez, direction. - Erato : Warner Music, 1982-1992

mardi 8 novembre 2011

Fado

«...ni gai ni triste. [Le fado] se situe entre les deux.
Il a créé l’âme portugaise qui n’existait pas et qui lorsqu’elle désirait tout n’était pas capable de désirer.
Le fado est la lassitude d’une âme intense, l’air de mépris avec lequel le Portugal considérait le Dieu
en lequel il avait eu confiance mais qui l’avait abandonné. Dans le fado les dieux reviennent, sanctifiés et lointains.»
Fernando Pessoa

Dans le cadre d'Une Saison au Portugal, la chanteuse Mariana Correia & l'ensemble Fado Fatum se produira en récital à la Médiathèque de Dole le samedi 3 décembre à 20h30 (entrée gratuite, sur réservation)

Le Fado est LA chanson traditionnelle Portugaise. Teintée de fatalisme et de nostalgie (saudade), chant monotone, douloureux et enjoué à la fois. On dit que le fado a ses origines depuis le moyen âge sans qu’on sache l’année au juste, ce qui laisse une certaine liberté à notre imagination.Traditionnellement il est accompagné par des accords d’instruments acoustiques, guitare portugaise (douze cordes) guitare classique (six cordes) et guitare basse (quatre cordes). La sobriété de l'accompagnement instrumental impose aux chanteurs un abandon total du corps et de l’âme. Les fados ne sont jamais pareils, leur interprétation dépend fortement de l’état d’esprit de celui qui chante et de la façon dont il sent ceux qui écoutent.(fado fatum)


Dix chanteuses de fado


Afin de faire mieux connaître la richesse et la vitalité de cette tradition musicale emblématique de la culture portugaise, le département Arts de la médiathèque de Dole propose une sélection documentaire sur le fado :

Livres
Le fado / Agnès Pellerin. - Chandeigne, 2009. - 255 p ; 18 cm. - (Serie lusitane)
Voix du Portugal [livre-CD] / Salwa El-Shawan Castelo-Branco, aut., collecteur ; Pascale de Mezamat, trad. - Paris : Cité de la musique (Paris), 1997 (cop.. - 1 livre (167 p.) : ill., couv. ill. en coul ; 18 cm 1 disque compact. - (Musiques du monde)

Partition
Fado português [mus. imprimée] : songs from the soul of Portugal : A collection of popular portuguese fados : music arr. for voice and guitar / compiled and edited by Donald Cohen.

Film
Fado, ombre et lumière [film] / un film de Yves Billon. - 1 cass. vidéo (57 min.) : coul. SECAM ; 1/2 pouce VHS

Disques compacts
A Flor da pele / Joana Amendoeira. - Le Chant du Monde : Harmonia Mundi, 2009
Terra e ar / Bévinda. – Celluloïd, 1996
Post-scriptum / Cristina Branco. - L'empreinte digitale, 2000
Murmurios / Cristina Branco. - L'empreinte digitale, 2002
Canção ao lado / Deolinda. - Sons em trãnsito, 2008
Un parfum de fado = A spirit of fado. vol. 1 / Carlo Do Carmo. - Playasound : Harmonia Mundi, 1992
Fado / Katia Guerreiro. - Milan, 2008
Ritual / Misia, chant. - Erato, 2001
Garras dos sentidos / Misia. - Erato, 1998
Para alem de saudade / Ana Moura. - World Village/Harmonia Mundi, 2007
Leva-me aos fados / Ana Moura. - World Village : Harmonia Mundi, 2009
Fados e guitarradas au Portugal / Amalia Rodrigues. - Accord, 1989
Live in Japan / Amalia Rodrigues. - Musica Latina, 2000
Alma Livre / Dona Rosa. - Jaro/Abeille Musique, 2007
Outro sentido / Antonio Zambujo. - Ocarina/Harmonia Mundi, 2008.
Anthologies :
Variaçoes em Fado : Lisbõa & Coimbra / Maria do Carmo Torres, Salgado Armando Freire, Madalemna De Melo... [et al.]. - Kardum : Harmonia Mundi, 1994
Fado : 1950-1999 / Maria Armanda, Manuel Cardoso Menezes, Ana Rosmaninho,... [et al.]. - Frémeaux & associés, 2000
As senhoras do Fado = Les grandes dames du Fado : Lisbõa 1925-1945 /. - Kartum : Harmonia Mundi

vendredi 4 novembre 2011

Les bibliothécaires musicaux et le festival de jazz de Barcelone : vases communicants #11

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Ampli s'invitent mutuellement le premier vendredi du mois, chacun publiant sur le blog de l'autre. Nous donnons la parole à nos amis bibliothécaires musicaux catalans. Aujourd'hui Director Wilkins.



Dans le cadre de la table ronde qui réunissait plus d'une cinquantaine de bibliothécaires musicaux français et catalans, le lundi 10 octobre 2011, à la Bibliothèque Vapor Vell de Barcelone, a été soulignée la nature hybride de la collection musicale telle qu’elle se présente aujourd’hui dans les bibliothèques :
  • en partie physique : avec les disques compacts, les vinyles, les livres, les partitions, le matériel d’accompagnement (livrets, textes, photos),
  • en partie virtuelle : avec les plateformes émergentes de diffusion sur Internet : les blogs, les sites de streaming, les réseaux sociaux (Facebook, Twittter).

Le Festival de Jazz de Barcelone, qui se déroule actuellement du 20 octobre au 1 décembre 2011, offre l’occasion d’illustrer cette approche : les bibliothécaires musicaux de la Bibliothèque Vapor Vell de Barcelone se sont saisi de cette actualité : tout en participant à la médiatisation du Festival, ils assurent la promotion des ressources et des collections proposées par leur établissement, en disséminant leur présence en ligne et sur les réseaux (sur le site de la bibliothèque, sur le blog Bibarnabloc, sur Twitter, Facebook, et Spotify).
Le Festival de Jazz est d’une ampleur assez remarquable : une centaine de concerts joués dans des clubs modestes comme dans de très grandes salles. En inspectant leurs rayons, les bibliothécaires musicaux ont trouvé de l’or : plus de 70 % des artistes programmés étaient présents dans les collections, souvent avec plusieurs enregistrements.


Retrouvez la playlist du Festival de jazz de Barcelone 2011 sur Spotify : 102 titres, pour plus de 8 heures de musique : assez pour voir la nuit tomber, et peut-être même l’aube se lever (sur la plage de Barceloneta) !

A lire sur le site de l'ACIM : Spotify et les bibliothèques : l’expérience de la bibliothèque Vapor Vell de Barcelone

jeudi 3 novembre 2011

Rébus Rock

Un quiz musical pour mesurer ses connaissances rock [niveau facile]
(Nécessite de posséder quelques rudiments d'anglais. En même temps, il est question de rock ! :-))
source : 9gag, via hangtarnok



Si vous séchez, vous pouvez appuyer sur les touches Ctrl + A pour voir les réponses

Led Zeppelin – Stairway to heaven
Korn - Freak On A Leash
Scorpions - Rock You Like A Hurricane
Radiohead - Paranoid Android
Guns N' Roses - November Rain
Queen - somebody to love
The Beatles - Twist and shout
Bob Marley – No woman No cry [Bob (le bricoleur, the builder) et Marley le chien du film Marley & Me]
Michael Jackson – Earth song [My call jack sun]
Justin Bieber – Baby Baby Baby [le concepteur du quizz n'est manifestement pas fan du jeune chanteur pop ! :-)]

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...