samedi 31 mars 2012

Revue de presse, revue de blogs : du 18 au 31 mars 2012



01. La timeline Facebook de Spotify transformée en encyclopédie de la musique - Télérama, 30/03

02. CD, livres, DVD : peut-on encore vendre de la culture en 2012 ? - francetv, 30/03

03. Contribuer à Wikipédia c'est aussi enrichir Orange - Numérama, 29/03

04. [podcast] Du Grain à Moudre - Où est passée la démocratisation culturelle ? - France Culture, 29/03

05. Comparaison des applications mobiles de découverte musicale - PPC, 26/03

06. [podcast] Pop, etc. : Alan Lomax avec Gérard Herzhaft - France Inter, 24/03

07. Encoder, taguer, nommer… De l’art de distribuer la musique sur le net - Substance-M, 23/03

08. Claude Duneton, l'homme qui connaissait la chanson est mort - Bibliobs / NOuvelObs, 22/03

09. Hadopi : les chercheurs américains répondent aux critiques du "Monde" - Electron Libre, 20/03

10. Spotify lance la nouvelle génération d’applications musicales - MITI News, 22/03

11. Medias vs Internet : la bataille pour l'attention des consommateurs - Étreintes digitales, 22/03

12. ECM et la musique numérique - Qobuz, 21/03
Le label ECM retire ses enregistrements des plateformes de streaming (Spotify, Qobuz, Deezer...)

13. Le partage des revenus du streaming entre artistes et labels en question - Electron Libre, 19/03

14. La diffusion de musique sur Internet, un univers d'astuces et de compromis - Le Monde, 19/03

15. “Rien n’est à nous !” : Grandeur et misère du domaine public volontaire - S.I.Lex, 16/03

16. Simon Reynolds : Excess all areas - Chronicart, 16/03

lundi 26 mars 2012

Les applications Spotify en test : 1ère partie


Dans cette partie, nous avons testé 12 des 23 applications proposées aujourd'hui sur Spotify. Ces nouveaux services embarqués permettent d’appréhender le potentiel d'une plateforme destinée à devenir selon son directeur, Sten Garmark, le nouveau système exploitation de la musique ("We have to turn ourselves into the OS (Operating System) of music"). Chacun de ces services apporte une plus-value, qu'il s'agisse de :
  • contenus rédactionnels éditorialisés (Rolling Stone, The Guardian, Pitchfork, Fuse) et contenus additionnels (paroles avec TuneWiki, dates de concerts avec Songkick)
  • playlists, best of (Top10, ShareMyPlaylists)
  • charts (Billboard)
  • recommandations (Last.fm, Moodagent)
  • musique socialisée (Soundrop)



TuneWiki
Recherche les paroles de la chanson que l'on écoute. Les paroles défilent en synchronisation avec la musique, à la manière d'un karaoké. L'application a ses limites : Inutile d'abord de chercher les paroles des Beatles, des Pink Floyd, Led Zeppelin, mais aussi Francis Cabrel et Jean-Jacques Goldman car leurs disques ne sont pas sur le catalogue de Spotify. Et ensuite, un certain nombre de paroles notamment de chansons françaises (Ferré, Brel, Brassens) ne sont pas disponibles, sans doute à cause de l'opposition des ayants droit.


LastFM
Propose des recommandations personnalisées basées sur la musique que l'on a l'habitude d'écouter. Pour cela, il faut déjà disposer d'un compte LastFM et le synchroniser avec son compte Spotify. Celui-ci prend alors en compte l'historique (par le Scrobbling) de vos écoutes sur LastFM et vous propose des albums similaires mais différents de ce que vous avez déjà écouté.


Moodagent
Propose des playlists de titres en fonction de l'humeur : sensuelle (R&B), tendre (jazzy), joyeuse (rock&roll, folk, pop, country) colérique (metal). Une sorte de thermostat permettant de synchroniser la musique avec ses émotions du moment. On peut également faire varier le tempo de la sélection (ascendant, descendant, synclinal, anticlinal) pour une montée en énergie ou un chill-out.


Rolling Stone Recommends
Le magazine américain consacré à la pop culture et en bonne part à la musique propose le lecture des dernières critiques et l'écoute des derniers albums chroniqués par le magazine. Intéressant si on suit l'actualité mainstream et formatée du pop-folk-rock-R&B anglo-américain (Bruce Springsteen, Andrew Bird, Norah Jones, Usher...). Mais on est pas obligé de se sentir concerné, on a le choix, c'est ça qui est bien :-).


Billboard Top Charts
L'équivalent de feu le top 50 mais à l'échelle étasunienne : Avec 5 classements distincts : Hot 100, Billboard 200, R&B / hip-hop songs, Country songs, Rock songs. A noter que certains titres des classements ne sont pas disponibles à l'écoute (ex. : Someone like you d'Adele).



Songkick Concerts
Permet de générer le calendrier des concerts à venir à partir de ses playlists et à partir de sa localisation géographique. Un lien vers le site songkick.com permet d'acheter en ligne le billet du concert de l'artiste en tournée.




Pitchfork
Se veut « le guide de la musique indépendante ». En fait concernant les genres musicaux couverts , il s'agit exclusivement de pop-rock-R&B comme pour Rolling Stone. Avantage de l'application, on peut écouter les albums chroniqués dans la dernière parution du magazine. Les disques sont notés sur 10. Disponibles également les playlists des meilleurs titres année par année. (en anglais)


Soundrop
"
music sounds better with friends". Sans doute l'une des applications les plus originales proposées aujourd'hui par Spotify. Soundrop permet d'écouter en temps réel de la musique entre amis virtuels et de partager ses playlists. Pour participer, il y a obligation de se loguer via son compte Facebook, ce qui est énervant sur le principe. Une fois inscrit on accède à des radios participatives où chaque membre peut voter pour les futurs titres qui seront diffusés. On peut également créer sa radio. Il y a une chat room et on peut échanger avec les membres présents comme sur Facebook ("Amazing!!!" "OMG, I love that tune"... :-) ) A tester pour des séances d'écoutes collectives et actives en ligne. Prometteur et certainement disruptif à la manière d'un Turntable.


Top10
Permet de trouver pour chaque artiste (groupe, chanteur, musicien) populaire, une playlist de ses 10 meilleurs titres. La sélection de ces "very best of" est effectuée par le vote cumulé des membres utilisateurs. Chacun peut composé ses propres playlists et les partager avec ses amis sur Facebook. Le service annonce plus de 67 000 top10s.



ShareMyPlaylists
Le service annonce plus de 81 000 playlists. Possibilité d'écouter les playlists des autres ou de créer ses playlists. Une mine pour découvrir de nouvelles musique : du rock progressif catalan, au hip-hop hollandais, en passant par la country texane.


The Guardian
"Latest reviews from our critics" La dernière édition de nos critiques musicales. La sélection du Guardian a le mérite d'apporter une once d'éclectisme : du jazz (Nils Petter Molvaer, Brad Mehldau), du reggae (Sly & Robbie), Electro (Kindness), country western (Justin Townes Earle), chanteur grec-chypriote (Alkinoos Ioannidis), etc. La qualité Télérama, à la mode anglaise.


Fuse
"The latest music news. Married to expertly curated playlists". Les dernières actualités musicales, couplées à des playlists thématiques finement sélectionnées. Au menu : la playlist inspirée d'Hunger Games (le nouveau phénomène destiné au public ado, sensé succéder à Twilight), le festival électro Ultra Music Festival de Miami, une playlist consacré aux super-héros de Marvel Comics. Destiné à une audience jeune, centré sur l'actualité US, le principe de médiation est intéressant.


http://www.spotify.com/fr/

samedi 17 mars 2012

Direction Montreuil, pour les Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux 2012 sur le thème de la Mutualisation

Lundi matin, l'empereur, sa femme et le petit prince plus de 160 bibliothécaires musicaux et discothécaires fredonneront « Direction Montreuil, sur le quai quoi d'neuf ligne 9 ».



En effet, les Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux 2012 organisées par l'ACIM se dérouleront les 19 et 20 Mars au Théâtre Berthelot de Montreuil (93). La thématique de cette édition 2012 sera la mutualisation.

Au programme :

Lundi 19 mars
9h 45 : Ouverture des rencontres par Emmanuel Cuffini, Adjoint à la Maire chargé de la Culture de la Ville deMontreuil et Xavier Galaup, président de l’ACIM

10h : « Et si on partageait la culture ? » : Echange avec Serge Saada autour de son livre éponyme.

11h 15 : Assemblée Générale de l’ACIM

14h 30 – 17 h : 4 Ateliers sont proposés :
1. Mutualiser les collections
Animation/Modération : Sophie Cornière avec Christian Massault (Médiathèque Départementale de la Loire)
Idée(s) abordée(s) : La Sonothèque, autres contacts en cours
2. Mutualiser l’action culturelle
Animation/Modération : Jean-Raphaël Rondreux et Bruno Neveux
Intervenants : Véronique Doussot (Bibliothèques-Médiathèques de Metz), Vincent Bouteloup (Médiathèque François Mitterrand, Argentan), Patrick Goczkowski (Médiathèque départementale du Val d’Oise) et Hervé Duret (Bibliothèque d’Etude et d’Information de l’agglomération de Cergy-Pontoise), Marie Segues (Médiathèque de Tournefeuille)
3. Mutualiser la formation
Animation/Modération : Gilles Pierret et Christian Massault
Intervenants : Pierre Rebuffet (BMMP31), Gilles Pierret (Médiathèque Musicale de Paris), .
4. Mutualiser les outils
Animation/Modération : Nicolas Blondeau et Xavier Galaup
Intervenants : Catherine Brétéché (Scoop.it), Catherine Lanoë (Amply) et Jean-Michel Jung (Radios collaboratives du portail MusicMe de la Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin)

20h : Scène ouverte aux bibliothécaires musicaux (sur inscription, indiquez votre instrument de musique) & Concert (Holy Dust - http://www.myspace.com/theholydust)

Mardi 20 mars

9h – 10 h 15 : Forum des bibliothécaires musicaux, sur inscription. Présentation libre et échange de 10 minutes de projets, d’expériences, etc… (à partir d’un support de 2/3 affiches, d’un ordinateur,…). Les participants auront ainsi la possibilité de faire le tour de différentes présentations.

10h 30 – 12 h : Table Ronde sur la mutualisation organisée par l’IRMA
Modération/introduction : Frédéric Drewniak.
Avec Nicolas Acquaviva, Réseau 92 (Clamart, action sur tout le département du 92), Jérémy Galliot, Fédération Hiéro Limoges (Action sur Limoges + Limousin), Marc Mourguiart, Le Transfo, (Clermont-Farrand, action sur toute la région Auvergne)

14h – 16 h : Restitutions des ateliers

16h 30 : Conclusion

Svinkels - le métro


"Comment veux tu, qu'jai l'esprit libre
Tous les jours j'me r'tappe la même ligne,
Saoulé des rails, et d'son train-train quotidien
Je n'vois pas l'bout du tunnel, à quand le bout du tunnel...

Direction Montreuil, sur le quai quoi d'neuf ligne 9
Les rangs s'resserent y'a du bizness dans l'air
"

Le Programme des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux 2012 sur le site de l'ACIM :
http://www.acim.asso.fr/2011/12/programme-des-rencontres-nationales-des-bibliothecaires-musicaux-2012-montreuil/

Revue de presse, revue de blogs : du 19 février au 17 mars 2012



01. Patrick Bazin : Le livre, le e-book et les bibliothèques - Le Monde, 16/03
Nous ne sommes pas obligé de penser, comme Patrick Bazin, que le
Livre est, et doit rester la pierre angulaire des bibliothèques. S'il existe une "culture du livre", il ne faut pas oublier les cultures de l'audiovisuel (disque, vidéo, cinéma) et du multimédia (création numérique, jeux vidéo) aussi importantes, et qui fondent aujourd'hui tout autant les raisons d'exister des bibliothèques/médiathèques.

02. Musiques numériques : le single à 1,29 $ serait-il devenu la norme ? - PCINpact, 13/03

03. Internet : sortez les mouchards ! - Ecrans, 13/02
On ne peut que conseiller d'installer à l'essai l'extension Collusion sous Firefox, pour constater à quel point nous sommes tracer par les régies publicitaires sur la toile. Edifiant !

04. Discovr Music : Découvrez de nouveaux artistes - French Iphone, 9/03

05. Spotify, nouveau système d’exploitation de la musique, en préfigure le futur Eldorado - Electron Livre, 9/03

06. IMDB face à la crise de la quarantaine - Ecrans, 08/03

07. Google concurrence iTunes avec sa nouvelle plateforme Play - Le Monde, 7/03

08. « Copy Party » : c’est la fête à la bibliothèque ! - Ecrans, 7/03
Initiative importante marquant un an 1 des bibliothèques, ou buzz bien orchestré mais qui fait un peu pschitt, chacun jurera, et l'avenir le dira.

09. Les concepts de « musique savante » et « musique populaire » en Iran, Afghanistan et Tadjikistan - Cordes et âmes, 6/03

10. Les collectages d’Alan Lomax accessibles en ligne - Les carnets de la phonothèque, 5/03

11. Développer la médiation documentaire numérique en bibliothèques - XG_BlogNotess, 3/03
On peut lire l’ouvrage dans son intégralitéà cette adresse : http://mediationdoc.enssib.fr/

12. « Le logiciel libre peut redonner sens à nos vies » Bernard Stiegler - Framablog, 3/03

13. Un nouveau mag papier : « Music », la bande-son des sociétés RFI, 3/03

14. Fred Hanak & Thomas Blondeau - Combat Rap - Fake for real, 29/02

15. Itunes Store, Qobuz : la musique sort du saccage - Ecrans, 29/03

16. Acquisitions Musique : construire une veille Hip-hop / Rap - Biblioroots, 28/02

17. La cité de la musique marie VOD et musique live dans une appli iPhone et iPad - Iphon, 28/02

18. Comment Facebook va faire payer les marques - Frenchweb, 28/02

19. Le trompettiste virtuose Maurice André est mort - Le Monde, 26/02

20. [Infographie] Etat des lieux du marché de la musique en ligne - Frenchweb, 21/02

21. Où sont les coopérations fortes ? - InternetActu, 15/02

samedi 10 mars 2012

El que se tenga por grande : chanson de la semaine #87

Dans son dernier film The Limits of Control (2009), le cinéaste Jim Jarmush a intégré deux versions d'un chant flamenco traditionnel El que se tenga por grande, l'une interprétée par la chanteuse Carmen Linares, l'autre par le chanteur Talegón de Córdoba accompagné par la danseuse La Truco et le guitariste Jorge Rodriguez Padilla.

Carmen Linares El que se tenga por grande


El que se tenga por grande
que se vaya al cementerio,
allí verá lo que es el mundo:
un palmo de terreno
Que celui qui se croit supérieur
Aille visiter le cimetière
Là il verra ce qu'est le monde
Une poignée de terre




La version par Talegón de Córdoba avec la danseuse La Truco sur Youtube

source : Flamenco-world.com : Jim Jarmusch da papel al cante flamenco antiguo en la banda sonora de la película ‘Los límites del control’

The Limits of Control - Carmen Linares sur Wikipédia
Talegón de Córdoba sur Flamencolive.com

samedi 3 mars 2012

La British Library rend consultable en ligne ses collections d'enregistrements ethnomusicologiques

World & traditional music
La Britsh Library vient de mettre en ligne une partie de ses collections consacrées à l'ethnomusicologie sur le site Sounds dédié aux archives sonores. On peut ainsi écouter en streaming des milliers d'enregistrements, parfois anciens, réalisés par d'éminents ethnomusicologues : Arthur Morris Jones, Klaus Wachsmann, Giles Swayne..., sur différents continents : l'Afrique (Ouganda, Nigéria, Afrique du Sud, Botswana, Afrique de l'Ouest, Sénégal,... ), l'Amérique du Sud (Colombie), l'Asie (Chine, Inde, Népal, Pakistan, Kazakhstan...), l'Océanie (Fidji, Tipokia), ...



vendredi 2 mars 2012

Gábor Szabó en concert à Budapest : vases communicants #2.3

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Hangtárnok (le blog du département musique de la bibliothèque Bródy Sándor de la ville d'Eger en Hongrie) s'invitent mutuellement chaque premier vendredi du mois, chacun publiant sur le blog de l'autre.


Gábor Szabó est né à Budapest en 1936, c'est un guitariste de jazz hongrois qui a acquis une célébrité internationale en mélangeant dans sa musique, le jazz, la musique pop et des éléments du folklore hongroise. Il est mort, il y a 30 ans, le 26 février 1982, à l'âge de 45 ans. En 1956, Bródy Sándor quitte la Hongrie pour les États-Unis, [pour rappel, 1956 est la date de la Révolution hongroise, une insurrection qui sera écrasée par les chars soviétiques]. A Boston, il s'inscrit à la Berklee School of Music. Puis il fonde le label Skye Records avec les vibraphonistes Cal Tjader et Gary McFarland. Une de ses compositions Gypsie Queen deviendra un hit mondial lorsqu'elle sera reprise par Carlos Santana sous le titre Black Magic Woman (sur l'album Abraxas). Au cours de sa carrière, Gábor Szabó jouera avec des artistes majeurs comme le contrebassiste Ron Carter, les saxophonistes Paul Desmond et Charles Lloyd, le trompettiste et chanteur Louis Armstrong, la chanteuse Lena Horne, et le chanteur de soul et de Rhythm and Blues Bobby Womack.
Malgré une renommée internationale, son œuvre est largement méconnue en Hongrie.
Gábor Szabó n'est rentré que 3 fois en Hongrie : en 1974, à l'occasion de ce fameux concert, en 1978 et en 1981, date à laquelle il tombera malade pour décéder à l'hôpital en février 1982.
Le concert qu'il donna a l'occasion de son premier retour est sans doute le plus intéressant. Ce concert est enregistré en studio pour la radio-télévision nationale avec des musiciens hongrois : Kati Kovács, chant ; Aladár Pege, contrebasse, guitare basse ; János Másik - claviers ; Imre Kőszegi, batterie ; László Dely, percussions.
35 ans plus tard, l'enregistrement vient d'être mis à la disposition de tous.




Tracklist :
1. Magical Connection (John Sebastian)
2. My Foolish Heart (V. Young/N. Washington) / Fly Me To The Moon (Bart Howard)
3. Az eső és én (Somló Tamás – Adamis Anna)
4. Sombrero Sam (Charles Lloyd)
5. Django (John Lewis)
6. Thirteen (Szabó Gábor)
7. My Love (Paul és Linda McCartney)
8. Reinhardt (Wolfgang Melz)

Gabor Szabo in Budapest http://hangtarnok.klog.hu/2012/02/28/gabor-szabo-in-budapest/

Gábor Szabó sur Wikipédia - français - anglais - hongrois -

Negro Y Azul : chanson de la semaine #86

"Negro Y Azul, The ballad of Heisenberg" : le Narcocorrido de Breaking Bad
Breaking Bad est une série télévisée américaine diffusée depuis 2008 sur la chaîne AMC. L'histoire se déroule à Albuquerque, Nouveau-Mexique, Etats-Unis. Apprenant qu’il a un cancer des poumons, Walter White (interprété par Bryan Cranston), modeste professeur de chimie en lycée, décide de fabriquer illégalement de la méthamphétamine pour payer son traitement et sécuriser l’avenir de sa famille. Pour ce business, il prend le pseudonyme d'Heisenberg. Si l'entreprise parallèle se révèle florissante, elle entre très vite en conflit de concurrence avec les activités du cartel mexicain. Car les narco-trafiquants ne sont pas du genre à accueillir de nouveaux entrants sur un marché dont ils ont acquis le monopole.

John Shiban (producteur consltant) parle du clip et de la chanson : « On est tombé sur un style musical appelé narcocorrido. C’est un style propre à la musique Tex-Mex de la frontière qui raconte les exploits des cartels. Ils racontent l’histoire héroïque des dealers combattant les Fédéraux. Le business de Walt fait partie de sa vie. C’est un vrai fabriquant de drogue. Ce clip célèbre sa légende. On montre que Walt devient Heisenberg. Nous avons engagé un vrai groupe de narcocorridos. Être dans le désert avec ces types et leurs guitares, c’était incroyable. »
Les paroles ont été écrit par
Vince Gillian, le créateur de la série, et José "Pepe" Garza et la chanson est interprétée par Los Cuates de Sinaloa.


Extrait de Breaking Bad (Saison 2, Episode 7 "Negro Y Azul")


La ciudad se llama Duke
Nuevo Mexico el estado
Entre la gente mafiosa
su fama se ha propagado
Causa de una nueva droga
que los gringos han creado

Dicen que es color azul
y que es pura calidad
Esa droga poderosa
que circula en la ciudad
Y los dueños de la plaza
no la pudieron parar

Anda caliente el cartel,
al respeto le faltaron
Hablan de un tal Heisenberg,
que ahora controla el mercado
Nadie sabe nada de el,
por que nunca lo han mirado
El cartel es de respeto
y jamas ha pardonado
Ese compa ya esta muerto
Nomas no le han avisado

La fama de Heisenberg
Ya llego hasta Michoacán
Desde alla quieren venir
A probar ese cristal
Ese material azul
Ya se hizo internacional

Ahora si le quedo bien
a Nuevo mexico el nombre
A mexico se parece
En tanta droga que esconde
Solo que hay un capo gringo
Por Heisenberg lo conocen

Anda caliente el cartel,
al respeto le faltaron
Hablan de un tal Heisenberg,
que ahora controla el Mercado
Nadie sabe nada de el,
por que nunca lo han mirado
A la furia del cartel
nadie jamas ha escapado.
Ese compa ya esta muerto
Nomas no le han avisado.
La ville s’appelle Duke
L’état, le Nouveau-Mexique
Dans le milieu de la mafia,
Un nom circule
A cause d’une nouvelle drogue
Créée par les gringos

Ils la disent de couleur bleue
et d’une qualité pure
Cette drogue court les rues
A travers toute la ville
Personne ne peut l’arrêter
Même s’ils le voulaient

Le cartel est sur les nerfs
Car on leur manque de respect
Ils ne parlent que d'Heisenberg
C’est lui qui contrôle le marché
Personne ne le connaît
Personne n’a vu son visage
Pour le cartel, le respect c’est la vie
Et ils ne vont pas pardonner
Ce mec est mort
Mais il ne sait pas encore

Heisenberg est connu
Jusque dans le Michoacán
De loin
tous veulent goûter à ce cristal
Cette came bleue
A une réputation internationale

A présent le Nouveau-Mexique mérite bien son nom
Tout comme le Mexique
Avec toute cette drogue qui circule
Sauf que le boss est un gringo
Et qu’il se nomme Heisenberg

Le cartel est sur les nerfs
Car on leur manque de respect
Ils ne parlent que d'Heisenberg
C’est lui qui contrôle le marché
Personne ne le connaît
Personne n’a vu son visage
Personne n’échappe
A la fureur du cartel
Ce mec est mort
Mais il ne sait pas encore




Narcocorrido - Wikipédia -

Breaking Bad - Wikipédia -

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...