vendredi 4 mai 2007

Kora Jazz Trio : disque de la semaine

Magnifique pochette dont la ligne graphique rappelle celle du label Blue Note et qui laisserait presque croire qu'il s'agit de la réédition d'un disque de hard bop des années 60. A l'écoute du disque enregistré à Paris en 2005, cette impression de rigueur et de classicisme se confirme. Les musiciens ont réussi une chaleureuse symbiose entre les musiques de l'Ouest africain avec ses timbres, et ses percussions et un jazz presque savant avec ses phrasés virtuoses et précis.
Quelques liens vers des chroniques du disque : ici, et .

Djeli Moussa Diawara est guinéen, et comme son frère Mory Kanté, il joue de la kora, une harpe à 32 cordes. La kora est l'instrument traditionnel des griots dans les anciens royaumes mandingues du Mali ou du Sénégal.

"Part two" / Kora Jazz Trio. - Celluloïd : Rue Stendhal, 2006

Djeli Moussa Diawara, kora, guitare
Abdoulaye Diabaté, piano
Moussa Cissoko, percussion
Mamadou Koné dit "Prince", calebasse

Titres : 1. Djame ; 2. Folly ; 3. Sunugal ; 4. Dadiou ; 5. Rythm'Ning (standard de T. Monk) ; 6. Sindi ; 7. N'Na ; 8. Seyo ; 9. Teranga ; 10. La Mer (reprise de C. Trenet) ; 11. Yakar ; 12. Djanya

http://korajazztrio.free.fr/

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...