lundi 3 septembre 2007

Jacques Attali : "Bruits" : livre de la semaine

"La musique entretient avec l'argent des rapports étranges, ambigus et prophétiques.
Le musicien, depuis le cantor jusqu'à la vedette du show business en passant par le jongleur, le ménestrel et le compositeur du XIXe siècle, a toujours été soumis aux pressions et aux censures du pouvoir politique et à celui de l'argent. Il est même devenu un élément essentiel de la société de consommation, un des premiers artistes reproductibles en série, canalisé dans la marchandise.
Encaserné, il est resté cependant révolutionnaire parce que prophétique. Producteur de signe pur, il a annoncé tous les grands changements dans l'organisation économique, politique et idéologique, toutes les grandes crises de nos sociétés. Son oeuvre, bruit pour le style dominant, vient créer les styles et les ordres de l'avenir.
"

"Le savoir occitental tente, depuis vingt-cinq siècles, de voir le monde. Il n'a pas compris que le monde ne se regarde pas, il s'entend. Il ne se lit pas, il s'écoute"
Attali, Jacques, Bruits : essai sur l'économie politique de la musique, Presses universitaires de France, 1977, 301 p., Bibliogr. p. 297-301

A lire sur le site Evene.fr, une interview de Jacques Attali à l'occasion de la sortie en janvier de "Une brève histoire de l’avenir" chez Fayard

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...