vendredi 26 décembre 2008

Le Capharnaüm des vidéos musicales : la collecte de la semaine #36

Il y a quelques jours, étant de passage à Nantes, au retour d'une excursion à Belle-Île, j'ai lu, dans un journal de Paris, que j'allais publier un livre formé de plusieurs nouvelles dont une, la dernière, était intitulée « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».
En province française, je lis volontiers les journaux de Paris. Il me semble toujours que je vais y trouver des nouvelles de mes amis, de mon quartier, de ma maison. Un fait divers qui s'est passé dans mon arrondissement m'intéresse comme si je connaissais les gens qui y ont joué un rôle ; et s'il y avait à Paris, comme à Londres, des journaux de quartiers, j'achèterais, en même temps que le Journal, le Temps et l'Intransigeant, le quotidien du Cinquième arrondissement qui s'appellerait, par exemple, la Lanterne du Panthéon ou peut-être l'Âme latine.

Voilà pourquoi, pendant tout mon séjour à Nantes, je n'ai pas manqué d'acheter les journaux de Paris. J'avoue qu'ils ne m'ont donné aucune nouvelle de mon quartier. Ils n'ont même pas su me dire où en étaient les travaux de repavement des Boulevards et de la rue Soufflot. Mais, en compensation, ils m'ont appris qu'on allait publier un certain nombre d'ouvrages de mes amis, et un d'entre eux m'a même donné des nouvelles de moi-même, nouvelles qui m'ont un peu surpris, puisque, si je me souviens bien d'avoir écrit trois des ouvrages qu'il annonçait sous mon nom, je suis très assuré de n'avoir jamais écrit «Rldasedlrad, etc.»

Et pourtant ce journal l'affirmait sans hésitation aucune. Un certain nombre de personnes que je croisais dans les rues de Nantes l'avaient lu comme moi, et ceux qui s'en souvenaient encore devaient en être persuadés. Si un ami, de passage à Nantes, m'avait aperçu dans la foule, rue Crébillon, et m'avait appelé par mon nom, il aurait pu se trouver un passant qui aurait songé : Tiens, voilà justement l'auteur de cette chose qui a un titre imprononçable. Ainsi je me trouvais, dans une certaine mesure, responsable de «Rldasedlrad les dlcmhypbgf».

Je sais bien que c'était un mensonge et que c'était la machine à imprimer qui l'avait fait. Mais je suis trop le lecteur d'Erewhon pour ne pas croire à l'intelligence des machines et pour ne pas voir une intention dans leurs erreurs. Quand je dictais, justement, ma traduction d'Erewhon à une jeune dactylographe distraite et dépourvue d'orthographe («Attention, Mademoiselle, vous allez encore écrire «chute» avec deux t», c'était fait), j'ai pu constater que la machine à écrire donnait quelques signes non douteux d'intelligence. [...]
Valery Larbaud, Rldasedlrad les dlcmhypbgf (1923)


Kad budem mrtav i beo

Kad budem mrtav i beo [Quand je serai mort et livide](1967) est un film serbo-croate de Živojin Pavlović, avec Dragan Nikolić (Dzimi Barka) représentatif de la nouvelle vague yougoslave. Article Larousse

Andrew Weatherall Feathers

Andrew Weatherall est un DJ et producteur anglais de musique électronique né en 1963. En 1996, il forme avec Keith Tenniswood, Two Lone Swordsmen dont les disques sont édités chez Warp Records.
Article Wikipédia

Cachao Ahora si

Israël "Cachao" López (1918-2008) était un compositeur et un contrebasiste cubain. Dans les années 30, il inventa un nouveau rythme le danzon, qui deviendra le mambo.
Article Wikipédia en français, en espagnol, en anglais

György Ligeti Etude n°2 "corde à vide" (extrait)

György Ligeti, article Wikipédia

Pato Machete Rancho

Patricio "Pato" Chapa Elizalde est un chanteur de hip-hop mexicain, ancien membre du groupe Control Machete
Page MySpace

1 commentaire:

Fin des Terres a dit…

Bonne année, amis blogueurs, et merci pour toutes ces découvertes taradzimboumantes que vous nous faîtes partager !!! ENCORE !!! Du fin fonds du début du monde (Penn Ar Bed : littéralement "tête de la Terre")...

CAtherine B

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...