lundi 6 avril 2009

Henri Pousseur (1929-2009)

Compositeur belge de musique contemporaine, Henri Pousseur travailla aux studios électroniques de Cologne en 1954, de Milan en 1957, et fonda en 1958 celui de Bruxelles. Pionnier de la musique électro-acoustique, il fut en étroit contact avec Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen et Luciano Berio.
En collaboration avec l'écrivain Michel Butor, il composa, notamment Votre Faust (1960-1968), Répons (1960-1965), Le procès du jeune chien (1974-1978), La rose des voix (1982), Déclarations d'orages (1989), Les leçons d'enfer (1991), Le Sablier du Phénix (1993).
Il enseigna à Darmstadt en 1957, puis à Cologne, à Bâle et à l'Université de l'Etat de New-York à Buffalo, avant de revenir en Belgique en 1970, comme professeur de composition puis directeur du Conservatoire royal de Liège et fonda, avec Pierre Bartholomée, le Centre de recherches et de formation musicales de Wallonie.
Dans les années 1980, Maurice Fleuret (alors directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture) lui demanda de mettre en place l'Institut de pédagogie musicale de Paris, dépendant de l'IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique).
Henri Pousseur est l'auteur de nombreux textes théoriques, notamment Musique, sémantique, société (1972). (bibliographie sur le site)

[d'après la fiche biographique de la base Brahms]


A lire : Renaud Machart, Henri Pousseur, compositeur, Le Monde, 10 mars 2009


Discographie en ligne :
Eight Parabolic Studies (sub rosa, 2002) >deezer
Mixed music 1966-1970 (sub rosa, 2007) >deezer
Electronic experimental and microtonal 1953-1999 (sub rosa, 2008)
[contient : Jeu de miroir de votre Faust] >deezer


Henri Pousseur La Chevauchée fantastique, pièce de Miroir de Votre Faust, pour piano et soprano ad libitum (1964-65) [Le plus court chemin de Mozart à Boulez, en passant par Schumann, Liszt, Wagner, Berg, Webern]
En 1967, l'année de Couleurs croisées, pour orchestre, Pousseur acheva une de ses œuvres maîtresses, la fantaisie variable genre opéra Votre Faust (1960-1967), pour soprano, alto, ténor, basse, 5 acteurs, 12 instruments et bande et résultant d'une collaboration avec Michel Butor (création le 15 janvier 1969 à la Piccola Scala de Milan). Cet ouvrage, où le public a la possibilité d'intervenir et d'orienter l'action dans tel ou tel sens, fait du procédé de la citation littéraire et musicale un usage vaste et subtil et donna naissance à plusieurs « œuvres satellites » comme Miroir de votre Faust (1964-65), Portail de votre Faust (1960-1966), Jeu de miroir de votre Faust (1967), Échos de votre Faust (1967), Ombres de votre Faust, Fresques de votre Faust. (Larousse)


Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...