mercredi 16 décembre 2009

La Belle Epoque au fil de la chanson : 1900-1909

« Longtemps, longtemps, longtemps. Après que les poètes ont disparu.
Leurs chansons courent encore dans les rues. »




Un siècle de chansons.
En résonance au festival de la chanson organisé cet hiver à Dole, nous vous proposons un périple à travers l'histoire de la chanson au XXième siècle.
Les chansons laissent une empreinte durable.
Cependant si les airs, les mélodies qui entrent dans notre oreille s'y logent facilement, on oublie souvent les paroles, et l'origine de ces rengaines.
Quelles chansons fredonnaient nos grands-parents et nos arrière-grands-parents ?

Le début du vingtième siècle est marqué par l'apogée, et bien vite le déclin, des caf' conc' et par la montée en puissance des salles de music-hall.
Le café-concert, comme son nom l'indique, était un débit de boissons dans lequel des artistes venaient chanter des romances, des chansons comiques et des airs d'opéras. Certains de ces cafés-concerts appelés aussi cabarets sont restés célèbres comme Le Chat Noir, Le Lapin à Gill, ou Le Carillon.
Le music-hall, ou théâtre de variétés était une salle de spectacle où le programme était composé de numéros divers et variés : musique, chansons, sketches comiques ou dramatiques, revues à grand spectacle, acrobaties, attractions, etc. Les salles de music-hall les plus renommées étaient l’Olympia (créé en 1893), l’Empire, l’Apollo, l’Alhambra, le Music-hall des Champs-Élysées, Bobino...

En ce début de XXe siècle, les artistes en vogue sont les chanteuses : Mlle Grazide, Paulette Darty, Esther Lekain, Adeline Lanthenay, Juliette Méaly et les chanteurs Dranem, Mayol, Paul Delmet, Henri Dickson, Georges Villard, Bach, Bérard, Polin.

Le répertoire des chansons d'alors est composé de valses lentes à thème sentimental (Quand l'amour meurt, Fascination), de valses plus entrainantes (La valse brune) de chansons mélodramatiques (Les goélands, La légende des flots bleus), de chansons stupides ou de comique troupier (Ah! Les P'tits pois, La soupe et l'boeuf), des chansons grivoises (La Mattchiche, Viens Poupoule), et de chansons débordant d'optimisme (Ça ne vaut pas l'amour, Caroline, Caroline, Ah ! Si vous vouliez de l’amour).


Découvrez la playlist musicale
Précision : Les enregistrements proposés dans la playlist sont souvent postérieurs à la date de création de la chanson, et les chanteurs et chanteuses ne sont pas toujours les interprètes originaux.

1900
Quand l’amour se meurt
Paroles Georges Millady - Musique Octave Crémieux
Lorsque tout est fini
Quand se meurt votre beau rêve
Pourquoi pleurer les jours enfuis
Regretter les songes partis


Les p’tits pois
Paroles Morteil - Musique Emile Spencer
Ah les p’tits pois, les p’tits pois, les p’tits pois,
C’est un légume très tendre
Ah les p’tits pois, les p’tits pois, les p’tits pois,
Ça n’se mange pas avec les doigts.


1901
Amoureuse
Paroles Maurice de Féraudy - Musique Rodolphe Berger
Je suis lâche avec toi, je m'en veux
Mon amour est pourtant sans excuse
Je le sais, de me voir très souffrir, ça t'amuse
Car tu sens que je t'aime encore mieux


1902
Viens Poupoule
Paroles Alexandre Trébitsch et Paul Marinier - Musique Adolphe Spahn
Le samedi soir après l'turbin
L'ouvrier parisien
Dit à sa femme : Comme dessert
J'te paie l'café-concert


Viens poupoule, viens poupoule viens !
Quand j'entends des chansons
Ca me rend tout polisson ah!


La Petite église
Paroles Charles Fallot - Musique Delmet
Je sais une église au fond d'un hameau
Dont le fin clocher se mire dans l'eau
Dans l'eau pure d'une rivière


1903
ça ne vaut pas l’amour
Paroles Alexandre Trébitsch - Musique François Perpignan
J'viens d'épouser l'tambour-major d'la trente-deuxième
Un beau garçon, fier comme un roi, doux comme la crème,

Tout ça n'vaut pas l'amour, la belle amour, la vraie amour


1904
Nini peau d’chien
Aristide Bruant
A la Bastille
On aime bien
Nini Peau d'Chien :
Elle est si bonne et si gentille !
On aime bien
Nini Peau d'chien
A la Bastille.


Lilas blanc
Theodore Botrel
Elle naquit par un dimanche
Du plus joli des mois de mai
Quand le printemps à chaque branche
Suspend un bouquet parfumé
Et l'admirant toute petite
Si blanche en son berceau tremblant
Sa mère l'appela de suite
Lilas blanc
Mon petit brin de lilas blanc.


1905
Fascination
Paroles Maurice de Féraudy - Musique Fermo Marchetti
Je t'ai rencontré simplement
Et tu n'as rien fait pour chercher à me plaire
Je t'aime pourtant
D'un amour ardent
Dont rien, je le sens, ne pourra me défaire.


Les Goélands
Paroles, Musique Lucien Boyer
Les marins qui meurent en mer
Et que l'on jette au gouffre amer
Comme une pierre,
Avec les chrétiens refroidis
Ne s'en vont pas au paradis
Trouver saint Pierre !


La Mattchiche
Paroles Paul Briollet et Léo Lelièvre - Musique P. Balia
C'est la danse nouvelle
Mademoiselle
Prenez un air canaille
Cambrez la taille
Ça s'appelle la Mattchiche
Ça vous aguiche
Ainsi qu'une Espagnole
Joyeuse et folle


1906
Le cœur de Ninon
Paroles Georges Millandy - Musique Becucci
Le p'tit coeur de Ninon
Est si petit, est si gentil
Est si fragile
C'est un léger papillon
Le petit coeur de Ninon


Le rêve passe
Paroles A. Foucher et Ch. Helmer - Musique G. Krier
Les soldats sont là-bas endormis sur la plaine
Où le souffle du soir chante pour les bercer,
La terre aux blés rasés parfume son haleine,
La sentinelle au loin va d'un pas cadencé.


Les mains de femmes
Paroles Emile Herbel - Musique Désiré Berniaux
Les mains des p'tit's femmes sont admirables
Et
toutes semblables
A des oiseaux
Elles agitent leurs doigts mignons et frêles
Comme des ailes
De passereaux.


La petite Tonkinoise
Paroles Georges Vilard et Henri Christinée - Musique Vincent Scotto
Je suis gobé d'une petite
C'est une Anna, c'est une Annana, une Annamite
Elle est vive, elle est charmante
C'est comme un z'oiseau qui chante
Je l'appelle ma p'tite bourgeoise
Ma Tonkiki, ma Tonkiki, ma Tonkinoise
Y en a d'autres qui m'font les doux yeux
Mais c'est elle que j'aime le mieux


1907
Ah ! Si vous vouliez de l’amour
Paroles William Burtey - Musique Vincent Scotto
Ah si vous voulez d'l'amour
Ne perdez pas un jour
Cueillez l'bonheur qui passe
Car c'est l'printemps
Profitez du moment
Allons dépêchez-vous
Ou ça n's'ra pas pour vous
V'la tout


La légende des flots bleus
Henri Christiné-Oural-Paul Dalbret
Paroles de René Le Peltier, Musique de Christiné et Dalbret
Petits enfants prenez garde aux flots bleus
Qui font semblant de se plaire à vos jeux.
Les flots berceurs font pleurer bien des yeux
Petits enfants dormez dans les flots bleus.


1908
La valse chaloupée
Lucien Boyer-Charles Dubourg
Chaque soir afin de se griser
L'ouvrière bien coiffée
Dans les bals musettes va danser
La valse chaloupée
Sous l'étreinte de son amant
Amoureuse et pâmée
Elle tourne brutalement
Voluptueusement



1909
Caroline, Caroline
Paroles Louis Benech et Vincent Telly - Musique Vincent Scotto
Caroline, Caroline, mets tes petits souliers vernis
Ta robe blanche des dimanches
Et ton grand chapeau fleuri.
Caroline, Caroline, t'arrête pas comme ça en chemin Marche plus vite, ma petite Tu vas nous faire rater le train


La valse brune
Paroles Georges Villard - Musique Georges Krier
C'est la valse brune
Des chevaliers de la lune
Que la lumière importune
Et qui recherchent un coin noir


*

Sources :

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...