vendredi 25 février 2011

Stéphane Mallarmé : Poètes en musique #5

Je pose, à mes risques esthétiquement, cette conclusion (si par quelque grâce, absente, toujours, d'un exposé, je vous amenai à la ratifier, ce serait pour moi l'honneur cherché ce soir): que la Musique et les Lettres sont la face alternative ici élargie vers l'obscur; scintillante là, avec certitude, d'un phénomène, le seul, je l'appelai l'Idée.
« La Musique et les Lettres »,
conférence donnée à Oxford, 1er mars 1894


- On a touché au vers.

La poésie de Stéphane Mallarmé (1842-1898) est hautaine, savante et hermétique jusqu'à l'abstraction.
Manifeste d'une nouvelle poétique, Crise de vers (1895) affirme une écriture de la rupture avec la représentation, la description et la narration : "Le remarquable est que, pour la première fois, au cours de l'histoire littéraire d'aucun peuple, concurremment aux grandes orgues générales et séculaires, où s'exalte, d'après un latent clavier, l'orthodoxie, quiconque avec son jeu et son ouïe individuels se peut composer un instrument, dès qu'il souffle, le frôle ou frappe avec science; en user à part et le dédier aussi à la Langue."
Cette révolution sur l'usage radical du langage trouva un puissant écho dans les avant-gardes plastiques et musicales du XXe siècle. De nombreux compositeurs modernes (Debussy, Ravel, Milhaud, Hindemith) et contemporains (Boulez, Amy, Ballif, Boucourechliev, Pesson) créèrent des pièces vocales à partir des textes de Mallarmé, ou s'inspirèrent de sa théorie poétique dans l'écriture d'oeuvres instrumentales.

Claude Debussy Placet futile par Sandrine Piau. Maurice Ravel Surgi de la croupe et du bond par Sarah Walker. Claude Debussy Apparition par Diana Damrau, Xavier De Maistre (harpe). Henri Sauguet Tristesse d’été par Jean-François Gardeil. Pierre Boulez : Improvisation I - sur Mallarmé "Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui"

Stéphane Mallarmé, La musique et les lettres, Perrin et Cie (Paris), 1895
La Musique et les lettres", conférence prononcée à Oxford le 1er mars 1894 et à Cambridge le 2 mars 1894
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113400g



Liste non-exhaustive des compositeurs ayant mis des poèmes de Stéphane Mallarmé en musique (par ordre chronologique)

Pierre de Bréville (1861-1949) Sainte

Claude Debussy (1862-1918) Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé : 1. Soupir ; 2. Placet futile ; 3. Éventail. Apparition. L'Après-Midi d'un faune

Déodat de Séverac (1872-1921) : Un rêve

Henri Büsser (1872-1973) : Rien au réveil que vous n’ayez

Maurice Ravel (1875-1937) : Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé : 1. Soupir (à Igor Strawinsky) ; 2. Placet futile (à Florent Schmitt); 3. Surgi de la croupe et du bond (à Erik Satie). Sainte

Louis Durey (1888-1979) : Six Madrigaux de Mallarmé : 1. Offert avec un verre d'eau ; 2. Départ ; 3. Jour de l'an ; 4. Eventail I ; 5. Eventail II ; 6. 1er avril 1887

Kaikhosru Shapurji Sorabji, né Leon Dudley Sorabji (1892-1988) : Apparition

Arthur Lourié (1892-2006) : Rondel

Darius Milhaud (1892-1974) : Chansons bas, opus 44 (contient : Le savetier, La marchande d’herbes aromatiques, Le cantonnier, Le marchand d’ail et d’oignons, La femme de l’ouvrier, Le vitrier, Le crieur d’imprimés, Le marchand d’habits), Deux petits airs, opus 51 (contient : Indomptablement a dû…, Quelconque une solitude…)

Paul Hindemith (1895-1963) : Hérodiade

Henri Sauguet [Jean Pierre Poupard] (1901-1989) : Renouveau ; Tristesse d’été (in six mélodies sur des poèmes symbolistes)

Claude Arrieu (1903-1990) Chansons bas

Ferenc Farkas (1905-2000) : Bel éventail (in Quatre quatrains avec 4 cordes)

Marius Flothuis (1914-2001) : Hommage à Mallarmé

Claude Ballif (1924-2004) : Un coup de dés : contre-sujet musical pour choeurs symphoniques, six percussions et un ruban sonore ; Chansons bas, opus 3

Serge Nigg (1924-2008) : Le Chant du dépossédé ; Jérôme Bosch Symphonie : d'après des notes poétiques de Stéphane Mallarmé

André Boucourechliev (1925-1997) Thrène

Michel Philippot (1925-1996) Toast funèbre [Ambiance II]

Pierre Boulez (1925-) : Pli selon pli : portrait de Mallarmé : 1. Don ; 2. Improvisation I - sur Mallarmé "Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui" ; 3. Improvisation II - sur Mallarmé "Une dentelle s'abolit" ; 4. Improvisation III - sur Mallarmé ; 5. Tombeau.
La Troisième Sonate pour piano
(est une transposition musicale du Livre mallarméen)

Michel Puig (1930-) Divagations-Mallarmé

Alain Weber (1930-) : Octuor : ["Dans ces parages du vague en quoi toute réalité se dissout" (Mallarmé)]

Yves Prin (1933-) : Action-Réflexe III

Daniel Meier (1934-2004) : Trois poèmes de Stéphane Mallarmé ; Rondeaux

Jean-Marie Morel (1934-) : Chansons en contrebas : huit pièces brèves pour contrebasse en ut et piano d'après Stéphane Mallarmé

Marcel Dortort (1935-) : Sonnet de Mallarmé

Gilbert Amy (1936-) : D'un espace déployé... ; ...D'un désastre obscur

Georges Bœuf (1937-) : Solitaire vigie (Hérodiade). Le Prophète

Renaud François (1943-) : Amies

Alain Louvier (1945-) : 4 poèmes de Mallarmé

Marc Monnet (1947-) : Siècle pierre tombeau : Miroir poétique autour de poèmes de Stéphane Mallarmé "Pour un tombeau d'Anatole"

John Borstlap (1950-) : Placet futile

Jean-Louis Dhermy (1950-) : Le phénomène futur

Frank Ferko (1950-) : 3 songs on poems of Mallarmé

Peter-Jan Wagemans (1952-) Drie Mallarmé Liederen

Christophe Havel (1956-) : La Marchande d'herbes aromatiques

Gérard Pesson (1958-) Fureur contre informe (pour un tombeau d'Anatole)

Bruno Giner (1960-) : Abolit bibelot

Patrick Burgan (1960-) : Apparitions

Brice Pauset (1965-) Symphonie III (Anima Mundi) [une interprétation du Livre de Mallarmé]

Matthias Pintscher (1971-) : Hérodiade-Fragmente

Takuya Imahori (1978-) Un Coup de dés jamais n'abolira le hasard

Sites ressources :

http://www.recmusic.org
http://www.musiquecontemporaine.fr

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merveilleuse musique que celle du Prélude à l'Après-midi d'un Faune de Debussy, d'après le poème de Mallarmé. Ravel souhaitait même que « si une musique se faisait entendre à l’entrée au Paradis, ce fût celle-ci… »

On connaît aussi la chorégraphie de Nijinsky. Mais le poème de Mallarmé, les vers, où sont-ils ? Qui les connaît ? Voici la seule mise en scène de l’Après-midi d’un Faune de Mallarmé que j’aie trouvée :

http://www.youtube.com/watch?v=Qln_f3haFoE&playnext=1&list=PL7A6E2D1651306453

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...