vendredi 1 avril 2011

Les bibliothécaires ont-ils peur de la musique écoutée par les adolescents ? : Vases communicants #5

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Ampli s'invitent mutuellement le premier vendredi du mois, chacun publiant sur le blog de l'autre. Nous donnons la parole à nos amis bibliothécaires musicaux catalans, aujourd'hui à Lorien de Loth.


Musicalement parlant, avoir à proximité de soi des adolescents ou des préadolescents, peut parfois se révéler un véritable cauchemar pour les oreilles et pour le cerveau.
Cependant, il faut être conscient qu’il est important pour eux d’être « à jour » en écoutant ce qu’ils estiment être de la musique « moderne ».

Les services d’acquisition en bibliothèques publiques reçoivent ainsi fréquemment de la part des jeunes adolescents, filles et garçons, des demandes pour acheter des titres qui parlent à leur génération. Est-il possible de mettre à profit l’attraction suscitée par cette musique, de l’utiliser comme une amorce, de s’en servir comme un élément de médiation amenant le début d’une éducation artistique et d’une culture musicale?

Il est nécessaire de définir les termes suivants :
Les préadolescents, entre 9 et 12 ans, même si l’âge est de plus en plus avancé, ces jeunes quittent peu à peu le monde de l’enfance pour celui de l’adolescence. Par de nombreux points, se sont encore des enfants.
L’amorce de la médiation : musique de qualité discutable, mais correspondant aux goûts de ces jeunes publics dont nous cherchons à éveiller la curiosité au-delà de leurs centres d’intérêt du moment. Il peut s’agir d'une musique que l’adolescent connaît et à partir de laquelle nous lui proposerons de découvrir de nouvelles musiques. [même si le terme appartient au registre marketing, on pourrait presque parler de produit d’appel.]

Bien qu’en principe toutes les musiques sont aptes à être appréciées par tous et à tout âge, les bibliothèques publiques ont pris le parti de les classer, sans doute un peu trop. Et la plus grande division s’opère sans doute en fonction de l’âge : la musique / la musique pour enfants.

La catégorie musique pour les enfants se destine à un groupe d’âge compris entre 0 et 12 / 14 ans. Il s’agit de berceuses, de comptines, de chansons pour enfants, de contes musicaux, bandes originales de films d’animations, etc.

Aujourd’hui les chaines audiovisuelles commerciales comme 40 Principales et MTV, ainsi que le tout puissant Disney Channel dictent les goûts des jeunes générations : Justin Bieber, Hannah Montana, Britney Spears, Jonas Brothers, Patito Feo [Vilain Petit Canard, une comédie musicale], Shakira, Lady Gaga. Sans oublier le Hip-Hop, qui est la musique à laquelle s’identifie le plus les nouvelles générations d’aujourd’hui. Si certains artistes sont formatés pour convenir à une audience juvénile et trouvent leur place dans une section pour enfants, la présence d’autres noms peut surprendre et apparaître déplacée : comme Black Eyed Peas et Beyonce. Tel est le paradoxe d’une musique destinée à une audience adulte, et principalement réclamée par des enfants.


J’ai récemment demandé la participation d’une préadolescente de 11 ans, pour qu’elle me donne une liste des artistes qu’elle écoute en ce moment, et qu’elle aimerait trouver en venant à la bibliothèque. Le résultat fut une liste détaillée : la crème de la crème des hits de la pop music internationale, assaisonnée de quelques doses de hip-hop bien commercial.

Ceci :


De nombreux collègues chargés des sélections et des acquisitions musicales en bibliothèques se retrouvent ainsi confrontés à plusieurs dilemmes. Des questions auxquelles je vais essayer de répondre en trois articles. Mes réponses sont ouvertes évidemment à vos commentaires.

1. Devons-nous renoncer à une partie du budget nécessaire à la constitution d’un fonds de base pour l’achat d’albums de qualité douteuse et de durée éphémère ?


2. Dans l’affirmative…. Ces albums doivent-il être classés dans les collections pour enfants ou pour adultes ? Ou doit-on créer une section distincte dédiée aux adolescents ?

2. Faut-il identifier le Hip-Hop en le classant dans un bac distinct ? Aujourd’hui les disques de hip-hop sont mélangés avec les disques de pop-rock.

___________________________________________________________________

La bibliothèque publique doit répondre aux besoins de tous les groupes d’âge.
Il est essentiel qu’elle satisfasse aux plus hautes exigences de qualité et soit adaptée aux besoins et au contexte locaux. (Manifeste de l’UNESCO sur la Bibliothèque publique)

La priorité est donnée aux titres estimés pour leur qualité et leur pérennité. Même si l’on constate que les blockbusters ont déjà des moyens de diffusion importants grâce aux réseaux commerciaux. Il est considéré que le rôle de la bibliothèque est de collecter systématiquement toutes ces parutions de manière règle générale.
(Critères de sélection du réseau des bibliothèques de la Diputació de Barcelona 2008)

Même si les critères de qualité doivent prévaloir, nous pouvons faire des concessions. Comme nous le faisons avec d’autres types de documents. Prenons, par exemple, le livre Twilight de Stephenie Meyer. En partant de cette romantique histoire de vampires adolescents, en passant par les précédentes chroniques d’Anne Rice, il est possible de proposer Dracula, le classique de Bram Stoker.




Pourquoi ne pas faire la même chose avec la musique ? C’est notre rôle d’intermédiaire, de médiateur pour la musique au sein des bibliothèques que nous devons continuer d'exercer :
  • soit in situ avec les collections physiques de la bibliothèque,
  • soit de manière virtuelle, grâce aux recommandations par notre présence sur les blogs, les sites web, et les réseaux sociaux.
Tant que notre budget le permettra et que notre conscience de bibliothécaire ne nous ferra pas trop souffrir, mon avis est que nous devons faire des concessions pour satisfaire les goûts des plus jeunes. Mais cela sans perdre un objectif : celui d'éveiller la curiosité et l’enrichissement de la culture musicale de ce public préadolescent.

A suivre...


Sur AMPLI : Vasos comunicants #5: Balada de les Dames d'un temps passat

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...