mercredi 6 juillet 2011

On a mashé sur Mozart !

En musique, le mashup est un procédé qui consiste à mélanger deux ou plusieurs titres existants afin d'en créer un nouveau. Le producteur Danger Mouse a par exemple repris les voix du Black Album du rappeur Jay-Z en les mixant à des samples de l'album blanc des Beatles, pour créer une oeuvre originale baptisée The Grey Album.
Michael Monroe, pianiste et professeur à l'Université de Boston propose sur son blog MMmusing un montage de 3 concertos pour violon et orchestre de Mozart : le n°3 en sol majeur, K.216 ; le n° 4 en ré majeur, K.218 ; le n° 5 en la majeur K.219, le mix des 3 formant le concerto 345 !



La vidéo permet de voir comment les fragments des trois oeuvres ont été ré-agencés :
  • sur le haut de l'écran, défile la partition du 3ème concerto
  • au milieu celle du 4ème concerto,
  • et en bas celle du 5ème concerto.


Comme le fait remarquer le blogueur, le concerto n°4 en ré majeur (qui a 2 dièses à la clé) sert souvent de transition pour la modulation entre le concerto n° 3 en sol majeur (une dièse) et le concerto n° 5 en La majeur (3 dièses) [voir le schéma ci-contre du cycle des quintes] .

Et Michael Monroe d'ajouter : "On dit souvent un peu méchamment que Vivaldi a écrit des centaines de fois le même concerto. Bien sûr, je ne suis pas en train de dire que Mozart a écrit trois fois de suite le même grand concerto, mais on y trouve des similitudes en particulier dans chacun des trois premiers mouvements (allegro). [...] Je me suis parfois demandé comment font les violonistes devant interpréter ces 3 oeuvres pour ne jamais trébucher accidentellement en se trompant d'univers."

Enregistrement disponible à la médiathèque de Dole :
Concerto pour violon et orchestre n° 3 en sol majeur KV 216 ; Concerto pour violon et orchestre n° 5 en la majeur KV 219 / Wolfgang Amadeus Mozart ; Anne-Sophie Mutter, vl ; Berliner Philharmoniker ; Herbert von Karajan, dir.. - Deutsche Grammophon, 1978

Concerto pour violon et orchestre No. 5 en la majeur, K. 219 ; Concerto pour violon et orchestre No. 4 en ré majeur, K. 218 ; Rondo concertant pour violon et orchestre en si bémol majeur, K. 269 / Wolfgang Amadeus Mozart ; Augustin Dumay, vl ; Sinfonia Varsovia, orch. ; Emmanuel Krivine, dir.. - EMI Classics, 1989


sources : Mozart Mashup Decoded - Mozart Mashup Medley

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est bien joli de mélanger des morceaux écrits dans des tonalités compatibles. Mais c'est trop facile.

Trop facile également d'oser présenter ça comme une œuvre intellectuelle de valeur. Cette technique a fait rigoler des générations de musiciens amateurs ; mais aujourd'hui ça ne serait plus un gag, ça serait "sérieux"...

Je vérifie une fois de plus que si les musiciens correctement formés sont très savants sur les tonalités, apparemment ils n'ont plus aucun sens du "mouvement".

Ce montage (pourquoi inventer un nouveau terme puisqu'on a déjà un mot pour ça ???) montre que le monteur n'a pas su voir les cassures de mouvement qui font que le zapping ne fonctionne pas. On part sur un élan, il est interrompu. On en attend un... il ne vient pas ! Et pour cause.

Ce serait autre chose si cette "création" procédait d'une écriture musicale "à la Mozart". Là, on verrait si ce monsieur est un "brasseur d'air" ou un vrai musicien.

Alain Cassagnau
Chef de chœur

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...