mercredi 8 février 2012

Le tam-tam, cet instrument de l'orchestre symphonique

Le député européen du Front national Bruno Gollnisch a déclaré mardi 7 février lors d'une interview diffusée sur Canal + : "je respecte beaucoup les autres civilisations mais j'ai le droit de penser que l'orchestre symphonique, c'est supérieur au tam-tam, même si le tam-tam c'est entraînant". (source : L'Express)

petit cours d'organologie...


Ceci est un tam-tam.


Un tam-tam n'est pas un membranophone, mais un gong. Cet instrument à percussion originaire de l'Asie du Sud (Java, Indonésie) et d'Asie du Sud-Est (Chine) a été intégré au sein de l'orchestre symphonique dès le début du XIXe siècle :
  • François-Joseph Gossec l'a utilisé en 1791 dans la Marche funèbre composée pour l'enterrement de Mirabeau,
  • Gaspare Spontini dans son opéra La Vestale en 1807,
  • Luigi Cherubini pour son Requiem en do mineur en 1816,
  • Gioachino Rossini dans son opéra Armida en 1817,
  • Vincenzo Bellini dans la Norma en 1831
  • Richard Wagner dans Rienzi en 1842 (un opéra de jeunesse, mais l'un des opéras préférés d'Hitler !)
  • puis Giacomo Puccini pour plusieurs de ses opéras, dont Turandot.
et au XXe siècle le tam-tam fut utilisé dans les orchestrations de Gustav Mahler, Dmitri Chostakovitch, Sergueï Rachmaninov, jusqu'à Karlheinz Stockhausen, en passant par Carl Orff, qui l’intégra à l'instrumentation de Carmina Burana (créée en 1937 à Francfort), la plus célèbre pièce composée en Allemagne nazie.
Quant au tambour, instrument membranophone, son origine remonte à 6000 ans avant J.-C. Les tambours accordés ont d'ailleurs été inventés vers le XIe siècle avant J.C. en Égypte, une grande civilisation d'Afrique du Nord.

sources :
Tam-tam - wikipédia en anglais, en français

Gong - Encyclopédia Universalis -
Tambour - Wikipédia -

1 commentaire:

Bulle Tine a dit…

Jolie mise au point, ça c'est de l'article indispensable, merci !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...