vendredi 1 juin 2012

7 chanteuses hongroises à découvrir

Vases communicants #2.6

Sur le principe des Vases Communicants, Mediamus et Hangtárnok (le blog du département musique de la bibliothèque Bródy Sándor de la ville d'Eger en Hongrie) s'invitent mutuellement chaque premier vendredi du mois, chacun publiant sur le blog de l'autre.

1. Rúzsa Magdi 

Rúzsa Magdi (de son vrai nom Rúzsa Magdolna) est née en 1985 à Kishegyes en Serbie. Sage-femme et gynécologue de formation, elle a été découverte par le show TV hongrois Megasztár, une version locale d’American Idol. Son talent naturel fit l’unanimité auprès du jury, et elle remporta l’édition 2006.

Elle a sorti son premier album intitulé Ördögi Angyal (littéralement Ange diabolique) sous le nom de Rúzsa Magdi. Le titre de l’album exprime la dualité de son personnage : elle interprète des morceaux de rock endiablé, avec des paroles lyriques chargées d’émotion. La plupart des titres ont été écrits par des auteurs compositeurs hongrois reconnus. Ördögi Angyal fut l’un des albums les plus attendus de l’hiver 2006.

Rúzsa Magdi a remporté le Prix du meilleur artiste découverte lors des Fonogram Hungarian Music Awards en février 2007. Cette récompense lui permit de participer au concours de l’Eurovision, organisé à Helsinki pour représenter la Hongrie. Elle y chanta Unsubstantial Blues, une traduction de son premier single extrait de l’album Ördögi Angyal.

Site : http://www.rmfc.hu

Discographie :
Ördögi angyal (2006)
Iránytű (2008)




2. Veronika Harcsa

Diplômée du Conservatoire de musique Liszt en 2008, Veronika Harcsa forme son premier jazzband en 2005, elle sort un premier album la même année Speak Low constitué de standards de jazz. En 2007, Speak Low sort au Japon, où il reçoit un succès critique, atteignant le top des charts de jazz vocal sur le site Tower Records.

Son deuxième album You Don’t Know It’s You réalisé en 2008 est constitué de ses propres chansons. Il remporte le même succès au Japon. En Hongrie, il devient disque de platine et obtient le prestigieux prix de l’album de jazz hongrois de l’année en 2009 lors de la soirée Fonogram. La chanson Too early extraite de l’album sera la plus jouée sur la radio MP2 en février 2008.

Le 3ème album Red Baggage remporte un succès similaire en Hongrie et au Japon, et sera suivi de 2 tournées de concerts.

Les musiciens avec qui elle joue en quartet sont Attila Blaho (piano), Zoltán Oláh (comtrebasse), Bálint Majtényi (batterie). La formation invite régulièrement le guitariste Bálint Gyémánt.

Le 4ème album du Quartet est sorti en mai 2011, Lámpafény (Lumière de lampe), il s’agit du premier album chanté en hongrois, adaptant des œuvres de poètes hongrois du 20 ème siècle.
Parallèlement à cette formation, elle est membre du groupe de musique électronique d’avant-garde Jip. Leur premier album Enter remporta le prix de l’album alternatif de l’année en 2011 aux Fonogram awards. La vidéo musicale du titre a été réalisée par Pater Sparrow.

Site : http://harcsaveronika.hu

Discographie :
Speak Low (2007)
You Don’t Know It’s You (2008)





3- Ágnes Herczku

Ágnes Herczku est une jeune chanteuse folk qui fait sensation actuellement sur la scène folk revival de Budapest. Sa belle voix et l’authenticité avec laquelle elle présente les traditions vocales du folklore d’Europe Centrale la distingue. C’est également une danseuse professionnelle, membre de la compagnie traditionnelle Honvéd de Budapest. Comme chanteuse, elle a collaboré à de nombreux projets réunissant des artistes folk et world qui ont abouti à plusieurs enregistrements.

Site : http://www.herczkuagnes.hu

Discographie :
Arany és kék szavakkal (2002)
Tüzet viszek (2012)




4. Bea Palya

Née en 1976, Beata Palya a dansé et chanté dans le groupe folklorique de son village depuis son plus jeune âge. A 16 ans, elle chante et danse dans le groupe traditionnel moldave Zurgo. Elle poursuit également l’étude de la culture musicale hongroise, en particulier de la région moldave. Elle étudie à la Faculté des Arts et à la Faculté de Folklore et de l’Ethnologie, et acquière une connaissance de l’histoire de la culture hongroise. Son mémoire traite du rapport entre musique moderne et musique traditionnelle. En parallèle, elle débute une carrière d’artiste dans la troupe Bladder Circus, avec laquelle elle monte des comédies musicales. L’une d’entre elles, The Bitter Lunatics fut jouée en 2000 au festival universitaire Passage à Nancy. En 1997, elle rejoint le groupe Kárpátia (musique traditionelle moldave) en qualité de danseuse et de chanteuse. Depuis 2003, elle enseigne également la danse folklorique aux enfants.

En Août 2000, elle fonde le groupe Folkestra avec András Monori et 5 autres musiciens. En 2001, elle donne plusieurs concerts privés. Elle est invitée au Forum des Voyages à Carqueiranne en France.
Elle rejoint le groupe Sebő, qui est le meilleur ensemble interprétant la tradition des troubadours et de la ballade hongroise. En part en tournée avec l’organiste Laszló Fassang (médaille d’or de l’improvisation, en 2002 au concours d’orgue de Calgary en 2002), avec qui elle présente une forme d’improvisation basée sur des chansons folkloriques.

A côté de son activité consacrée au folklore d’Europe centrale, elle étudie d’autres styles vocaux : celui de la période baroque, ceux de l’Inde et de la Perse, pour lesquels elle entretient beaucoup d’admiration. En hiver 2002, elle reçoit une bourse de 4 mois de l’Institut français de Budapest pour étudier la musique indienne avec Kakoli Sengupta au Patrick Moutal au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.
Elle est membre  du trio belge Daraduna avec le violonniste Bert van Laethem et l’accordéoniste Gwenaël Micault

Après avoir reçu le prix Artisjus en 2002, elle commença sa carrière officielle en solo en 2003. Sa performance scénique et la personnalité musicale sont particulièrement porteuses d’émotion.

En 2006, elle réalise la bande originale de Transylvania de Tony Gatlif et fait même plusieurs apparitions dans le film.

En 2010, à l’invitation de István Márta, Bea Palya fut l’invitée d’honneur du plus grand festival folk hongrois The Valley of Arts. L’événement fut réédité en 2011.

Des derniers temps, Bea Palya s’est engagée dans la voie d’une recherche intérieure. Elle s’intéresse au Yoga, au Mexique, à l’improvisation théâtrale…

Site : http://www.palyabea.hu

Discographie :
Ágról-ágra (2003)
Adieu les complexes (2008)




5.  Ági Szalóki

Depuis la sortie de son premier album solo Téli- nyári laboda en 2004, Ági Szalóki et son groupe interprètent des chansons traditionnelles du bassin des Carpates dans un style original.
En 2005, elle a réalisé Lament un album teinté de jazz intimiste salué par le public et par la critique, et qui a reçu le prix des labels hongrois. Elle continue sur la voie du succès en 2006 avec son 3ème album Cipity Lőrinc.

Ági chante des chansons tziganes et des textes de poètes du XXe siècles mis en musique sur des mélodies traditionnelles. La plupart de ces chansons viennent de Transylvanie, de Gyimes, et de Moldavie, qui constituent les plus intéressants et les plus authentiques conservatoires de la culture hongroise.
Ces chansons parlent d’amour et de deuil, de joie et de peine, de bonheur et de ressentiment, il s’agit d’un patrimoine de tradition orale transmis de génération en génération. Les arrangements cependant sont modernes, Ági et les musiciens qui l’accompagnent possèdent une formation classique, ils sont ouverts aux influences contemporaines et n’ont pas peur de prendre des risques. Les paroles sont retravaillées pour s’adresser au public du 21ème siècle. Les musiciens s’approprient la tradition en expérimentant librement. Le chant d’Ági vient du cœur, son chant est empreint d’une grande dignité et d’une grande sensibilité.

Site : http://szalokiagi.hu

Discographie :
Hallgató (2005)
Cipity Lőrinc (2006)





6. Bori Péterfy

Péterfy Bori est une célèbre chanteuse et actrice hongroise, la star la plus glamour de la scène underground hongroise. Elle a commencé sa carrière dans la pop music avec le groupe Amorf Ördögök formé en 2000. Un phénomène unique qui s’est fait remarqué par son approche DIY et son style pop gadget bricolé.Après la séparation de Amorf, Péterfy Bori & Love Band va encore plus loin en développant un style « bigger than life » mariant le lyrisme extravagant de la diva avec l’énergie et l’intensité de la musique punk rock.

Site : http://peterfybori.hu

Discographie:
Péterfy Bori & Love Band (2007)
Péterfy Bori & Love Band 2 (2009)





7. Ágnes Vanilla

Ágnes Vanilla (de son vrai nom Ágnes Frenyó) est une chanteuse pop, auteur-compositeur, productrice, fondatrice de l’édition musicale Culturmission, member du József Attila club et étudiante en théologie. Elle est née en 1977, elle écrivit ses premiers poèmes à 11 ans, elle écrit et compose ses chansons depuis l’âge de 15 ans. Elle a commencé à se produire en 1997.

Site : http://www.agnesmusic.hu

Discographie :
József Attila (2005)
Titkaid (2008)

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...