samedi 21 décembre 2013

Playlist décembre : 9 albums à découvrir sans attendre



Une sélection curieuse de l'actualité musicale, pour partager quelques recommandations et promouvoir de nouveaux artistes méritant une écoute attentive dans l'abondance des sorties du moment. Trêve des confiseurs oblige, la pop s'invite pour ces fêtes à tous les desserts sucrés : confite de folk, glacée de new wave, enrobée de rock, truffée d'electro, nappée de soul et servie avec sa petite cerise aigre seventies (Death).




Cate Le Bon
"Cyrk" (The Control Group, 2012)
Cate Le Bon est une chanteuse galloise, à présent installée à Los Angeles. Elle a prêté sa voix sur des albums de  Neon Neon et de Manic Street Preachers. Chantant en anglais, et aussi en gallois (comme sur l'EP Edrych yn Llygaid Ceffyl Benthyg) , Cate Le Bon possède une belle voix blanche et "hantée" et une inspiration assez grave évoquant par moment l'univers de Nico, sans être une pâle copie de l'icône diaphane. Une vraie révélation.
(folk pop inspirée)



Chromatics
"Kill for Love" (Italians do it better, 2012)
Chromatics est un groupe d'electro-pop originaire de Portland (Oregon), et formé en 2001. Le groupe est constituée de la chanteuse et musicienne (guitare, synthétiseur)  Ruth Radelet, Adam Miller (guitare, vocoder), Nat Walker (batterie, synthétiseur), et de Johnny Jewel (produceur et multi-instrumentiste). A l'origine, les Chromatics avaient un son dur et sombre hérité du post-punk et de la cold wave, leur style a évolué jusqu'à leur dernier album "Kill for love" vers des influences  synthpop-new wave-italian disco. "Tick of the Clock" figurant sur la B.O. du film Drive (2011) a contribué à les faire connaître. Johnny Jewel est aussi membre du duo Glass Candy avec la chanteuse Ida No dont les productions sont également intéressantes.
(electro-pop)



Wampire
"Curiosity" (Polyvinyl, 2013)
Wampire est un duo indie pop également originaire de Portland (Oregon) formé en 2007 par Rocky Tinder et Eric Phipps même si les musiciens jouent ensemble depuis 2001. Leur premier album Curiosity est sorti  en mai 2013, il produit par Jake Portrait, le bassiste d'Unknown Mortal Orchestra sur le label Polyvinyl (Of Montreal, The Dodos, Deerhoof)
(pop)



Blue Hawaii
"Untogether" (Arbutus Reords, 2013)
Blue Hawaii est un duo d'electro pop constitué par Raphaelle Standell-Preston, membre de Braids et Agor (Alex Cowan) appartenant à la même scène montréalaise que Grimes et Purity Ring.
(electro-dream-pop)



Violens
"True " (Slumberland, 2012)
Violens a été formé à New York en 2007 par les anciens membres de Lansing-Dreiden. Le nom du groupe est un mot valise combinant "violence" et "violins." De la formation initiale ne restent aujourd'hui que  Jorge Elbrecht (chant, guitare) qui a enregistré cette année l'EP Call to ring avec Ariel Pink, et  Iddo Arad (chant, synthétiseur). Lyrique, protéiforme, mélangeant de multiples influences pop rock issues en bonne partie des années 80 (Tears for Fears, The Cure, Duran Duran, U2), Violens ne laisse toutefois pas facilement dessiner le contour de son identité musicale.
(pop rock)



Moonface
"Julia with Blue Jeans On" (Jagjaguwar, 2013)
Spencer Krug (Moonface) est un chanteur, pianiste et auteur-compositeur canadien, hyperactif et impliqué dans de multiples formations : leader de Wolf Parade, il a travaillé aussi avec Frog Eyes, Sunset Rubdown, Swan Lake. Présenté comme "le songwriter le plus talentueux de sa génération", Moonface possède un lyrisme et une expressivité qui partage la critique en suscitant soit la dévotion, soit la moquerie. Car l'artiste se livre sans paravent, ni artifices d'arrangement et de production, dans un album brut, dépouillé, seul au piano chant, touchant, jusque dans l'emphase.
(pop piano chant)



Jonathan Wilson
"Gentle spirit" (Bella Union / Yep Roc, 2011)
Né en 1974 en Caroline du Nord, Jonathan Wilson est un chanteur, auteur-compositeur, musicien multi-instrumentiste et producteur. Pianiste et guitariste accompli, il a formé le groupe Muscadine avec Benji Hughes dans les années 90 et avec lequel il a enregistré The Ballad of Hope Nicholls sur le label Sire records. Après la séparation du groupe, Jonathan Wilson voyage à travers l'Amérique, avant de s’installer à Laurel Canyon (un quartier de Los Angeles) où il apprend les techniques d'enregistrement et devient producteur et musicien de studio pour une grande diversité d'artistes : Dawes, Erykah Badu, Elvis Costello, Jackson Browne, Will Oldham, ... En 2009, le magazine Los Angeles Times a écrit de "Jonathan Wilson qu'il était à l'épicentre de tout ce qui se passe aujourd'hui à Laurel Canyon." Jonathan Wilson vient de sortir un nouvel album en 2013 "Fanfare" chez Downtown Records.
(folk rock)



Stepkids
"Troubadour" (Stones Throw, 2013)
Originaire de Bridgeport (Connecticut) Stepkids est un trio de jazz-pop/Blue-eyed soul  composé de Tim Walsh (batterie), Jeff Gitelman (guitare), et Dan Edinberg (basse et claviers). Avant leur formation, les musiciens accompagnaient des artistes de hip-hop et de R&B comme Alicia Keys, 50 Cent, Lauryn Hill, et Pharoahe Monch. Une proximité qui explique leur présence sur le prestigieux label Stones Throw (J Dilla, MF Doom, JaylibAloe Blacc). La relève de Steely Dan pourrait bien s'appeler Stepkids.
(jazz pop)



Death
"For the Whole World to See " (Drag City, 1975)
Attention homonymes : Il ya Death... et Death. Nous ne parlons pas du groupe fondé en 1983 par Chuck Schuldiner à l'origine du genre death metal, mais d'un trio afro-américain de hard rock, chaînon manquant entre le glam rock d'Alice Cooper et des Who et le punk rock des Sex Pistols. New York Dolls, The Stooges et MC5 ne sont pas les seuls héros du protopunk, les frères David, Bobby, et Dannis Hackney ont également leur place dans la grande histoire du rock.
(glam rock, protopunk)

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...