dimanche 21 juin 2015

Playlist Juin 2015 : neuf albums à découvrir sans attendre



Une sélection curieuse de l'actualité musicale, pour partager quelques recommandations et aborder l'univers d'artistes d'aujourd'hui, émergents ou confirmés, en leur accordant une écoute patiente et attentive, dans l'abondance des sorties du moment.





Elvis Depressedly
"New Alhambra" (Run For Cover Records, 2015)
Elvis Depressedly est un groupe d'Asheville (Caroline du Nord) formé en 2011 par Mat Cothran (également leader de Coma Cinema), Delaney Mills et Mike Roberts. Déjà quatre albums à ce jour : Save the Planet Kill Yourself (2011), Mickey's Dead (2012), Holo Pleasures (2013), New Alhambra (2015).
(pop lo-fi) 



The Holydrug Couple
"Moonlust" (Sacred bones, 2015)
Formé en 2011, The Holydrug Couple est un duo de pop psyché basé à Santiago du Chili, réunissant Ives Sepúlveda et Manuel Parra. Ils puisent leur inspiration dans la musique pop française (Serge Gainsbourg, Francis Lai, Air) comme en témoigne le titre "French movie theme".
(dream pop) 



Mmoss
"Only children" (Trouble in mind, 2012)
Mmoss est un groupe de rock néo-psychédélique du New Hampshire, formé par le guitariste Douglas Tuttle et la multi-instrumentaliste (flûte, claviers) Rachel Neveu, et complété par le bassiste Justin Dearmitt et la batteur Aaron Neveu. De la vraie musique de hippies, distillée sur 2 albums "i" (2010) et Only children (2012). Après la dissolution du groupe, Douglas Tuttle a sorti un album solo Turn This Love (2014)
(pop néo-psyché) 




Natural Child
"Dancin' with Wolves" (Burger Records, 2014)
Au départ, vers 2009, Natural Child était un trio de country rock de Nashville formé par le bassiste Wez Traylor, le batteur Zack Martin, et le guitariste Seth Murray. Leur son va s'étoffer en 2013 avec l'arrivée de Benny Divine aux claviers et de Luke Schneider à la pedal steel. En dépit de leur nonchalance affichée, les enfants naturels de Neil Young et de JJ Cale ont déjà 5 albums à leur actif : 1971 (2011), For The Love Of The Game  (2012), Hard In Heaven (2012), Live In Birmingham (2013), Dancin' With Wolves (2014).
(country rock) 




Jessica Pratt
"On Your Own Love Again" (Drag City, 2015)
Née en 1987 cette chanteuse californienne a assimilée tout un pan du folk intimiste et hippisant des années 60 (Joni Mitchell, David Crosby, Nick Drake, Joan Baez) Si la voix de Jessica Pratt est un peu fluette, ses compositions ne manquent pas de constistance, au fil de ses deux premiers albums mélancoliques et envoûtants :  Jessica Prat (2012), On your own love again (2015).
(folk pop) 




American Wrestlers
"American Wrestlers" (Fat Possum, 2015)
American Wrestlers est un one-man band, c'est le projet pop lo-fi de Gary Mc Clure, musicien écossais originaire de Glasgow, installé depuis la fin des années 90 à Manchester. Dans les années 2000, il forme le groupe Working for a Nuclear Free City avec Phil Kay. Dans les années 2010, il rencontre une étudiante américaine qu'il épouse et qu'il rejoint à St Louis (Missouri). Après  un 1er album autoproduit mis en ligne sur Bandcamp, il est signé par Fat Possum. 
(pop lo-fi) 




Pale Blue
"The Past We Leave Behind" (Captured Tracks, 2014)
Pale Blue résulte de la collaboration de Mike Simonetti, co-fondateur du label Italians Do It Better (Chromatics, Glass Candy) avec la chanteuse Elizabeth Wight, du duo de LA Silver Hand.
(dream pop, ambiant techno) 




Cave
"Threace" (Drag City, 2013)
Ce groupe de rock psychédélique instrumental basé à Chicago, s'est formé en 2006 à Columbia (Missouri) avec Rotten Milk (Lait fermenté) aux claviers, Cooper Crain aux guitares et à l'orgue, Dan Browning à la basse et Rex McMurrya à la batterie.  Leur musique, qui invite à la transe, se diffuse sur de longues plages de 8 à 10 minutes, et emprunte autant au kraut rock (Can, Faust) qu'afro jazz (Fela Kuti), et se déploie déjà sur quatre albums : Hunt Like Devil/Jamz (2006), Psychic Psummer (2009), Neverendless (2011), Threace (2013).
(rock instrumental) 




Jeans Wilder
"Totally" (Everloving, 2012)
Jeans Wilder est le projet d'Andrew Caddick (ex-Fantastic Magic) basé à San Diego (Californie). Surf rock minimal et alangui irradiant ses .réverbérations de voix et de guitares, comme un soleil du soir, ses reflets sur la mer. Lente brûlure. 
(surf pop lo-fi) 

jeudi 4 juin 2015

Classical meets bicycle : 16 compositeurs classiques et contemporains inspirés par la bicyclette

Du 6 au 10 juin 2015, plus de 50 bibliothécaires français, belges, allemands, suisses, finlandais et suédois vont découvrir les paysages, les bibliothèques et les publics de Suisse et d’Alsace. Ils partiront de Bâle pour rejoindre Strasbourg, où se déroulera le prochain congrès de l’ABF (Association des Bibliothécaires Français). Il s'agit de Cyclo-Biblio, l'édition locale de Cycling for libraries, une conférence internationale à vélo pour les bibliothécaires et les passionnés de bibliothèques dont le but est la promotion des bibliothèques, de leurs nouveaux designs et services innovants.


En soutien à cette manifestation, voici une balade musicale dédiée aux compositeurs classiques et contemporains et à leur petit vélo dans la tête.
Faut-il le rappeler, les compositeurs ne sont pas que purs esprits à l'écoute de l'harmonie des sphères célestes. Dès la commercialisation des premiers vélocipèdes à pédales par « la Maison Michaux » en 1867, nombre d'entre eux ont montré qu'ils aimaient à l'occasion mettre le nez dans le cintre et la tête dans guidon. 
Certains compositeurs ont ainsi dédié une oeuvre à la bicyclette, d'autres l'ont enfourchée allègrement pour quérir l’inspiration au détour des chemins, les plus avant-gardistes l’appréhendant comme un instrument à part entière.


Frank Zappa jouant de la bicyclette,
 dans l'émission TV The Steve Allen Show (1963)



1. Josef Strauss (1827-1870)
Dans la famille viennoise des Strauss, il y a le père Johann Strauss I, compositeur de la Marche de Radetzky, le frère de Johann Strauss II, avec son Beau Danube bleu, sa Chauve-Souris et son Baron Tsigane,  et l'autre frère, Josef Strauss. Ce dernier, qui avait une formation d’architecte et de d’ingénieur, fabriqua d'alleurs l’une des premières machines nettoyeuses de rue. Aussi féru de technologie que de musique, il composa une valse intitulée  Geheimne Anziehungskräfte (Dynamiden) [Les mystérieux pouvoirs du magnétisme]. Et parmi les 150 polkas qu’il écrivit, il en dédia une au Velocipede (Polka schnell, Op. 259) en 1869.





2. Ernest Chausson (1855-1899)
Cet élève de Jules Massenet, et de César Franck, fervent wagnérien, proche de Vincent d’Indy, d'Henri Duparc et de Claude Debussy, décéda au faîte de sa renommée, à l’âge de 44 ans d’un choc à la tête lors d'un accident de vélo. Moins élégant que le chapeau, le casque démontra depuis qu'il est plus efficace pour la protection du cycliste en balade.




3. Edward Elgar (1857-1934)
Le compositeur anglais, à la fière moustache en guidon de vélo est resté célèbre pour Pomp and Circumstance (attention ici Pomp est un faux ami, a le sens de faste et de solennité, cf. un accueil en grande pompe).
Elgar pratiqua le cyclisme dès son adolescence. Et lorsqu’il fut anobli en 1904, il parcourût 50 miles sur vélo modèle “Royal Sunbeam” pour annoncer à son père la bonne nouvelle. Il aimait chercher l’inspiration en parcourant les collines de Malvern (à l'ouest de l’Angleterre) sur son vélo qu’il avait surnommé Mister Phoebus. La passion d'Elgar pour la bicyclette est commémorée par une fresque sur le mur de sa maison natale, devenue musée à Lower Broadheath, Comté de Worcestershire.

 


4. Gustav Mahler (1860-1911)
Le grand compositeur autrichien aimait le sport et l'exercice, il pratiquait la natation, les randonnées en montagne, l'aviron, ... et la bicyclette. Seule la bicyclette, affirmait-il, (ce qui de prime abord peut paraître paradoxal), parvenait à le soulager des crises hémorroïdaires dont il souffrait de manière chronique.
Il semble que je sois né pour le vélo”. Une passion dangereuse : une chute à vélo failli lui coûter la vie en 1897.




5. Alexandre Gretchaninov (1864-1956) 
Ce compositeur russe, récompensé par le Tsar Nicolas II, quitta la Russie pour Paris après la Révolution, puis parti s'installer aux Etats-Unis en 1929. Il composa une pièce pour piano de 39 secondes, intitulée Promenade à bicyclette.





6. Umberto Giordano (1867-1948)
L’argument de son opéra en 3 actes Fédora créé à Milan en 1897, d’après une pièce que Victorien Sardou avait écrit pour Sarah Bernhardt. L'intrigue policière et mélodramatique qui se déroule dans le grand monde, contient une scène où Olga et Loris partent en balade en vélo, et une “bicycle aria” au 3ème acte :
OLGA (désabusée)
Sempre lo stesso verde! 
sempre l'azzurro istesso! 
gli stessi agnelli candidi! 
gli stessi bimbi sudici!
la sinfonia dei grilli,
il regno delle mosche! 
Cugino, grazie! 
Basta...
LORIS
Anche la bicicletta?
(... source)

7. Ralph Vaughan Williams (1872-1968) 
Le compositeur britannique collecta des chants traditionnels en sillonnant la campagne sur sa bicyclette. Son épouse, la poétesse Ursula Vaughan Williams témoigne : "des cahiers et des bicyclettes voilà se qui constituaient le matériel de base de l'expédition… il fallait la capacité d'engager le contact avec les personnes âgées dont le souvenir des chansons et le plaisir de les chanter étaient encore bien vivants, et aussi la capacité de boire allègrement des bières dans les pubs, là où l’on avait une chance de retrouver bon nombre de ces chanteurs". (source)  Dans une lettre à son cousin Ralph Wedgwood, Vaughan Williams évoque les villégiatures de campagne propices au travail de composer : on devait y trouver de bonnes pistes cyclables, de la bonne nourriture, des commodités comme une salle de bain, et des magasins à proximité où on puisse faire réparer son vélo. (source)




8. Gustav Holst (1874-1934)
En 1908, le célèbre compositeurs de Planètes, reçu l'ordre de son médecin de faire un séjour dans un pays chaud, afin d'y soigner son asthme et sa dépression. Gustav Holst partit ainsi 4 semaines en Algérie, où il fit une randonnée en vélo dans le Sahara. Ce voyage, et la découverte du folklore musical local lui inspirèrent la suite symphonique pour grand orchestre, en 3 mouvements, en Mi mineur Beni Mora.




9. Stanislaus Elliot
Ce compositeur britannique, presque oublié, composa en 1881 The Bicycle Sonata for the Pianoforte. L’oeuvre ne semble pas avoir été enregistrée. Une lacune peut-être à combler si on en croit la critique parue  dans l’édition de mars 1881 du Monthly Musical Record : "La sonate Bicyclette comme musique est loin d’être mauvaise, elle est bien écrite, et satisfait tout à fait à toutes les conditions attendues d’une sonate. Il y a quatre mouvements. La première, Allegro, représente la première tentative du cycliste; L'Andante décrit "sa déception et son retour;" Le scherzo, sa deuxième tentative; et le rondeau final, le succès final." (source)

10. Percy Grainger (1882-1961)
Chausson ne fut le pas le seul compositeur à faire la douloureuse expérience des dangers de la bicyclette. Dans une bien moindre mesure, Percy Grainger, compositeur d’origine australienne, qui suivit les cours de Busoni à Berlin, puis se lia d’amitié avec Edvard Grieg à Londres, avant d'immigrer à New York avant la 1ère guerre mondiale, se sectionna un bout de doigt en bricolant sa chaîne de vélo, un petit accident qui toutefois n’affecta pas sa carrière de pianiste concertiste. Egalement peintre, l'artiste n'hésita pas à choisir sa bicyclette comme modèle pour réaliser une aquarelle. L'amour pardonne tout. 
Bicycle belonging to artist / Percy Grainger (1897). (source)




















11. Mauricio Kagel (1931-2008)
Ce passionnant compositeur, d’origine argentine, s’installa à Cologne vers 1957 pour y mener de ses expérimentations électro-acoustiques en lien avec le théâtre et la création radiophonique. Il fut en relation avec l'avant-garde musicale de son temps : LigetiBoulezBerioStockhausen. En 1996, il créé Eine Brise (Une brise), une pièce pour 111 cyclistes circulant en peloton et faisant tinter leur sonnette. driiing ! driiing !



12. Frank Zappa (1940-1993)
Edgar Varèse, l'un des pionniers de la musique concrète avec Ionisation (1929) exerça une influence déterminante sur la formation musicale de Zappa. En 1963, le jeune Zappa, venu sur un plateau de télévision pour la promotion de la bande-son du film The World's Greatest Sinner,  interprète un "bicycle concerto", soufflant dans le guidon, tapant sur les rayons avec des baguettes, utilisant un archet, etc.



13. Richard Lerman (1944- )
Le compositeur californien Richard Lerman pionnier du field recording, composa en 1977 Travelon Gamelon, une oeuvre où les vélos étaient joués comme des instruments amplifiés. Des microphones étaient placés dans le cadre de vélos, les interprètes frappant les rayons avec des baguettes, comme avec un métallophone. L’intention est de sonner comme les orchestres de gamelan d’Asie du Sud Est.  En 1982, l’artiste enregistra l'oeuvre sur un disque Travelon Gamelon: Music for Bicycles édité chez Smithsonian Folkways, album sur lequel on trouve aussi une "Promenade Version" enregistrée dans les rues de Boston et d’Amsterdam.




14. Godfried-Willem Raes (1952- ) 
La symphonie n° 2 Singing Bicycles (1976) du compositeur belge Godfried-Willem Raes requière au minimum 12 cyclistes. Chaque vélo est équipé d'une dynamo relié à un petit haut-parleur, et d'un tuyau en PVC. La longueur de chaque tube est calculée pour produire une échelle musicale spécifique. (fiche technique ici)



15. Johnnyrandom
Dans la prolongement du travail de Zappa et de Lerman, Johnnyranndon alias Flip Baber, compositeur de San Francisco de musique concrète a réorchestré le thème de La danse de la fée dragée de la suite Casse-Noisette de Tchaïkovski avec des sons produits à partir d'un vélo. (source). Sa pièce Bespoken explore également le potentiel des sons générés par les bicyclettes et de leurs composants (source).


16. Nick Fells
Compositeur et enseignant-chercheur à l’Université de Glasgow, Nick Fells composa en 2014, Ps[c]yched pour bicyclette et quatuor à cordes. Le Coull Quartet alternant entre leurs instruments à cordes et les rayons, roues, pédales, de leurs bicyclettes. (source)
Nick Fells et le Coull Quartet - stv Glasgow


Autres œuvres inspirées par la bicyclette

Francis Poulenc (1899-1963) : Promenades, 10 mouvements. IX. à bicyclettes
William Walton (1902-1983) : A Wartime Sketchbook. No. 2. Bicycle-chase
William Alwyn (1905-1985) - Bicycle Ride
 Harold Arlen (1905-1986) : Bicycle Music
Jean  Coulthard (1908-2000) : Bicycle Parade
Sidney Torch (1908-1990) : Bicycle Belles
Bernard Herrmann (1911-1975) : “Le rideau déchiré” (Torn curtain) (1966) : musique du film d’Alfred Hitchcock - Séquence “The bicycles”
Paul Ramsier (1937- ) : Bicycle
Reiner Schürmann (1941-1993) : 6 Studies of Francis Bacon. No. 5. George and the Bicycle
Buffó Rigó Sándor (1949-2014) : Bicikli csardas, g-moll friss (Bicycle Csardas Friss in G Minor)
Ge Gan-Ru (1954- ) : Part I: My Childhood: III. Bicycle Music
Dominique Probst (1954- ) : L’île de Lumière. II. Adagio, "Bicycling in the salt marches"
Benjamin Britten (1913-1976) :  No. 2. Going Down Hill on a Bicycle (A Boy's Song)
Michael Hopkins : The Great Bicycle Race
Vanessa Tomlinson : Bicycle Groove


Sources et références
Brian Wise, "12 Composers Who Were Inspired (or Injured!) by Bicycles", WQXR ,01/05/2015
Rob Weinberg, "Ten times when classical music was inspired by bikes", Classic.fr, 03/09/2014
Andrew Horrall, "Popular Culture in London C.1890-1918: The Transformation of Entertainment. - Manchester University Press, 2001


dimanche 31 mai 2015

Revue de presse : Mai 2015

Culture et actualité musicale




Edition phonographique

Musique numérique

Streaming musical

Droits d'auteur

Politique culturelle

jeudi 7 mai 2015

Playlist Mai 2015 : neuf albums à découvrir sans attendre



Une sélection curieuse de l'actualité musicale, pour partager quelques recommandations et aborder l'univers d'artistes d'aujourd'hui, émergents ou confirmés, en leur accordant une écoute patiente et attentive, dans l'abondance des sorties du moment.





Ava Luna
"Infinite House" (Western Vinyl, 2015)
Ava Luna est une formation de pop néo-soul basée à Brooklyn (NYC) fondée à la fin des années 2000 par Carlos Hernandez, Julian Fader et Nathan Tompkins. La formation, à géométrie variable, qui s'étoffa un temps jusqu'à prendre la forme d'un septet, compte aujourd'hui 5 musiciens : Carlos Hernandez (chant, guitare), Julian Fader (batterie), Ethan Bassford (basse), Rebecca Kauffman (guitare, chant), Felicia Douglass (synthés, chant). Ava Luna a déjà réalisé 1 EP Service (2010) et 4 albums 3rd Avenue Island (2009), Ice Level (2012), Electric Balloon  (2014), Infinite House (2015) et a joué en 1ère partie de Twin Sister.
Si vous vouez un culte à Steely Dan, ou si vous appréciez l'actuelle scène néo-soul (The Stepkids, Silk Rhodes,  The Internet, Twin Sister), vous avez tout intérêt à retenir le nom d'Ava Luna. c'est le conseil du mois !
(pop néo-soul expérimentale) 





Palmbomen
"Night Flight Europa" (NON records, 2013)
Palmbomen (Palmiers en néerlandais) est le nom d'artiste de Kai Hugo, un musicien hollandais longtemps basé à Amsterdam,  aujourd'hui installé en Californie. Son style singulier intègre autant la techno minimale d'inspiration krautrock (K/Cluster, Tangerine Dream, Kraftwerk), et l'electro dub tropical que l'italo disco. Début mars 2015, Kai Hugo a sorti un 2ème album Palmbomen II sur Beats In Space Records, le label du DJ new Yorkais, Tim Sweeney.
(electro lo-fi) 



Fort Romeau
"Insides" (Ghostly International, 2015)
Fort Romeau est le projet de Mike Greene, un producteur de musique électronique originaire du Sud de Londres.  Insides est son 2ème album, après Kingdoms (2012). Les longues plages d'Insides (entre 6 et 14 minutes) se traversent comme on parcourt le paysage monotone des autoroutes, l'espace se déployant dans une pulsation constante et hypnotique. 
(deep house) 




Fenster
"The Pink Caves" (Morr Music, 2014)
Fenster était à son origine, vers 2010, un duo formé à Berlin par  la chanteuse new-yorkaise JJ Weihl et le berlinois Jonathan Jarzyna, avant d'intégrer le français Rémi Letournelle et Lucas Chantre. Leur premier enregistrement Oh Canyon / White to Red (2011) rencontre l’intérêt du label  Morr Music (Lali Puna, The Notwist) , chez qui ils signent leur premier album Bones (2012). The Pink Caves, dont la musique morne et mélancolique, entre Portishead, Beach House ou Broadcast,  évoque les troubles climats lynchiens, est produit par Tadklimp (Thomas Chousos).
(dream pop) 




Faith Healer
"Cosmic Troubles" (Mint, 2015)
Faith Healer (Guérisseur) est un duo d'Edmonton (Canada) formé par la chanteuse Jessica Jalbert et Renny Wilson. Jessica Jalbert a édité un album solo Brother Loyola sur le label Old Ugly Recording Co en 2011, elle a fait partie du trio de rock garage Tee Tahs, et  de Punk Explosion, le groupe de Renny Wilson. De son côté, Renny Wilson a aussi réalisé un album solo : Sugarglider (Mint, 2013). 
(pop néo psyché) 




Ilyas Ahmed
"I Am All Your Own" (Immune, 2015)
Né au Pakistan, Ilyas Ahmed a grandi dans le New Jersey et réside aujourd'hui à Portland (Oregon). Depuis 2005, il a déjà réalisé 9 albums Between Two Skies (2005), Naqi (2006), Yahan Dur Wahan (2006), Century Of Moonlight ‎(2006), The Vertigo Of Dawn  (2008), Towards The Night  (2008), Goner ‎(2009), With Endless Fire (2012) et I am all your own. Recueillement - contemplation - intensité. Une inspiration chamanique dépouillée, loin d'un patchwork new age mêlant cristaux, clochettes et patchouli.
(folk ambiant / post rock) 




Etiquette
"Reminisce" (Hand Drawn Dracula, 2015)
Etiquette est un duo canadien formé par Graham Walsh et Julie Fader, Graham Walsh est un des membres fondateurs du groupe electro rock Holy Fuck, il a travaillé sur la production et l'ingénierie des albums de Metz, Viet, et Alvvays. Julie Fader a enregistré un album en 2009 Outside In ‎sous son nom.  2009. Au sein d'EtiquetteJulie Fader apporte l'écriture et la composition et Graham Walsh prend en charge la mise en son. 
(dream pop) 




Thee Oh Sees
"Drop" (Castle Face, 2014)
Thee Oh Sees est bien sans conteste l'un des meilleurs groupes de psyché rock garage actuels. Le groupe de San Francisco fondé  en 1997 par le guitariste John Dwyer s'appela d'abord OCS (abréviation de Orinoka Crash Suite ou de Orange County Sound). Le groupe sortira 4 albums  sous ce sigle : 34 Reasons Why Life Goes On Without You / 18 Reasons To Love Your Hater To Death (2003), 2 (2004), Songs about Death and Dying (2004), Get Stoved (2005). Puis sous le nom d'abord de The Oh Sees, et enfin de Thee Of Sees le groupe poursuivra, à coulée continue, sa prolifique production, à raison de 1 à 2 albums par an : The Cool Death of Island Raiders (2006), Sucks Blood (2007), The Master's Bedroom is Worth Spending a Night In (2008), Help (2009), Dog Poison (2009), Warm Slime (2010), Castlemania (2011), Carrion Crawler/ The Dream (2011), Putrifiers II (2012), Floating Coffin (2013),  Drop (2014)... et la sortie de leur prochain album : Mutilator Defeated At Last est programmée pour le 26 mai... à suivre donc en essayant de tenir leur rythme...
(rock garage psychédélique) 




Lieutenant
"If I Kill This Thing We're All Going to Eat for a Week" (Dine Alone, 2015)
Lieutenant est le projet solo du musicien californien Nate Mendel, également bassiste de Foo Fighters et de Sunny Day Real Estate.
(pop/rock) 

vendredi 1 mai 2015

Revue de presse : Avril 2015



Culture musicale




The Breathing Effect "Cold Meteor Showers"

Musique numérique

Vers la fin du streaming gratuit ?

Industrie discographique

Passion Vinyles

Métadonnées

Haute-Résolution

Pratiques culturelles

Education et culture musicale

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...