10 octobre 2021

Le capharnaüm #89 : Les philosophes grecs et allemands – j’adore ces foutaises.

These days I read a lot. In the winter there’s not much else to do on the Côte d’Azur. The Greek and the German philosophers—I love that crap. I can’t see the point of reading a book by someone who’s dumber than you are, which accounts for most modern fiction, in my humble opinion. Plato talks about something called anamnesis, which is when something long forgotten comes to the surface of a man’s consciousness. Now, I’ll admit that just sounds like a fancy word for remembering something, but actually it’s more than that because, with remembering, it’s not necessary to have forgotten anything, which makes for a subtle distinction. That’s what cinema does. It brings long-forgotten things to the surface. When you’re least expecting it, too—which is how you come to walk out of a pretty bad film in La Ciotat with tears streaming down your face.
Philip Kerr, The Lady from Zagreb, Quercus, 2015



Ces jours-ci, je lis beaucoup. L’hiver, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire sur la Côte d’Azur. Les philosophes grecs et allemands – j’adore ces foutaises. Je ne vois pas l’intérêt de lire un livre écrit par quelqu’un de plus idiot que soi, ce qui englobe les trois quarts de la fiction moderne. Platon parle de ce qu’il appelle l’anamnesis : quand une chose depuis longtemps oubliée remonte à la surface de la conscience. Bon, j’admets que ça paraît un bien grand mot pour désigner le souvenir, sauf qu’en réalité il s’agit de plus que ça, parce qu’avec le souvenir il n’est pas nécessaire d’avoir oublié quoi que ce soit, ce qui introduit une distinction subtile. C’est ce que fait le cinéma. Il ramène des choses à la surface. Lorsque vous vous y attendez le moins, de surcroît, ce qui explique que vous sortiez le visage en larmes après avoir vu un navet à La Ciotat.
Philip Kerr, La Dame de Zagreb, trad. de Philippe Bonnet, Le Masque, 2016



Diane Dufresne - Les hauts et les bas d'une hôtesse de l'air


Album : Sur La Même Longueur D'Ondes, Kébec-Disc, 1975


Charlie Parker & Dizzy Gillespie - Hot House


DuMont Television, 24 février 1952
C'est la seule archive filmique de Charlie Parker (1920-1955) jouant en live. Un enregistrement historique réalisé par le réseau de télévision DuMont en 1952. La performance est précédée d'une remise de prix décernés par le magazine Down Beat : meilleur saxophoniste alto de l'année 1951 pour Charlie Parker et meilleur trompettiste de tous les temps pour Dizzy Gillespie. Le quintette est complété par Sandy Block à la contrebasse, Charlie Smith à la batterie et Dick Hyman au piano.


Frank Zappa and The Mothers Of Invention - Inca Roads (A Token Of His Extreme)


Enregistré en août 1974 par la chaîne de TV publique KCET à Hollywood
Frank Zappa : guitare, percussion, chant ; George Duke : claviers, tambourin, chant ; Napoleon Murphy Brock : saxophone, chant ; Ruth Underwood : percussions ; Tom Fowler : basse ; Chester Thompson : batterie
Album : Frank Zappa And The Mothers Of Invention – One Size Fits All, Discreet 1975



Hatfield And The North - Nan True's Hole / Big Jobs / Going Up To People And Tinkling


Enregistrement live aux studios du Château d'Hérouville en septembre 1973, diffusion dans l'émission Rockenstock en 1974 (source Discogs)
Richard Sinclair : basse, chant ; Pip Pyle, batterie ; Dave Stewart : claviers ; Phil Miller : guitare
album studio : Hatfield And The North - Virgin, 1973



Hubert-Félix Thiéfaine - Rock autopsie


Diffusion TV : Samedi entre nous - 28 février 1981 - France Régions 3 Besançon
avec Claude Mairet : guitare, Tony Carbonare : basse, Jean-Paul Simonin : batterie, Jean-Pierre Robert, guitare, Gilles Küsmérück : claviers
Album : Autorisation de délirer - Sterne, 1979

18 septembre 2021

Automne 2021 : neuf albums à découvrir


Une sélection curieuse de l'actualité musicale, pour partager quelques recommandations et aborder l'univers d'artistes d'aujourd'hui, émergents ou confirmés, en leur accordant une écoute patiente et attentive, dans l'abondance des sorties du moment.




Abram Shook

"Velvet Teeth" (Sun Dream Love Records, 2021)
Abram Shook, chanteur et multi-instrumentiste, installé à Austin Texas, bricole une pop ouvragée et rêveuse autour de la nostalgie d'une Californie  mythifiée, où il a grandi. Velvet Teeth, son cinquième album, 2 ans après l'excellent The Neon Machin,  a été réalisé avec la participation de 2 musiciennes d'Austin : Emily Cross, et Lauryn Gould au chant.
[allmusic, discogs, bandcamp]
(pop R&B lo-fi)




The Twilite Tone

"The Clearing" (Stones Throw, 2020)
Anthony Khan, dj, chanteur,  et musicien de Chicago travaille comme producteur depuis le début des années 90 avec Gorillaz, Kayne West, Gilles Peterson, John Legend, My Brightest Diamond et en particulier avec Common. The Clearing est son 1er album solo, mélange d'électro-funk, d'house et de hip-hop instrumental, avec DJ Spinna aux manettes d'ingénieur de mastering. 
[allmusic, discogs, bandcamp]
(hip-hop house)



Thomas Fehlmann

"Böser Herbst" (Kompakt, 2021)
Producteur-compositeur de musique électronique né à Zurich en 1957, vivant à Berlin. Membre, dans les années 80, du groupe post-punk Palais Schaumburg emblématique de la Neue Deutsche Welle (nouvelle vague allemande), aux côtés de Moritz von Oswald. Dans les années 90, il intègre le groupe londonien d'ambiant house The Orb, et participe à la réunion de FFWD (avec Robert Fripp et Kris Weston, et Dr. Alex Paterson). En 1988, il fonde le label Teutonic Beats, qui publiera notamment Wolfgang Voigt, futur créateur du label Kompakt. Dans la continuité de 1929 - Das Jahr Babylon (2018), Böser Herbst a été produit comme BO pour le documentaire réalisé par Matthias Luthardt, Herbst 1929, Schatten Über Babylon, offrant un aperçu historique de la troisième saison de la série télévisée Babylon Berlin
(electro ambient)



Thundercat

"It Is What It Is" (Brainfeeder, 2020)
Fils de Ronald Bruner Sr. (batteur des Temptations et de Diana Ross) et fils spirituel de Stanley Clarke, et de Jaco Pastorius, Stephen Bruner aka Thundercat, est un bassiste de renom, né à Los Angeles en 1984. Depuis plus de 15 ans, il multiplie  les collaborations avec la crème de la scène hip-hop R& B : Kendrick Lamar, Erykah Badu, Flying LotusKamasi Washington, Mac Miller, Anderson .Paak, The Internet, ... It is what it is est son 4ème album réalisé avec la participation de Kamasi Washington, Flying Lotus, Steve Arrington,Ty Dolla $ign, ... La vraie classe californienne, tonnerre de chat !
(electric jazz, fusion, funk)




Gui Boratto

"Backstage - Live" (Kompakt, 2020)
Producteur et compositeur de musique électronique né à Sao Paulo en 1974, Gui Boratto a débuté dans le secteur de la publicité, puis a travaillé pour des majors et différents labels (EMI, BMG, ...) avec Steel Pulse, Gal Costa, Garth Brooks et remixe Pet Shop Boys, Goldfrapp, Moby, Massive Attack. En 2007 il rejoint le label Kompakt avec son 2ème album Chromophobia. Rien à voir avec un live de David Guetta à Miami, Backstage a été enregistré en juin 2020 en plein confinement dans son studio de Sao Paulo. Quelques titres (This is not the end, Wake up, Beautiful life) avec la voix de Luciana Villanova,son épouse sonnent même résolument dance synth-pop (New Order, Chromatics)
[allmusic, discogs, bandcamp]
(techno house)




James Elkington

"Ever-Roving Eye" (Paradise Of Bachelors, 2020)
Chanteur et guitariste d'origine anglaise, installé à Chicago, influencé par le folk progressif britannique des années 60 et 70 (Davy Graham, Fairport Convention, Bert Jansch, John Martyn). Virtuose de la guitare finger-picking, James Elkington enchaine les collaborations et les side-projects ; en duo avec Nathan Salsburg, mais aussi avec Joan Shelley, Steve Gunn, Laetitia Sadier (Stereolab), Douglas McCombs (Tortoise),  Jeff Tweedy (Wilco), avec un de ses maîtres et idoles Richard Thompson (Fairport Convention). Ever-Roving Eye a été enregistré à Chicago, dans le studio de Wilco avec Nick Macri à la contrebasse et et Spencer Tweedy (le fils du père) à la batterie. 
[allmusic, discogs, bandcamp]
(folk jazz)



Suzanne Kraft
"About You" (Melody As Truth, 2021)
DJ et producteur de musique électronique, Diego Herrera aka Suzanne Kraft, est natif de Los Angeles. ancien membre du groupe de disco house The Pharaohs, aujourd'hui installé à Amsterdam, un album de soft bedroom pop chantant et inspiré. Probablement une des pépites de 2021.
(dream pop lo-fi)



Luke Abbott
"Translate" (Border Community, 2020)
Musicien électro anglais originaire du Norfolk. Translate est son 3eme album solo après Holkham Drones (2010) et Wysing Forest (2014). Dans l'intervalle, il a réalisé 2 musiques de film Music For A Flat Landscape: Official Soundtrack To The GoobMusic From The Edge Of An Island et a joué au sein du trio de jazz improvisé Szun Waves avec Jack Wyllie (saxophone) et Laurence Pike  (batterie). Translate, réalisé avec la complicité de son ami James Holden,  s'inscrit dans cette démarche d'improvisation et de spontanéité : "J'ai toujours été intéressé à essayer de capturer la spontanéité dans la musique – il y a un moment d'excitation lorsque vous faites quelque chose pour la première fois où c'est totalement frais et nouveau, et c'est ce moment que je veux enregistrer".
[allmusicdiscogsbandcamp]
(électro)




Nathan Salsburg
"Psalms" (No Quarter, 2021)
Guitariste folk installé à Louisville (Kentucky), Nathan Salsburg accompagne Joan Shelley, James Elkington, Bonnie "Prince" Billy, tout travaillant sur ses propres albums instrumentaux de guitare finger-picking. Editeur, Nathan Salsburg est également conservateur des archives numériques d'Alan Lomax au sein de l'ACE (Association for Cultural Equity)
Psalms est une collection psaumes hébreux mis en musique et arrangés entre 2016 et 2019, et enregistrés au cours de l'année 2020. Le projet est né d'un désir d'une sorte d'engagement juif , qui a pris forme dans la pratique irrégulière d'ouvrir un Livre des Psaumes bilingue au hasard, (je ne parle pas et je ne peux que lire l'hébreu de manière hésitante) à la recherche de passages qui résonnaient conceptuellement et émotionnellement, et rythmiquement. En les recopiant, j'ai travaillé pour les intégrer à de nouvelles mélodies avec l'intention de les rendre chantables. Les neuf fragments de psaumes qui composent cet enregistrement sont ceux que je considère comme les efforts les plus réussis, j'entends par là les plus agréables à chanter et à jouer. Mon apprentissage et ma formation à la musique juive ont été collectives et participatives, à la synagogue et au camp d'été dans les années 80 et au début des années 90, où le répertoire était chargée de « nusach (liturgie) américain ». (source)
[allmusicdiscogsbandcamp]
(folk)

08 août 2021

Even Baby Earworms Started Small [playlist]

Les bébés vers d'oreille aussi ont commencé petits (Earworms #4)
Auch Ohrwürmerbabys haben klein angefangen



minimal techno - left-field house - electronic music - microhouse - club/dance - ambient techno - space age pop - house - techno - experimental techno - post-disco - soul funk - kraut rock - experimental electronic

  1. Matias Aguayo "Pikin" - Support Alien Invasion - Crammed Discs (2019)
  2. The Twilite Tone "Do It Properly" - The Clearing - Stones Throw Records (2020)
  3. Matthew Dear "Hikers Y" - Preacher's Sigh & Potion: Lost Album - Ghostly International (2021)
  4. Gui Boratto "Forgotten" - Pentagram - Kompakt (2018)
  5. Isolée "Pictureloved" - We Hare Monster - Playhouse (2006)
  6. Perrey & Kingsley "Cosmic Ballad" - The In Sound From Way Out! - Vanguard (1966)
  7. Rebolledo "Guerrero" - Guerrero (EP) - Cómeme (2009)
  8. Justus Köhncke "Tilda" - Safe And Sound - Kompakt (2008)
  9. Daniel Maloso "Coliseos" - Hijos de José (EP) - Cómeme (2011)
  10. Akufen "My Way" - My Way - Force Inc. Music Works (2002)"
  11. Suzanne Kraft "Blush" - About you - Melody As Truth (2021)
  12. Bottin "Horror Disco" - Horror Disco - Bear Funk (2009)
  13. Console "My Dogs Eats Beats" - Rocket In The Pocket - Virgin (1998)
  14. Isolée " Rest Encore" - Rest - Playhouse (2000)
  15. André Bratten "Yours Sincerely, André Bratten" - Math Ilium Ion - Smalltown Supersound (2015)
  16. Black Devil Disco Club "H" Friend - Disco Club - RCA (1978)
  17. Surprise Chef ‎"Deadlines" - Daylight Savings - College Of Knowledge Records (2020)
  18. Luke Abbott " Brazil" - Holkham Drones - Border Community (2010)
  19. Akufen "Make Bagels Not War" - Akufen - Karat (2017)
  20. Carsten Jost "Juliane" - You Don't Need A Weatherman To Know Which Way The Wind Blows - Ladomat 2000 (2001)
  21. Michael Rother "Feuerland" Flammende Herzen - Sky Records (1977)
  22. Kreidler "Modul" - ABC - Bureau B (2014) 
  23. Jonas Reinhardt "Quick Stab of White" - Mask Of The Maker - Not Not Fun Records (2013)
  24. Cluster "Caramel" - Zuckerzeit - Brain (1974)

24 juillet 2021

Le capharnaüm #88 : Du calme, Joe

As the chopper left the ground the moratorium owner pressed a button on his control panel. Throughout the cabin of the chopper, from a dozen sources, the sound of Beethoven’s Missa Solemnis rolled forth sonorously, the many voices saying, “Agnus dei, qui tollis peccata mundi,” over and over again, accompanied by an electronically augmented symphony orchestra.
“Did you know that Toscanini used to sing along with the singers when be conducted an opera?” Joe said. “That in his recording of Traviata you can hear him during the aria ‘Sempre Libera’?”
“I didn’t know that,” Al said. He watched the sleek, sturdy conapts of Zurich move by below, a dignified and stately procession which Joe also found himself watching.
“Libera me, Domine,” Joe said.
“What’s that mean?”
Joe said, “It means, ‘God have mercy on me.’ Don’t you know that? Doesn’t everybody know that?”
“What made you think of it?” Al said.
“The music, the goddam music.” To von Vogelsang he said, “Turn the music off. Runciter can’t hear it. I’m the only one who can hear it, and I don’t feel like hearing it.” To Al he said, “You don’t want to hear it, do you?”
Al said, “Calm down, Joe.”
Philip K. Dick, Ubik, Doubleday, 1969


Au moment où l’engin décollait, le propriétaire du moratorium appuya sur un bouton du tableau de commandes. À travers la cabine, d’une douzaine de sources sonores s’élevèrent les accents de la Missa Solemnis de Beethoven, avec les chœurs chantant « Agnus Dei, qui tollis peccata mundi », accompagnés par un orchestre symphonique électroniquement augmenté.
— Saviez-vous que Toscanini chantait en même temps que les solistes quand il dirigeait un opéra ? demanda Joe. Dans son enregistrement de La Traviata, on l’entend distinctement durant l’aria Sempre libera.
— J’ignorais, dit Al.
Il observait les ensembles résidentiels robustes et lisses de Zurich qui défilaient sous eux, en une procession digne et majestueuse que Joe se surprit aussi à examiner.
Libera me, Domine, déclara Joe.
— Qu’est-ce que ça veut dire ?
— Ça veut dire : « Seigneur, délivrez-moi. » Vous ne le saviez pas ? Je pensais que tout le monde le savait.
— Qu’est-ce qui vous y a fait penser ? dit Al.
— La musique, cette saleté de musique. (Joe dit à von Vogelsang :) Vous ne pouvez pas arrêter votre bazar ? Runciter ne peut pas l’écouter. Il n’y a que moi qui l’entends, et je n’en ai pas envie. (Il poursuivit à l’intention d’Al :) Vous non plus, non ?
— Du calme, Joe, dit Al.
Philip K. Dick, Ubik (1969), trad. par Alain Dorémieux, R. Laffont, 1970 (Ailleurs et Demain)




John Maus - Juan's Basement Live


Juan’s Basement” - Pitchfork - 14 février 2018
Titres : The Combine ; Bennington ; Do Your Best ; Cop Killer ; Edge of Forever, des albums "Screen Memories" (2017), "Love Is Real" (2007) et "We Must Become the Pitiless Censors of Ourselves" (2011)
John Maus - discogs - wikipedia

Roxy Music - In Every Dream Home a Heartache


The Old Grey Whistle Test, BBC 1973
Roxy Music – For Your Pleasure, Island Records 1973
Bryan Ferry : chant, guitare rythmique ; Brian Eno : synthétiseur ; Andrew Mackay : orgue électronique ; Phil Manzanera : guitare électrique ; John Porter : basse ; Paul Thompson : batterie


Louis Andriessen - Vermeer Pictures


Vermeer Pictures (2005) suite de concert pour orchestre, Radio Kamer Filharmonie dirigé par Michael Schønwandt, d'après l'opéra Writing to Vermeer de Louis Andriessen (1939-2021) sur un livret de Peter Greenaway
production TROS / Arvo, Pays-Bas


Pink Floyd - Pow R. Toc H.


"Pow R. Toc H.", instrumental avec effets vocaux (bruits de bouche et cris), enregistré sur l'album The Piper at the Gates of Dawn
BBC Session 20 décembre 1967
Syd Barrett – guitare, chant ; Roger Waters – basse, cris ; Richard Wright – claviers ; Nick Mason – batterie, percussions


Beethoven - Missa Solemnis. V. Agnus Dei - Nikolaus Harnoncourt