23 décembre 2021

Le capharnaüm #90 : On ne commente pas un conte... Faites-moi confiance, c’est bien mieux ainsi

« Et quelle est la morale de cette histoire ? demanda Ebi Kaim, l’homme placé immédiatement à sa gauche.
— Celle que vous y trouverez, répondit Rudzki. Moi, je sais ce que j’ai voulu dire, mais vous, vous savez bien mieux que moi ce que vous voulez comprendre et quelle est la morale dont vous avez le plus besoin en ce moment. On ne commente pas un conte. »
[...]
« Profitant du fait que monsieur Telak n’est toujours pas arrivé, je voudrais rappeler à chacun que les contes ne sont pas les seuls sujets qu’on ne commente pas. On ne parle pas non plus du déroulement de la thérapie. C’est un principe très important. Et cela même après une séance aussi intense que celle d’hier. Raison de plus pour ne pas en parler.
— Pourquoi ? demanda Ebi Kaim sans lever la tête de son assiette.
— Parce qu’alors nous recouvrons avec des mots et des tentatives d’interprétation ce que nous avons découvert. En lui laissant le temps, la vérité peut commencer à agir, trouver le chemin jusqu’à nos âmes. Pour chacun d’entre nous, il serait injuste et dommageable de tuer cette vérité avec des discours académiques. Faites-moi confiance, c’est bien mieux ainsi. »
Zygmunt Miłoszewski, Les impliqués, traduit du polonais par Kamil Barbarski, Mirobole éditions, 2013



Duke Ellington And His Orchestra - Nutcracker Suite


Vidéo promotionnelle de Columbia Records pour la sortie de l'album The Nutcracker Suite - Ellington, Strayhorn, Tchaikovsky (1959/1960)
Casse-Noisette, ballet-féerie de Piotr Ilitch Tchaïkovski, adapté par Billy Strayhorn et Duke Ellington
avec Paul Gonsalves (saxophone), Booty Wood (trombone), Ray Nance (trompette), ...
discogs




Jackie Mittoo, Willi Williams - Rocking Universally


Jackie Mittoo (1948-1990), pianiste, organiste, auteur-compositeur jamaïcain
Willi Williams (1953 - ), chanteur de reggae et musicien de dub
Noel Ellis (Marshal Cousins) (1953-)
“Bongo” Gene Campbell
Summer Studio, Toronto, 1979 - discogs - single sur youtube



Sly & The Family Stone - Thank You (Falettinme Be Mice Elf Agin)


Single de Sly and the Family Stone paru en 1969, édité sur l'album Greatest Hits (1970)



João Gilberto - Desafinado


Chanson écrite et composée par Antônio Carlos Jobim et Newton Mendonça en 1958
João Gilberto (1931-2019) - album Chega De Saudade (1959)



Georges Moustaki - Les eaux de Mars


Águas de Março, chanson brésilienne écrite et composée par Antônio Carlos Jobim en 1972. Version française traduite par Moustaki pour l'album Déclaration (1973).

20 décembre 2021

Albums 2021




  1. Mild High Club – "Going Going Gone" (Stones Throw Records)
  2. Jorge Elbrecht – "Presentable Corpse 002" (O Genesis)
  3. Grouper - "Shade" (Kranky)
  4. The Weather Station - "Ignorance" - Fat Possum Records
  5. Crumb – "Ice Melt" (Crumb Records)
  6. Maston with L'éclair – "Souvenir" (Calico Discos)
  7. Midnight Sister – "Painting the Roses" (Jagjaguwar)
  8. Tommy Guerrero – "Sunshine Radio" (Too Good)
  9. Of Montreal – "I Feel Safe With You, Trash"
  10. Poolside – "High Season" (Pacific Standard Records)
  11. Ducktails – "Impressions"  (autoproduction)
  12. Dumbo Gets Mad – "Things Are Random And Time Is Speeding Up"
  13. Abram Shook – "Velvet Teeth" (Sun Dream Love Records)
  14. Pearl And The Oysters – "Flowerland" (Tip Top Recordings)
  15. Suzanne Kraft – "About You" (Melody As Truth)
  16. Renée Reed – "Renée Reed"(Keeled Scales)
  17. Torres – "Thirstier" (Merge Records)
  18. Men I Trust - "Untourable Album" (autoproduction)
  19. Jesca Hoop - "The Deconstruction Of Jack's House" (Hoop Da Hoop Ltd)
  20. Matthew Dear - "Preacher's Sigh & Potion: Lost Album" (Ghostly International)
  21. King Gizzard & the Lizard Wizard - "Butterfly 3000"  (KGLW)
+
L'Impératrice - Tako Tsubo (microqlima)

The Coral - Coral Island (Modern Sky UK, Run on Records)

Bruno Mars & Anderson .paak & Silk Sonic - An Evening With Silk Sonic (Aftermath Entertainment)


chanson française :
Pauline Croze - Après Les Heures Grises (Vilmamusica) (Pauline Croze avait sorti le superbe album Bossa nova en 2016, en reprenant les classiques du genre )

10 octobre 2021

Le capharnaüm #89 : Les philosophes grecs et allemands – j’adore ces foutaises.

These days I read a lot. In the winter there’s not much else to do on the Côte d’Azur. The Greek and the German philosophers—I love that crap. I can’t see the point of reading a book by someone who’s dumber than you are, which accounts for most modern fiction, in my humble opinion. Plato talks about something called anamnesis, which is when something long forgotten comes to the surface of a man’s consciousness. Now, I’ll admit that just sounds like a fancy word for remembering something, but actually it’s more than that because, with remembering, it’s not necessary to have forgotten anything, which makes for a subtle distinction. That’s what cinema does. It brings long-forgotten things to the surface. When you’re least expecting it, too—which is how you come to walk out of a pretty bad film in La Ciotat with tears streaming down your face.
Philip Kerr, The Lady from Zagreb, Quercus, 2015



Ces jours-ci, je lis beaucoup. L’hiver, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire sur la Côte d’Azur. Les philosophes grecs et allemands – j’adore ces foutaises. Je ne vois pas l’intérêt de lire un livre écrit par quelqu’un de plus idiot que soi, ce qui englobe les trois quarts de la fiction moderne. Platon parle de ce qu’il appelle l’anamnesis : quand une chose depuis longtemps oubliée remonte à la surface de la conscience. Bon, j’admets que ça paraît un bien grand mot pour désigner le souvenir, sauf qu’en réalité il s’agit de plus que ça, parce qu’avec le souvenir il n’est pas nécessaire d’avoir oublié quoi que ce soit, ce qui introduit une distinction subtile. C’est ce que fait le cinéma. Il ramène des choses à la surface. Lorsque vous vous y attendez le moins, de surcroît, ce qui explique que vous sortiez le visage en larmes après avoir vu un navet à La Ciotat.
Philip Kerr, La Dame de Zagreb, trad. de Philippe Bonnet, Le Masque, 2016



Diane Dufresne - Les hauts et les bas d'une hôtesse de l'air


Album : Sur La Même Longueur D'Ondes, Kébec-Disc, 1975


Charlie Parker & Dizzy Gillespie - Hot House


DuMont Television, 24 février 1952
C'est la seule archive filmique de Charlie Parker (1920-1955) jouant en live. Un enregistrement historique réalisé par le réseau de télévision DuMont en 1952. La performance est précédée d'une remise de prix décernés par le magazine Down Beat : meilleur saxophoniste alto de l'année 1951 pour Charlie Parker et meilleur trompettiste de tous les temps pour Dizzy Gillespie. Le quintette est complété par Sandy Block à la contrebasse, Charlie Smith à la batterie et Dick Hyman au piano.


Frank Zappa and The Mothers Of Invention - Inca Roads (A Token Of His Extreme)


Enregistré en août 1974 par la chaîne de TV publique KCET à Hollywood
Frank Zappa : guitare, percussion, chant ; George Duke : claviers, tambourin, chant ; Napoleon Murphy Brock : saxophone, chant ; Ruth Underwood : percussions ; Tom Fowler : basse ; Chester Thompson : batterie
Album : Frank Zappa And The Mothers Of Invention – One Size Fits All, Discreet 1975



Hatfield And The North - Nan True's Hole / Big Jobs / Going Up To People And Tinkling


Enregistrement live aux studios du Château d'Hérouville en septembre 1973, diffusion dans l'émission Rockenstock en 1974 (source Discogs)
Richard Sinclair : basse, chant ; Pip Pyle, batterie ; Dave Stewart : claviers ; Phil Miller : guitare
album studio : Hatfield And The North - Virgin, 1973



Hubert-Félix Thiéfaine - Rock autopsie


Diffusion TV : Samedi entre nous - 28 février 1981 - France Régions 3 Besançon
avec Claude Mairet : guitare, Tony Carbonare : basse, Jean-Paul Simonin : batterie, Jean-Pierre Robert, guitare, Gilles Küsmérück : claviers
Album : Autorisation de délirer - Sterne, 1979

18 septembre 2021

Automne 2021 : neuf albums à découvrir


Une sélection curieuse de l'actualité musicale, pour partager quelques recommandations et aborder l'univers d'artistes d'aujourd'hui, émergents ou confirmés, en leur accordant une écoute patiente et attentive, dans l'abondance des sorties du moment.




Abram Shook

"Velvet Teeth" (Sun Dream Love Records, 2021)
Abram Shook, chanteur et multi-instrumentiste, installé à Austin Texas, bricole une pop ouvragée et rêveuse autour de la nostalgie d'une Californie  mythifiée, où il a grandi. Velvet Teeth, son cinquième album, 2 ans après l'excellent The Neon Machin,  a été réalisé avec la participation de 2 musiciennes d'Austin : Emily Cross, et Lauryn Gould au chant.
[allmusic, discogs, bandcamp]
(pop R&B lo-fi)




The Twilite Tone

"The Clearing" (Stones Throw, 2020)
Anthony Khan, dj, chanteur,  et musicien de Chicago travaille comme producteur depuis le début des années 90 avec Gorillaz, Kayne West, Gilles Peterson, John Legend, My Brightest Diamond et en particulier avec Common. The Clearing est son 1er album solo, mélange d'électro-funk, d'house et de hip-hop instrumental, avec DJ Spinna aux manettes d'ingénieur de mastering. 
[allmusic, discogs, bandcamp]
(hip-hop house)



Thomas Fehlmann

"Böser Herbst" (Kompakt, 2021)
Producteur-compositeur de musique électronique né à Zurich en 1957, vivant à Berlin. Membre, dans les années 80, du groupe post-punk Palais Schaumburg emblématique de la Neue Deutsche Welle (nouvelle vague allemande), aux côtés de Moritz von Oswald. Dans les années 90, il intègre le groupe londonien d'ambiant house The Orb, et participe à la réunion de FFWD (avec Robert Fripp et Kris Weston, et Dr. Alex Paterson). En 1988, il fonde le label Teutonic Beats, qui publiera notamment Wolfgang Voigt, futur créateur du label Kompakt. Dans la continuité de 1929 - Das Jahr Babylon (2018), Böser Herbst a été produit comme BO pour le documentaire réalisé par Matthias Luthardt, Herbst 1929, Schatten Über Babylon, offrant un aperçu historique de la troisième saison de la série télévisée Babylon Berlin
(electro ambient)



Thundercat

"It Is What It Is" (Brainfeeder, 2020)
Fils de Ronald Bruner Sr. (batteur des Temptations et de Diana Ross) et fils spirituel de Stanley Clarke, et de Jaco Pastorius, Stephen Bruner aka Thundercat, est un bassiste de renom, né à Los Angeles en 1984. Depuis plus de 15 ans, il multiplie  les collaborations avec la crème de la scène hip-hop R& B : Kendrick Lamar, Erykah Badu, Flying LotusKamasi Washington, Mac Miller, Anderson .Paak, The Internet, ... It is what it is est son 4ème album réalisé avec la participation de Kamasi Washington, Flying Lotus, Steve Arrington,Ty Dolla $ign, ... La vraie classe californienne, tonnerre de chat !
(electric jazz, fusion, funk)




Gui Boratto

"Backstage - Live" (Kompakt, 2020)
Producteur et compositeur de musique électronique né à Sao Paulo en 1974, Gui Boratto a débuté dans le secteur de la publicité, puis a travaillé pour des majors et différents labels (EMI, BMG, ...) avec Steel Pulse, Gal Costa, Garth Brooks et remixe Pet Shop Boys, Goldfrapp, Moby, Massive Attack. En 2007 il rejoint le label Kompakt avec son 2ème album Chromophobia. Rien à voir avec un live de David Guetta à Miami, Backstage a été enregistré en juin 2020 en plein confinement dans son studio de Sao Paulo. Quelques titres (This is not the end, Wake up, Beautiful life) avec la voix de Luciana Villanova,son épouse sonnent même résolument dance synth-pop (New Order, Chromatics)
[allmusic, discogs, bandcamp]
(techno house)




James Elkington

"Ever-Roving Eye" (Paradise Of Bachelors, 2020)
Chanteur et guitariste d'origine anglaise, installé à Chicago, influencé par le folk progressif britannique des années 60 et 70 (Davy Graham, Fairport Convention, Bert Jansch, John Martyn). Virtuose de la guitare finger-picking, James Elkington enchaine les collaborations et les side-projects ; en duo avec Nathan Salsburg, mais aussi avec Joan Shelley, Steve Gunn, Laetitia Sadier (Stereolab), Douglas McCombs (Tortoise),  Jeff Tweedy (Wilco), avec un de ses maîtres et idoles Richard Thompson (Fairport Convention). Ever-Roving Eye a été enregistré à Chicago, dans le studio de Wilco avec Nick Macri à la contrebasse et et Spencer Tweedy (le fils du père) à la batterie. 
[allmusic, discogs, bandcamp]
(folk jazz)



Suzanne Kraft
"About You" (Melody As Truth, 2021)
DJ et producteur de musique électronique, Diego Herrera aka Suzanne Kraft, est natif de Los Angeles. ancien membre du groupe de disco house The Pharaohs, aujourd'hui installé à Amsterdam, un album de soft bedroom pop chantant et inspiré. Probablement une des pépites de 2021.
(dream pop lo-fi)



Luke Abbott
"Translate" (Border Community, 2020)
Musicien électro anglais originaire du Norfolk. Translate est son 3eme album solo après Holkham Drones (2010) et Wysing Forest (2014). Dans l'intervalle, il a réalisé 2 musiques de film Music For A Flat Landscape: Official Soundtrack To The GoobMusic From The Edge Of An Island et a joué au sein du trio de jazz improvisé Szun Waves avec Jack Wyllie (saxophone) et Laurence Pike  (batterie). Translate, réalisé avec la complicité de son ami James Holden,  s'inscrit dans cette démarche d'improvisation et de spontanéité : "J'ai toujours été intéressé à essayer de capturer la spontanéité dans la musique – il y a un moment d'excitation lorsque vous faites quelque chose pour la première fois où c'est totalement frais et nouveau, et c'est ce moment que je veux enregistrer".
[allmusicdiscogsbandcamp]
(électro)




Nathan Salsburg
"Psalms" (No Quarter, 2021)
Guitariste folk installé à Louisville (Kentucky), Nathan Salsburg accompagne Joan Shelley, James Elkington, Bonnie "Prince" Billy, tout travaillant sur ses propres albums instrumentaux de guitare finger-picking. Editeur, Nathan Salsburg est également conservateur des archives numériques d'Alan Lomax au sein de l'ACE (Association for Cultural Equity)
Psalms est une collection psaumes hébreux mis en musique et arrangés entre 2016 et 2019, et enregistrés au cours de l'année 2020. Le projet est né d'un désir d'une sorte d'engagement juif , qui a pris forme dans la pratique irrégulière d'ouvrir un Livre des Psaumes bilingue au hasard, (je ne parle pas et je ne peux que lire l'hébreu de manière hésitante) à la recherche de passages qui résonnaient conceptuellement et émotionnellement, et rythmiquement. En les recopiant, j'ai travaillé pour les intégrer à de nouvelles mélodies avec l'intention de les rendre chantables. Les neuf fragments de psaumes qui composent cet enregistrement sont ceux que je considère comme les efforts les plus réussis, j'entends par là les plus agréables à chanter et à jouer. Mon apprentissage et ma formation à la musique juive ont été collectives et participatives, à la synagogue et au camp d'été dans les années 80 et au début des années 90, où le répertoire était chargée de « nusach (liturgie) américain ». (source)
[allmusicdiscogsbandcamp]
(folk)